Rick & Morty, Les aventures de M. Boîte à Caca : un comics qui manque de trash et de gore [avis]

(image © ONI Press)

Entendons-nous bien : Rick & Morty : Les aventures de M. Boîte à Caca reste un divertissement plaisant, mais il méritait d’être beaucoup plus trash et gore. Reste donc un spin-off facile à lire, mais à l’image de M. Boîte à Caca, il n’est qu’une infime partie du vaste univers de Rick et Morty.
■ par Christophe Colin

 

(image © ONI Press)

 

Boîte à Caca est l’un des personnages secondaires de Rick and Morty, une série animée américaine créée par Justin Roiland et Dan Harmon. On y suit les aventures déjantées inter-dimensionnelles de Rick Sanchez, un scientifique fou, et de Morty Smith, son petit-fils perturbé et facilement influençable. À l’origine, Rick and Morty est une parodie du film Retour vers le Futur, et les personnages de Doc et Marty sont facilement reconnaissables. La série mélange allègrement violence, trash, gore et humour noir. M. Boîte à Caca est un ami de la famille Smith et une star mondiale de cinéma dans sa dimension alternative d’origine. Ce petit personnage au teint livide cherche à être aimé par le plus grand nombre de personnes possibles.

 

(image © ONI Press)

 

Une aventure qui va jusqu’au bout des choses !

Écrit et dessiné par Sarah Graley (créatrice de la série Kim Reaper), Rick & Morty : Les aventures de M. Boîte à Caca est la traduction de la minisérie en 5 numéros Lil’ Poopy Superstar publiée par Oni Press. La fin de chaque épisode contient une courte histoire mise en scène par Marc Ellerby, un artiste anglais indépendant qui a travaillé pour des adaptations en comics de Doctor Who et des séries animées The Amazing World Of Gumball et Regular Show. Au début de cette aventure, M. Boîte à Caca a besoin d’aide. Il contacte la seule personne en qui il puisse avoir confiance, Summer Smith, la grande sœur de Morty. Ce duo devra affronter de grands périls comme des évasions, des braquages, un bal de promo et Rick qui vient leur prêter main forte. Cependant, M. Boîte à Caca semble avoir des secrets qu’il ne peut révéler à sa meilleure amie Summer…

 

(image © ONI Press, Hi Comics)

 

Le début d’une longue et dure amitié

Bien que la lecture de Rick & Morty : Les aventures de M. Boîte à Caca est finalement assez moyenne, le lecteur n’assistant qu’à une tranche de vie banale de Summer et Caca. Mais les personnages et le ton de la série Rick & Morty sont bien respectés. Il est cependant nécessaire d’avoir vu quelques épisodes pour bien comprendre les enjeux et tenants et aboutissants de ce comics. Dommage que l’album ne propose pas une courte séance de présentation des personnages principaux, cela aurait été un bon moyen d’attirer des néophytes intéressés par cet univers riche et foisonnant.

 

(image © ONI Press)

 

Un scénario finalement assez poussif

Malheureusement, Rick & Morty : Les aventures de M. Boîte à Caca n’est pas très drôle, et les moments trash et violant n’apportent pas grand-chose à l’histoire. On en apprend tout de même un peu plus sur M. Boîte à Caca et sur ses relations avec Summer Smith. Si les personnages sont bien caractérisés et développent une vie qui leur est propre, on ne ressent pas pour eux la moindre affection ou même le moindre intérêt car ils sont fidèles aux clichés qu’ils représentent. Summer incarne l’adolescente américaine typique, et Caca le sidekick obnubilé par sa toute petite personne. Au moins, les courtes bandes de Marc Ellerby permettent de développer les autres personnages de la série Rick & Morty bien qu’ils n’apparaissent que sur un nombre de pages très limité. ■

(image © ONI Press, Hi Comics)

Rick & Morty : Les Aventures de M. Boîte à Caca est un comics publié en France par Hi Comics.




A propos Christophe Colin 31 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.