Les 10 personnages les plus détestés des comics !

(image © Marvel Comics, DC Comics)

Tous les personnages de comics ne sont pas des réussites en terme de popularité. Pour un Spider-Man qui connait le succès, combien de Gravity tombent dans l’oubli ? Pire que cela, certaines créations sont parfois détestées des fans, malgré l’insistance des auteurs à les utiliser envers et contre tous. Découvrez les 10 personnages de comics les plus détestés par les fans ?
■ par JB

 

Maria Hill

(image © Marvel Comics)

À la suite de la série Secret War, Nick Fury quitte le SHIELD. C’est Maria Hill qui le remplace au moment où une nouvelle formation d’Avengers voit le jour. Leurs rapports sont rapidement conflictuels. Dès sa 1re apparition, elle bombarde une base d’agents du SHIELD corrompus et les héros la soupçonnent d’avoir effacé des preuves qui l’impliquaient. Ensuite, elle kidnappe et fait chanter des héros comme Spider-Man et Wonder Man. Juste avant Civil War, elle demande à Captain America s’il l’aidera à faire appliquer une loi encore non votée, et tente de l’arrêter lorsqu’il refuse, empirant ainsi une situation déjà tendue. En bref, Maria Hill garde le côté manipulateur de Nick Fury sans avoir son rapport privilégié avec les héros. Ce personnage est ainsi la version Marvel ratée d’Amanda Waller. La série Iron Man de Matt Fraction aide à redorer son blason, mais ses apparitions ultérieures lui font reprendre ses anciennes habitudes.

 

 

Magog II

(image © DC Comics)

Le 1er Magog est un personnage de la série Kingdom Come, située dans un univers parallèle de DC Comics. Il s’agit d’une parodie des anti-héros des années 90, un pastiche de Cable consterné par le fait que le public le préfère à Superman. Le Magog qui nous intéresse ici est un descendant de Franklin Delano Roosevelt du nom de David Reid. Alors qu’il poursuit les pillards de trésors culturels irakien, David Reid acquiert le pouvoir de décocher des tirs d’énergie. Grâce à sa parenté, il rejoint la Justice Society of America. Alors qu’il meurt au combat, l’ancien dieu Gog le ranime et le remodèle à son image sous le nom de Magog. Magog se met alors à prôner une approche plus militariste et proactive de la Justice Society, au point de briser l’équipe. Magog II devient ainsi le cliché même de l’anti-héro que le Magog initial critiquait.

 

 

Marcus Johnson, le fils de Nick Fury

(image © Marvel Comics)

À LIRE AUSSI : 25 infos ÉTONNANTES sur le MCU que les fans de MARVEL ont (peut-être) oubliées !
Nick Fury Jr
est moins méprisé pour ses actions ou sa personnalité que pour ce qu’il représente. Marcus Johnson apparait dans Battle Scars, une série liée à Fear Itself. Militaire afro-américain, il est rappelé au pays à la mort de sa mère. Traqué par des criminels, Marcus finit par apprendre qu’il est le fils de Nick Fury. Lorsque Marcus est grièvement blessé, Nick Fury sacrifie son immortalité pour lui transfuser son sang. À la fin de Battle Scars, Marcus se rase les cheveux, a perdu un oeil et découvre que son véritable nom est Nick Fury Jr. En bref, Battle Scars a pour unique objectif de récupérer le Nick Fury des films, lui-même inspiré d’Ultimate Comics. Copie d’une copie, intégré aux forceps dans l’univers Marvel, Marcus inspire peu de sympathie lors de sa création.

 

La suite ? Tout de suite !




A propos JB 27 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.