Panini Comics : les 9 points forts de l’éditeur de Marvel en France

points forts Panini Comics Marvel
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Régulièrement critiqué sur les réseaux sociaux (souvent à tort), Panini Comics possède pourtant de sérieux atouts. Découvrez les 9 points forts de l’éditeur de Marvel Comics en France !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

En 1997, Panini Comics reprend la publication des comics Marvel juste après les éditions Semic. Depuis plus de 23 ans (oui, quand même !), Panini rythme la vie des comics Marvel en France. Si on en croit le bashing de certains internautes sur les réseaux sociaux, il ne faudrait voir que les points négatifs. Car certains semblent oublier que l’éditeur français de Marvel Comics possède aussi de sérieux atouts à faire valoir.

 

points forts Panini Comics Marvel
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

La qualité des albums

Les comics Panini font généralement partie des albums les plus solides du marché, qui résistent le mieux au passage du temps, avec ceux de Delcourt, Glénat ou Bliss Comics. Les reliures sont résistantes, les couvertures rigides le sont vraiment. Et dernièrement, certaines finitions sont vraiment bien réussies, comme le vernis sélectif, par exemple. Ainsi la collection Marvel Deluxe qui porte bien son nom, propose des ouvrages en grand format, imprimé sur un papier glacé qui convient bien aux séries récentes, avec une couverture à jaquette du plus bel effet. Certains titres, comme par exemple La Ligue des Gentlemen Extraordinaires, le Dossier Noir ou la Tempête, profitent d’une présentation de qualité et d’une traduction réussie.

 

 

points forts Panini Comics Marvel
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Le maintien des publications au format kiosque

Ces dernières années, à cause d’un contexte difficile, les éditeurs de comics comme Delcourt ou Urban Comics ont déserté les kiosques (Urban maintient un titre seulement, mais nous apprenons le 19 mai 2020 que l’éditeur cherche une solution alternative pour le distribuer). Un seul éditeur s’est finalement adapté au contexte avec les softcovers : Panini Comics est resté dans certains kiosques seulement, ceux distribués par Hachette comme les Relais H, tout en distribuant ses softcovers en librairie. Certes, c’est passé par une grosse augmentation des prix, mais Panini reste le seul éditeur à publier un « format kiosque » souple à l’heure actuelle. Pour les lecteurs, c’est une solution pour découvrir un maximum des titres du catalogue US de Marvel Comics.

 

 

points forts Panini Comics Marvel
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Les Intégrales : le patrimoine Marvel

Malgré les déconvenues des collections Marvel Classics, X-Men Classics, Spider-Man: L’âge d’or, Panini Comics continue à publier des titres du patrimoine Marvel. La vaste collection Intégrales permet aux lecteurs de découvrir ou re-découvrir des séries old school. Parfois même inédites ou bien censurées à l’époque de Lug ou Aredit. De plus, Panini Comics édite des titres pas forcément les plus vendeurs comme par exemple Warlock, Nick Fury ou Les Gardiens de la Galaxie de Jim Valentino. Tous les éditeurs de grosses licences comics ne peuvent pas en dire autant, malgré un catalogue parfois aussi riche voire même plus. Et toutes les intégrales ne sont pas traduites par Geneviève Coulomb, n’en déplaise à certains aigris (traductrice dont le travail est souvent critiqué) ! De plus, et on le sait moins : Panini Comics fournit aussi du matériel aux collections rouge et noire de Hachette. Distribuées en kiosque ou sur abonnement, ces 2 collections proposent régulièrement du contenu vintage inédit chez Panini Comics comme par exemple, les 1er épisodes d’Alpha Flight (plus connu en France sous le nom de la Division Alpha).

 

À LIRE AUSSI : Avengers : 25 enfants des plus puissants superhéros Marvel Comics !

enfants des Avengers
(image © Marvel Comics)

 

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 435 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.