Les Nouvelles Aventures de Sabrina : un épisode de Noël sans saveur [Avis]

(image © Warner Bros Television)

Après une 1re saison un peu mitigée, Sabrina, la petite sorcière de Netflix, revient pour un épisode spécial Noël. Et si d’habitude ces épisodes spéciaux proposent une histoire différente ou quelques guest-stars, ce n’est malheureusement pas le cas ici. Un épisode de Noël… comme un autre.
■ par Doop

 

 

C’est la veille du solstice d’hiver. Alors que les Sorcières Spellman se préparent à fêter la nuit la plus longue de l’année, la jeune Susie, une amie de Sabrina, est enlevée par un démon. Mais ce n’est pas tout ! Les manigances de Madam Satan continuent et mettent à mal le nouveau statu quo entraperçu à la fin de la 1re saison. Surtout lorsque Sabrina notre sorcière préférée organise une séance de spiritisme pour parler de ses déboires sentimentaux à sa mère décédée !

 

(image © Warner Bros Television)

 

Très loin de la tradition des épisodes de Noël

Les épisodes situés entre 2 saisons sont toujours un peu bizarres. Je ne comprends d’ailleurs pas pourquoi Netflix a décidé de rajouter un opus à cette série. En effet, il faut repartir sur les bases posées en fin de saison sans dévoiler les intrigues ou les futurs développements de la saison suivante (qui arrivera en avril). De fait, cela oblige les scénaristes à développer une histoire sans trop de conséquences, un épisode qui ne peut pas se démarquer par une avancée dans le récit. C’est en tout cas le choix fait par les producteurs de Sabrina. Après, si l’on choisit de ne pas se démarquer au niveau de l’histoire, on peut toutefois tenter des approches narratives différentes, faire un épisode avec une guest-star ou deux. Et cet épisode 11 des Nouvelles Aventures de Sabrina ne propose pas d’histoire différente, de trame surprenante, ni même de personnage emblématique. C’est décevant. On a véritablement l’impression d’un épisode qui pourrait s’inscrire n’importe où dans la série. Il aurait tout à fait pu se trouver en plein milieu de la 1re saison que cela n’aurait pas changé énormément de choses. Ceux qui s’attendent à un épisode spécial à la manière de la BBC sur Dr Who par exemple, n’espérez pas grand-chose.

 

(image © Warner Bros Television)

 

Rien de nouveau

S’il n’a rien d’original, cet épisode de Sabrina ne dure que 50 minutes et s’inscrit complètement dans le ton et la dynamique de la 1re saison, avec ses forces et ses défauts. L’histoire n’est pas très palpitante, mélangeant 2 intrigues qui n’ont pas grand-chose à voir et qui ont déjà été vues lors des dix 1ers numéros (l’amie en danger, la maison des Spellman hantée par des esprits malins). On ne retrouve même pas la traditionnelle morale des épisodes de Noël. Kiernan Shipka, l’interprète de Sabrina joue le jeu. Mais on ne peut pas en dire autant du casting secondaire, qui continue à en faire toujours trop, à la manière des films d’horreur des années 50 ou des épisodes de la Famille Adams. Cela donne une interprétation loufoque alors que le ton de la série se veut nettement plus sérieux. Seul point remarquable de l’épisode, l’apparition un peu opportune de la mère de Sabrina, qui disparaîtra aussi vite qu’elle est arrivée, même si l’on se dit que les scénaristes ont désormais une petite excuse pour la placer en tant que personnage récurrent dans la saison 2. C’est la seule nouveauté de cet épisode de Noël. En résumé, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Et il va falloir faire quelque chose du chat Salem, qui n’intervient absolument pas dans la série ! ■




A propos Doop 207 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.