Amazing Spider-Man (2015) n°1 : quand Peter Parker devient un « Tony Stark low cost » !

Cet article consacré à Amazing Spider-Man (2015) n°1 fait partie de la chronologie Marvel Comics de l’année 2015. C’est la 4e série régulière intitulée Amazing Spider-Man.

amazing spider-man 2015 n°1 couverture

Titre VO : Worldwide

Titre VF : Partout dans le monde

Parution VO : 7 octobre 2015 (cover date : décembre 2015)

Crédits :

Dan Slott (Scénario)

Giuseppe Camuncoli (Dessin)

Cam Smith (Encrage)

Marte Gracia (Couleurs)

Parution VF : revue All-New Spider-Man n°1 paru chez Panini Comics

Première apparition : le webware, la montre connectée hi-tech de Parker Industries

Résumé et notes de lecture :

Nous sommes cinq mois après l’event Secret War. Et la vie de Peter Parker a bien changé ! Peter est dorénavant à la tête de Parker Industries, société internationale spécialisée dans la recherche et la haute-technologie. Fini donc le Peter Parker à la dèche : aujourd’hui, il brasse des milliards de dollars ! Surtout après le lancement du webware, une montre connectée dernier cri. Il est tellement occupé par son entreprise, qu’il a embauché Hobie Brown. L’ex-Rôdeur enfile le costume de Spider-Man quand Peter est en déplacement à l’étranger ou pour brouiller les pistes. Officiellement, aux yeux du grand public, Spider-Man est le garde du corps de Peter. Enfin, Peter collabore discrètement avec le SHIELD. Du coup, quand il est Spider-Man, il travaille souvent en duo avec Mockingbird.

Peter Parker Spider-Man webware

Ces derniers temps, Parker Industries est la cible d’un groupe terroriste appelé le Zodiaque. Comme son nom le suggère, les pontes du groupe porte des tenues inspirées des signes zodiacaux. À Shanghai, Spider-Man et Mockingbird repoussent une tentative de piratage de donnée du Lion et de ses acolytes. L’occasion pour Spider-Man d’essayer une nouvelle version de sa Spider-Mobile !

Spider-Man Mockingbird spidermobile

Une fois l’attaque repoussée, pas le temps de se reposer ! Peter Parker enfile un costard pour une conférence de presse. Il annonce la création de la fondation Oncle Ben, visant à améliorer la qualité de vie partout où ce sera possible (oui, rien que ça). Tout ceci n’est pas du goût de l’ambitieuse Sajani Jaffrey, sa petite amie et associée de Parker Industries. Hélas pour Peter, Sajani goûte peu cet étalage de philanthropie.

Peter Parker Sajani Jaffrey

Retour à San Fransisco. Peter assiste au mariage de son ami Max Modell et son compagnon Hector. Son cadeau de mariage ? « Horizon University », un centre de formation sur la côte ouest ! Mais au milieu de la cérémonie, le Zodiaque frappe !

Peter Parker Zodiaque Poisson

Le Poisson et ses troupes veulent dérober le webware de Peter, persuadé qu’il contient des données confidentielles. Peter ne peut pas se changer devant tous les invités en Spider-Man, mais heureusement, Hobie Brown le fait à sa place. Problème : Hobie n’est pas à l’aise dans le costume et n’a pas le sens d’araignée du Spider-Man originel ! Le Poisson menaçant de le tuer, Peter cède aux terroristes son webware, non sans avoir crypté les données importantes. Après le combat, Peter rompt avec Sajani, persuadé qu’elle sabote son entreprise pour s’en emparer (faut dire qu’elle a un passif un peu compliqué, dirons-nous).

Spider-Man Hobie Brown

De retour à sa filière de Londres, Sajani demande à Anna Maria Marconi de réunir d’urgence les cadres. Elles ignorent toutes les deux que le Cerveau Vivant, le robot qui les suit partout, est possédé par l’esprit du Dr Octopus ! Dans un backup, on découvre que Régent a pris le contrôle de la Cave, une prison souterraine sous l’île de Rykers, où il maintient dans des cuves des super-vilains.

Cerveau vivant octopus

Nouvelle relance du titre Amazing Spider-Man, toujours sous la houlette de Dan Slott. Comme d’habitude, tout ceci est enlevé et amusant. Dan Slott n’a pas son pareil pour animer les scénarios de Spider-Man. L’arrivée du Zodiaque n’est pas surprenante, et on sent qu’il va beaucoup s’amuser avec ces ennemis haut en couleurs. Comme souvent, Dan Slott montre qu’il maîtrise le personnage en glissant quelques clins d’œil (Hobie, la Spider-Mobile). Il semble évident que Peter marche sur les pas de Tony Stark, alias Iron Man. On ne cesse d’ailleurs de le comparer à un Tony Stark low cost. Néanmoins, Peter reste fidèle à ses valeurs, et porte du prêt à porter et pas du sur-mesure, ce que l’efficace Giuseppe Camuncoli s’amuse à souligner dans ses dessins. Le sens de la déconne, donc, mais aussi du détail. À noter l’arrivée d’Alex Ross aux couvertures, qui reprend ici utilisée il y a des décennies par Jean Frisano pour LUG : faire transparaître le visage de Peter sous le masque (on devine la bouche) ! ■




A propos Stéphane Le Troëdec 612 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.