ONSLAUGHT : 10 infos que mêmes les plus grands fans ignorent sur la saga Marvel Comics !

onslaught marvel comics
(image © Marvel Comics)

Panini Comics réédite l’omnibus consacré au crossover Onslaught en octobre 2021. Avec Secret Wars II, Onslaught est le modèle pour les events Marvel qui l’ont suivi. Mais connaissez-vous l’envers du décor ? Voici 10 anecdotes que vous ne connaissez (peut-être) pas sur le crossover et Onslaught lui-même.
■ par JB

 

1. La genèse d’Onslaught : un concept plutôt qu’un personnage

(image © Marvel Comics)

Le site TV Tropes décrit les clichés de la pop-culture. L’un d’eux s’intitule l’Effet Worf. Du nom du chef de la sécurité de l’Enterprise-D dans Star Trek : La nouvelle génération, ce trope porte sur la tendance des auteurs à introduire un dangereux ennemi en le faisant vaincre facilement un personnage établi comme badass. Pour Uncanny X-Men n°322, Scott Lobdell a une idée forte. Présenter un nouveau supervilain en montrant qu’il traite l’Invincible Fléau comme une poupée de chiffon en l’expédiant du Canada au New Jersey. En effet, les X-Men découvrent un Caïn Marko atterrir brutalement. Il se relève paniqué et tente de fuir. Cependant, il est si faible que les X-Men réussissent à le mettre KO. Le Fléau les avertit de l’arrivée d’une menace sans précédent : Onslaught. Lorsque, lors d’une réunion, les autres auteurs lui demandent quelle est son identité. Le problème est que Scott Lobdell n’en sait encore rien ! Dur pour les auteurs Marvel de glisser des indices sur la nature d’Onslaught… (source : CBR)

 

 

2. Scott Lobdell vs Mark Waid : 2 visions d’Onslaught

(image © Marvel Comics)

Sans pilote à bord, les auteurs ne tardent pas à tirer l’histoire dans des directions opposées. S’il est décidé qu’Onslaught est Charles Xavier, Scott Lobdell et Mark Waid ont 2 origines différentes en tête. Pour Mark Waid, Onslaught vient uniquement des sentiments réprimés par Charles Xavier. Ses sentiments douteux pour sa jeune élève Jean Grey, son échec avec Victor Creed, la mort d’un jeune mutant aux portes de son manoir… Scott Lobdell a un autre avis. Si Charles Xavier est bien le réceptacle d’Onslaught, celui-ci est issu de la combinaison entre la part sombre de Xavier et de celle de Magnéto ! De son propre aveu, Mark Waid reconnaît qu’il n’était pas à l’époque l’auteur approprié pour Uncanny X-Men. (source : CBR)

 

 

3. Le prédécesseur d’Onslaught

(image © Marvel Comics)

Pourtant, l’idée de Mark Waid n’est pas neuve. Le côté obscur de Charles Xavier s’est déjà manifesté à plusieurs reprises. Dans X-Men n°106, les nouveaux X-Men affrontent l’équipe originelle mais comprennent qu’il ne s’agit que d’illusions. L’Entité, la part maléfique de Charles Xavier, s’en prend à ses élèves avant d’être vaincu par le Professeur X. Mais il revient dans la mini-série The X-Men and the Micronauts. L’Entité utilise cette fois l’armure psychique que Xavier avait créé pour affronter Amahl Farouk, le Roi d’Ombre. Le double maléfique de Charles Xavier a pris corps dans le Microverse. Il y détient assez de pouvoir pour détruire les micro-mondes d’un claquement de doigts. Autre détail troublant au vu de la révélation de Mark Waid, l’Entité ne cache pas son attirance pour les jeunes élèves de Xavier, Kitty Pryde et Dani Moonstar !

 

LIRE AUSSI : X-Men : les 15 PIRES costumes des MUTANTS de Marvel Comics !

comics X-Men costumes
(image © Marvel Comics)




A propos JB 195 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*