Meet the Skrulls : attention, vos voisins sont (peut-être) des Skrulls ! [avis]

(image © Marvel Comics)

Après une Secret Invasion ratée, les Skrulls essayent encore d’infiltrer les instances dirigeantes de la Terre ! Retour sur Meet the Skrulls, sympathique minisérie en 5 parties, inspirée par l’apparition des Skrulls dans le film Captain Marvel.
■ par Doop

 

(image © Marvel Comics)

 

Quand The Americans croisent Captain Marvel

Difficile de trouver quelque chose d’original à dire sur les infiltrations skrulls. TopComics a déjà consacré un article sur les tentatives d’invasions skrulls. Stan Lee, Jack Kirby, John Byrne ou plus récemment encore Brian Michael Bendis et Leinil Yu ont déjà raconté cette histoire. Sauf que contrairement à Secret Invasion, Meet The Skrulls nous présente une approche un peu différente. Cette fois-ci, ce n’est pas une armée qui est en infiltration, mais une famille complète. Le père travaille chez Stark Industries tandis que la mère est engagée en politique. Les 2 filles, Madison et Alice, quant à elles se lient avec des camarades de classe dont les parents ont des responsabilités. De fait, on est plus dans une série d’espionnage type The Americans que dans du superhéros lourd et qui tâche. Même s’il n’est pas non plus d’une finesse exceptionnelle, le scénariste Robbie Thompson (Marvel Legacy – Héritage) nous gratifie d’un scénario plutôt agréable à suivre, avec quelques bons rebondissements. Après, il ne nous épargne pas non plus certains poncifs comme l’une des filles qui n’est pas très à l’aise avec l’invasion, ou la mort d’un 3e enfant qui plombe la famille. Mais à partir d’une idée de base plus que classique, le scénariste arrive à construire une intrigue finalement plutôt légère, avec ce qu’il faut d’action et d’émotion. La mission de la famille est assez simple : découvrir et anéantir le projet « Blossom », qui va permettre aux humains de pouvoir repérer facilement les Skrulls.

 

(image © Marvel Comics)

 

Une famille dysfonctionnelle et des ennemis dans l’ombre

À LIRE AUSSI : Marvel Legacy – Héritage : point d’entrée idéal pour les lecteurs ! [avis]
Ce qui est plutôt intéressant avec Meet The Skrulls c’est le traitement de cette famille skrull, c’est que sa dysfonction est abordée de manière plutôt subtile lors d’un repas dans le 1er numéro et avec des flashbacks non invasifs par la suite. Autant vous prévenir, j’ai une sainte horreur de l’utilisation des flashbacks en tant que procédé narratif. C’est souvent lourd et raté. Et à ma grande surprise, ce n’est pas le cas ici. Il faut dire que cela n’est pas trop répétitif dans le cadre de Meet The Skrulls. On y apprend la disparition d’un 3e enfant et cela permet de développer une relation plus complexe que prévue au départ entre tous les membres de la famille. Pour faire une blague facile, les apparences sont souvent trompeuses et Meet The Skrulls joue un peu sur les mêmes bases que celle de Vision par Tom King (avec moins de brio toutefois). Ça se lit vraiment très bien et le personnage d’Alice, la jeune fille Skrull qui refuse de réaliser les missions, est véritablement touchant. Nous avons de plus une intrigue secondaire sur un mystérieux personnage qui pourchasse et tue les Skrulls infiltrés partout dans le monde. Les 2 histoires vont bien évidemment se rejoindre dans un final émouvant ! Ce que j’ai bien aimé aussi, c’est le fait que les auteurs n’utilisent absolument pas les superhéros de l’univers Marvel. À peine une apparition de Tony Stark sur quelques pages, ce qui paraît logique étant donné le travail du père Skrull. On ne nous inflige pas Captain Marvel, et j’ai trouvé ça vraiment à propos. On ne surfe pas sur la vague de la hype et c’est tant mieux !

 

(image © Marvel Comics)

 

Des dessins très plaisants signés Niko Henrichon

Je crois que je n’avais pas lu des planches de Niko Henrichon depuis Pride of Baghdad et j’aime vraiment son style. Ce n’est pas du tout « tape à l’œil », avec des dessins plutôt sobres mais assez personnels. J’avais un peu peur des scènes d’action mais en fait pas du tout. C’est très lisible et vraiment très bon. Le dessinateur met bien en valeur les personnages, pourtant métamorphes, et leurs comportements. Cela fait de Meet The Skrulls une mini-série réussie, sans moments d’anthologie mais qui livre une histoire agréable et rafraichissante. Je pense que les auteurs avaient prévu une suite, qui n’arrivera semble-t-il jamais. Dommage ! ■

À LIRE AUSSI : 15 fois où les SKRULLS ont envahi la Terre (plus ou moins discrètement) !

(image © Marvel Comics)




A propos Doop 244 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.