History of the Marvel Universe n°1 : Révisez l’histoire de Marvel avec Mark Waid et Javier Rodriguez ! [avis]

(image © Marvel Comics)

Pour fêter dignement son 80e anniversaire, un des scénaristes les plus connaisseurs de Marvel réalise une série retraçant toute l’histoire de son univers. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que Mark Waid est très exhaustif. Peut-être un peu trop parfois. Mais on apprend des choses et c’est superbement dessiné.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

(image © Marvel Comics)

 

Bienvenue à la fin des temps

Les 1res planches de ce History of the Marvel Universe sont assez surprenantes. En effet, on retrouve 2 personnages cosmiques très importants directement à la fin des temps. Ce sont les 2 derniers survivants de l’univers. Tous les 2, ils vont assister à la fin du tout dernier atome avant de passer dans un autre monde. L’un d’entre eux va vouloir perpétuer la mémoire de cet univers et demande au 2nd de tout lui raconter, de sorte que personne ne soit oublié lors de leur passage vers d’autres cieux. C’est quand-même plutôt bien vu de la part de Mark Waid, qui trouve non seulement une idée originale pour lancer History of the Marvel Universe mais qui nous dévoile tout simplement les 2 personnages qui se trouveront à la toute fin de l’histoire de Marvel. Et si la présence du 1er ne fait aucun doute, celle du 2e est plutôt surprenante, mais logique. On retrouve donc un duo qui pourrait faire penser à celui de Earth X, à la seule différence qu’il n’y a pas de dialogues entre les 2 protagonistes lorsque le 1er raconte l’histoire. Je ne sais même pas si on les retrouvera au début du 2e épisode mais ce qui est certain, c’est qu’on les retrouvera à la fin de la mini-série.

 

(image © Marvel Comics)

 

Du comics cosmique

Et pour ce 1er épisode de History of the Marvel Universe, puisque nous remontons aux origines de l’univers Marvel, Mark Waid et Javier Rodriguez se concentrent avant tout sur les personnages cosmiques. C’est logique. On commence donc avec Galactus, Eon, Eternité, les Celestes et toutes les divinités du panthéon Marvel, celles qui étaient là au début de toute création. Après avoir fait le tour des races extraterrestres, on se dirige donc vers la Terre, avec les Vengeurs préhistoriques, la Lémurie et autres personnages immortels. L’épisode se termine avec l’apparition de Wolverine, ce qui nous emmène donc au début du siècle. Il n’y a rien à dire, c’est bien fait et on peut faire une totale confiance à Mark Waid en ce qui concerne la chronologie des personnages. J’émets toutefois quelques petites réserves sur le manque de lien d’une scène à l’autre. De fait, cet History of the Marvel Universe se trouve être plus une encyclopédie qu’un véritable comics, avec une histoire qui nous tient en haleine. Ce qui parfois peut donner plus un « effet catalogue » qu’autre chose. Après, pour le fan que je suis, c’est très plaisant : je retrouve des personnages que j’avais oublié, je révise mon histoire Marvel et j’apprends même de nouvelles choses, qui avaient pu me passer au-dessus de la tête. Je ne voyais pas par exemple l’organisation de la main antérieure à la naissance de Thor. Après, n’étant pas un fan inconditionnel du cosmique, ce n’est certainement pas la partie qui va m’attirer le plus, je dois le reconnaître. Et si les vieux lecteurs risquent d’être ravis, je ne suis pas certain que cet History Of The Marvel Universe enchante tant que ça les nouveaux lecteurs, pour qui l’apparition de Ulysses Bloodstone ou Tyrranus n’évoque rien. Cerise sur le gâteau, nous avons droit à toutes les références en fin de numéro, ce qui est un véritable plus pour les complétistes. Et puis, c’est quand même superbement dessiné.

À LIRE AUSSI : 11 X-Men que tout le monde a oubliés (et qui avaient pourtant du potentiel) !

 

(image © Marvel Comics)

 

De purs dessins

Javier Rodriguez est vraiment excellent. Il arrive à trouver à chaque fois des idées de mise en page pour ce qui n’est finalement qu’un catalogue d’histoires et de personnages. Je n’ose même pas imaginer tout le travail de référencement que cela a dû prendre. C’est clair, c’est propre, le trait est fin (citons aussi le travail d’Alvaro Lopez à l’encrage) et tous les personnages sont identifiables et reconnaissables. Du superbe travail qui met clairement en valeur le travail d’écriture et de recherche de Mark Waid. ■

À LIRE AUSSI : La suite d’X-Men : Grand Design est-elle aussi réussie ? [X-Men : Grand Design- Second Genesis, critique]

(image © Marvel Comics)




A propos Doop 260 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.