Je suis Carnage : revivez l’évolution de Cletus Kasady, le terrible rejeton de Venom !

Je suis Carnage
(image © Panini Comics, Marvel Comics)

Panini Comics publie Je suis Carnage, une anthologie qui revient sur la carrière de Cletus Kasady, le tueur en série le plus mortel de Marvel Comics. Je suis Carnage est un album riche qui permet de faire le tour du symbiote rejeton de Venom.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Je suis Carnage
(image © Panini Comics, Marvel Comics)

 

Je suis Carnage profite d’une double actualité pour le symbiote Carnage en ce moment. Sous les traits de l’acteur Woody Harrelson, on retrouve le tueur en série Cletus Kasady au cinéma à l’affiche du film Venom : Let there be Carnage. Côté librairie, Carnage et les symbiotes jouent un rôle important dans King in Black, la grosse saga de Donny Cates. Panini Comics profite de l’occasion pour publier Je suis Carnage, une rétrospective de la carrière du tueur en série le plus dangereux des comics Marvel !

 

Je suis Carnage
(image © Panini Comics, Marvel Comics)

 

Premiers carnages dans Amazing Spider-Man

Je suis Carnage commence par les 1ers épisodes mettant en scène le symbiote de Cletus Kasady, à savoir Amazing Spider-Man 361 à 363. En réalité, Carnage apparaît pour la toute 1re fois dans Amazing Spider-Man 360, mais il ne fait qu’une très courte (mais létale) apparition. Les 3 épisodes d’Amazing Spider-Man sont l’occasion de découvrir la 1re confrontation entre Peter Parker et Cletus Kasady. Ironie du sort, Spider-Man est obligé de faire alliance avec son adversaire Venom, lui aussi porteur d’un symbiote. Datés de 1992, le travail de David Michelinie et Mark Bagley n’a pas pris une ride, et reste toujours très lisible et fluide. C’est un régal d’assister aux 1ers massacres de Carnage.

 

Je suis Carnage
(image © Panini Comics, Marvel Comics)

 

Carnage levant !

L’épisode suivant, Spider-Man Unlimited (1993), permet d’installer un cliché lié à Carnage (mais à bien y réfléchir à une palanquée de supervilains) : il finit systématiquement par s’échapper de tout système carcéral ou hospitalier ! Carnage s’acoquine avec Shriek et s’évade de l’institut Ravencroft pendant que Peter Parker pleure la mort de Norman Osborn. Le dessinateur Ron Lim prend un plaisir non-dissimulé à illustrer le scénario rythmé de Tom DeFalco, surtout quand il retrouve le Spider-Man Doppelganger de la saga le Gant de l’Infini !

 

LIRE AUSSI : King in black, tome 1 : Venom affronte Knull, le dieu des symbiotes de Marvel Comics !

king in black 1
(image © Marvel Comics, Panini Comics)




A propos Stéphane Le Troëdec 558 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*