Le top des 9 meilleures mini-séries X-Men

9 meilleures mini-séries X-Men

Les meilleures histoires mutantes ont souvent été racontées dans des mini-séries annexes. Depuis la première apparition des X-Men dans Uncanny X-Men n°1, Marvel a souvent créé de nouveaux mutants pour étoffer son univers. En marge des séries régulières, l’éditeur a publié un nombre impressionnant de mini-séries liés aux super-héros mutants. Top Comics vous propose de découvrir le classement des meilleures mini-séries ou récits complets des X-Men !
■ par Doop

 

Top Comics vous a déjà dévoilé le top des meilleures périodes des séries régulières X-Men. Cette fois-ci, on s’intéresse aux one-shots et aux mini-séries liés aux X-Men et à leur univers si riche et hétéroclite. Accrochez-vous pour un voyage fantastique dans l’histoire des mutants Marvel à la découverte de quelques pépites à lire et relire !

 

 

9. Les Enfants de l’Atome (2000)

9 meilleures mini-séries X-Men

Les Enfants de l’Atome raconte les origines des X-Men telles qu’elles avaient été décrites dans les back-ups de Uncanny X-Men n°38 à 57 par Roy Thomas, Gary Friederich, Werner Roth, Arnold Drake et George Tuska. Joe Casey a déjà fait la même chose avec le titre Avengers : Earth’s mightiest heroes. Avec cette histoire, il remet au goût du jour des histoires vieillottes et à l’époque pas vraiment inspirées (il faut bien le dire). Le professeur Xavier, accompagné d’un agent du FBI, part à la recherche de mutants à entraîner. Mais chacun d’entre eux est en prise avec ses pouvoirs naissants. Et malheureusement, certains vont faire de mauvais choix. Alors que la défiance envers les mutants grandit, Xavier et ses nouveaux étudiants vont devoir affronter de terribles menaces : la pire d’entre elle se nomme la peur de l’autre.9 meilleures mini-séries X-MenAvec Les Enfants de l’Atome, Joe Casey modernise et rend l’histoire véritablement passionnante, dévoile des liens entre les X-Men originaux encore jamais utilisés jusqu’ici. Le scénariste est parfait pour décrire des rapports d’équipe, et cela fonctionne parfaitement ici, même si c’est beaucoup moins brillant que ce qu’il a pu écrire par ailleurs. Alors pourquoi mettre cette histoire dans le top ? Parce que même si Joe Casey n’est pas exceptionnel, ses histoires sont toujours bien troussées, avec un angle d’attaque toujours différent. Mais surtout parce que les 3 premiers épisodes sont dessinés par l’un des meilleurs dessinateurs de comics au monde : Steve Rude ! Pour ceux qui ne le connaissent pas, Steve Rude a surtout œuvré sur la série Nexus, où il a pu développer un style rétro-moderne absolument parfait. Ses pages débordent de références et de détails, tout en gardant une ligne claire et aérée. Steve Rude est un dessinateur comme il en existe peu ! C’est brillant et c’est vraiment dommage qu’il ne puisse pas aller jusqu’au bout de Les Enfants de l’Atome (il a connu des problèmes de santé) ! Il est remplacé par Paul Smith (qui est tout de même une sacrée pointure !), puis par un jeune débutant, Esad Ribic, qui n’est pas encore trop au niveau. D’ailleurs, l’intérêt de la série diminue à partir de l’épisode 4.  reste quand même nettement au-dessus du panier et mérite amplement d’être dans ce top. Pour ceux qui voudraient approfondir les origines des mutants.

 

 

8. X-Men Grand Design (2018)

Ed Piskor est un scénariste et dessinateur indépendant qui a beaucoup travaillé avec notamment Harvey Pekar. Il est notamment connu pour une anthologie qui raconte l’histoire du hip-hop, ouvrage qui a reçu un fantastique succès public et critique. Voir Ed Piskor débarquer sur un titre X-Men peut paraître surprenant, surtout que son style est à l’opposé de n’importe quel dessinateur bankable de la Maison des Idées. Dans X-Men Grand Design il y a environ une vingtaine de cases par page et beaucoup de texte écrit très petit. Rien qui ne fera donc fantasmer le fan de Wolverine et de X-Force ! Sauf que Piskor est manifestement un fan absolu des X-Men. Il nous propose son historique fantasmé des mutants, qui va de la création du groupe à la fin du premier volume (en gros de X-Men #1 jusqu’à Krakoa).
Si X-Men Grand Design laisse une impression bizarre au tout début (je ne suis pas spécialement un fan du style indé), une fois qu’on s’est pris au jeu, c’est vraiment très bon. Ed Piskor s’est très bien documenté et finalement, son récit tient vraiment la route. On pourra lui reprocher quelques libertés (le lien Xavier/Stark ou l’omniprésence de la Force Phénix) mais X-Men Grand Design est passionnant de bout en bout. On enchaîne clins d’œil sur clins d’œil et un véritable enthousiasme se dégage de ses planches. X-Men Grand Design est une mini-série étrange qui finalement correspond parfaitement à ce que les X-Men étaient au début. À ne pas rater. La suite (qui raconte l’époque Claremont) est prête et sort le 30 octobre 2018.




A propos Doop 215 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.