La suite d’X-Men : Grand Design est-elle aussi réussie ? [X-Men : Grand Design- Second Genesis, critique]

(image © Marvel Comics)

Suite de X-Men : Grand Design, cette nouvelle mini-série en 2 parties d’Ed Piskor s’annonçait aussi bonne que la première. Et pourtant, en feuilletant toutes les aventures de nos mutants préférés de Krakoa à Forge, il manque cette fois-ci un petit quelque chose à Second Genesis. Explications.
■par Doop

 

X-Men : Grand Design- Second Genesis (image © Marvel Comics)

 

Qui est Ed Piskor et pourquoi il est arrivé sur les X-Men?

Ed Piskor est un illustrateur indépendant qui a souvent travaillé avec Harvey Pekar. Il est l’auteur de Hip Hop Family Tree qui retrace l’histoire du rap américain avec un style narratif drôle et cynique. En 2017, Joe Quesada, alors éditeur en chef de Marvel, demande à Ed Piskor de réaliser le même traitement sur l’histoire des X-Men. C’est à ce moment-là que X-Men Grand Design voit le jour. Son travail peut être sans aucune doute considérée comme l’une des meilleures mini-séries sur l’univers mutant et toute l’époque Stan Lee – Roy Thomas. X-Men Grand Design fait partie des 9 meilleures mini-séries X-Men. Le succès critique aidant, Ed Piskor re-signe pour 2 nouvelles mini-séries, l’une sur la période Claremont/Byrne/Smith, et la suivante sur toute la période des années 90. Preuve de son originalité, la 1re série a fait l’objet d’une édition spéciale grand format de la part de Panini Comics en novembre 2018. On attendait donc la suite avec impatience, surtout qu’elle allait retracer les meilleurs moments des X-Men. Et si l’on n’est pas surpris par la forme, on reste cette fois-ci un peu sur notre faim.

 

X-Men : Grand Design- Second Genesis (image © Marvel Comics)

 

Un effet catalogue

À LIRE AUSSI : 11 X-Men que tout le monde a oubliés (et qui avaient pourtant du potentiel) !
X-Men : Grand Design – Second Genesis
ressemble en tout point au 1er volume, que ce soit dans la manière de raconter (beaucoup de petites vignettes et de petits dessins), ou dans les quelques petites inventions de l’auteur (quelques passages un peu humoristiques par-ci, par-là). Le 1er numéro est assez sympathique, avec un Club des Damnés un peu mis en avant et l’histoire du Phénix racontée simplement en quelques pages. Mais la 2e partie du récit n’apporte finalement pas grand-chose. De fait, on a réellement l’impression d’un effet catalogue, où toutes les aventures des X-Men sont détaillées en quelques vignettes sans qu’Ed Piskor ait du recul sur ce qu’il doit dessiner. Je veux bien admettre qu’à partir de la mort du Phénix, les aventures des X-Men se sont accélérées, les Broods, les Morlocks, Forge, etc… Mais du coup c’est comme si E. Piskor s’était fait littéralement happer par le rythme effréné du récit et se contentait simplement de nous raconter les choses, sans y ajouter sa petite patte cynique et amusante. Comme de plus c’est une époque extrêmement connue, eh bien je dois avouer que je me suis un peu ennuyé. Il y a quelques idées sympathiques (faire limite de Carol Danvers alias Captain Marvel un protagoniste important de l’histoire des X-Men) mais cela ne suffit pas.

 

X-Men : Grand Design- Second Genesis (image © Marvel Comics)

 

Une histoire scrupuleuse ?

À LIRE AUSSI : Le top 7 des meilleures périodes des X-Men (partie 1)
Le but d’Ed Piskor n’a jamais été de faire une encyclopédie retraçant de manière précise l’histoire des X-Men, c’est même exactement le contraire que l’on attend de lui. Il s’immisce dans les interstices pour rajouter sa propre valeur ajoutée. Néanmoins, je n’ai pas vraiment compris les choix de l’auteur sur ce X-Men : Grand Design – Second Genesis. Introduire le sénateur Stern, issu du film X-Men 2 dans une parabole sur la politique américaine est plutôt sympa. En revanche, je ne comprends pas pourquoi Ed Piskor a fait l’impasse sur la pauvre Lee Forrester en la transformant en Madelyne, et surtout pourquoi il a passé sous silence les tourments de Tornade après son périple au Japon. C’est un peu dommage. Qu’on ne s’y trompe pas, X-Men : Grand Design – Second Genesis est un comics de grande qualité, mais je trouve que le côté surprise est un peu passé. Sur la 2e partie du récit, Ed Piskor s’embourbe un peu dans la trame de base des X-Men. Malgré tout cela, X-Men : Grand Design – Second Genesis reste largement au-dessus du lot. ■

Les brèves VO de Perry Jameson du 11 au 17 avril 2018
FOCUS

Reviews VO du 11 au 17 avril 2018

par Perry Jameson dans Comics 0

Tous les mardis, retrouvez mes notes de lecture sur les sorties VO de la semaine qui vient de s’écouler. Le tout avec une bonne rasade d’humour et (surtout) de mauvaise foi… Voici les brèves VO [...]




À LIRE AUSSI

Au temps des reptiles
Comics

Quand les dinosaures dominaient le monde (Au temps des reptiles, la review)

Les dinosaures, ces mastodontes d’un autre âge, ont toujours fasciné les hommes depuis la découverte de leurs ossements fossilisés. Imaginez alors que vous puissiez les voir dans leur quotidien et dans leur environnement sauvage. Au [...]
A propos Doop 136 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.