Fox-Boy, tome 1 : la renaissance du superhéros breton de Laurent Lefeuvre !

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

Fox-Boy fait son grand retour ! C’est un cliché des comics : les superhéros ne meurent jamais vraiment, pas même les héros bretons ! Laurent Lefeuvre orchestre la renaissance du renard-garou rennais chez Komics Initiative.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Contrairement aux idées reçues, les superhéros français sont nombreux. Que ce soit le Coq Gaulois, le Nyctalope ou même SuperDupont. Sauf que Fox-Boy, le petit breton, ne cherche pas à singer les superhéros américains. Ni à les parodier. Tout en développant un univers partagé hyper-cohérent, Laurent Lefeuvre, qui nous recevait en 2019, jongle avec les stéréotypes du genre super-héroïque. Et il rend hommage aux grands auteurs américains autant qu’à ses souvenirs de bandes dessinées populaires françaises. Le tout avec un sous-texte discrètement engagé et intelligent. Explications…

 

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

 

La naissance de Fox-Boy

Pol Salsedo est un lycéen rennais comme beaucoup d’autres, fan de comics et qui aime se moquer des autres. Un jour, un des sales tours de Pol tourne mal : les amis de sa victime le poursuivent pour se venger. Pol s’enfuit dans les rues de Rennes et trouve refuge à la fête foraine, sur le stand d’un mystérieux fakir Dotki. Le jeune garçon en ressort… différent. Car Pol est devenu un « renard-garou » doté de pouvoirs surnaturels : agilité exceptionnelle, griffes et super-sens. Le temps de se confectionner un costume : Fox-Boy est né ! Ses nouveaux superpouvoirs ne seront pas de trop pour affronter un vampire ancestral, un monstre marin génétiquement modifié, une sorcière vindicative ou bien Croix Noire, défenseur de la Bretagne et incarnation du repli identitaire et plus globalement de la bêtise humaine !

 

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

 

Un superhéros local

Avec Fox-Boy, Laurent Lefeuvre écrit les aventures d’un superhéros français crédibles. Ici, pas de pastiches ni de parodie : pour la blague, il aurait pu imaginer un « Breizh-Man » grand amateur kouign-amann et mordu par une hermine radioactive combattant l’Ankou, son ennemi juré… Mais non, l’auteur joue finement des clichés. On sait que les artistes américains aimaient dessiner leurs superhéros dans des rues new-yorkaises qu’ils connaissaient bien. Alors Laurent Lefeuvre met en scène son Fox-Boy dans son espace quotidien : la Bretagne, et plus précisément, Rennes, voir même son propre quartier. D’ailleurs, la couverture de l’album sonne comme une lettre d’intention : un héros virevoltant (on reconnait la grosse influence de Daredevil) sur la façade de l’immeuble Valton du centre-ville rennais. Vous habitez le coin ? Alors vous reconnaitrez sans difficulté des bâtiments, des ruelles, des ambiances – ah, les lampadaires orangés – reproduits avec un soin minutieux du détail. Une précision qu’on retrouve au fil des pérégrinations de Pol Salsedo qui vont le conduire à Saint Malo, à la Chapelle Sainte-Barbe et même jusqu’à l’île de la Réunion. Un choix audacieux qui n’exclut jamais les lecteurs : Fox-Boy ne défend pas son terrier terroir, encore moins le repli identitaire, bien au contraire. Il est juste « le p’tit renard du quartier », ouvert sur le monde et les autres.

 

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

 

Jeu de références

Fox-Boy est une œuvre toujours passionnée, mais jamais exclusive. Comprendre que le lecteur néophyte qui découvrira ce « Troisième Souffle » y trouvera toutes les clés pour s’immerger dans l’univers du goupil-garou. Quant aux autres, plus aguerris, leur curiosité sera sans cesse récompensée tant Fox-Boy fourmille de clins d’œil. Aux grands artistes américains, par exemple, quand Laurent Lefeuvre rend hommage à Will Eisner, Steve Ditko, Bill Watterson ou Gene Colan pour n’en citer que quelques-uns. Fox-Boy se réapproprie les clichés des comics quand le héros rennais se perche sur une gargouille, un château d’eau ou la pointe d’un clocher à la manière d’un Batman, d’un Spider-Man ou d’un Daredevil le feraient à Gotham ou New-York. Ou quand, par exemple, n’ayant pas encore de costume, Pol Salsedo improvise son masque avec un pochon, clin d’œil en passant au Bag-Man d’Amazing Spider-Man n°258 !

 

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

 

Un projet cohérent

Le projet Fox-Boy consiste notamment à réactiver de façon moderne les bandes dessinées populaires, ces illustrés de poche parus chez LUG. À la manière de cet ancien éditeur lyonnais, Laurent Lefeuvre dialogue via un courrier des lecteurs et imagine de vraies fausses fiches de superhéros façon Official Handbook of the Marvel Universe qu’on trouvait à la fin des Strange Spécial Origines. Le sommet de ce principe d’émulation est atteint dès les 1res pages : les origines de Fox-Boy sont présentées via 3 pages d’un fac-similé d’album Panini de vignettes autocollantes ! À 1re vue, ce jeu de références pourrait paraitre un peu futile. En réalité, au-delà de la référence complice, Laurent Lefeuvre pousse l’idée plus loin, comme toujours chez lui, par désir d’en donner le plus possible à ses lecteurs. À la manière des 1ers artistes Marvel qui orchestraient un univers partagé, il inscrit son travail dans un ensemble totalement cohérent dans la forme comme dans le fond. Ce plan global, c’est le ROAverse, un univers partagé qui regroupe toutes les créations de l’auteur, qui du coup sont donc interconnectées. La conclusion de « Troisième Souffle » entrouvre d’ailleurs cette notion, dans une ambiance qui fleure bon les plus grandes sagas cosmiques de Marvel.

 

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

 

Fox-Boy, un comics encré dans son époque

On l’a dit, Fox-Boy utilise un environnement local bien précis. Mais pas seulement comme décor. « Troisième Souffle » utilise les sujets d’actualité française. Ses clins d’œil au passé glorieux des comics n’empêchent jamais Fox-Boy d’observer le présent ni d’espérer un futur meilleur. La 1re aventure de Pol Salsedo annonce la couleur, avec son dialogue « crépusculaire » entre un livreur de journaux blasé et Fox-Boy sur la façon de voir l’autre et le monde. « Terreur Verte » évoque les manipulations génétiques des grands laboratoires, les algues vertes et les OGM dans une Saint-Malo qu’on croirait sortie des pages d’un Swamp Thing de Bernie Wrightson et de Steve Bissette (les 2 ? oui, les 2 !). Dans « Lupescu », Fox-Boy démantèle un trafic d’animaux, mais derrière l’horreur subie par les bêtes se cache un drame peut-être plus poignant encore. Dans « La Sorcière de Cilaos », le renard-garou s’évade sur l’île de la Réunion et découvre les dégâts que causent le tourisme intensif sur la faune et la flore. Mais le récit le plus engagé de Laurent Lefeuvre reste sans aucun doute l’épisode « Rien de ce qui est humain… », où Fox-Boy rencontre les migrants de la jungle de Calais et affronte la bêtise humaine dans un climax saisissant… au fond d’un troquet ! Évidemment, Laurent Lefeuvre parle souvent « à travers » son personnage. Mais surtout il n’oublie jamais d’installer des contrepieds à son discours pour ne pas se placer en donneur de leçon.

 

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

 

Fox-Boy : une renaissance pleine de promesses

Reste néanmoins un petit défaut dans « Troisième Souffle ». Ce 1er album de Fox-Boy réunit 7 aventures du renard-garou breton (dont certaines déjà publiées chez d’autres éditeurs) : 4 épisodes d’une vingtaine de page et 3 courts récits de 6 à 8 pages. Et ce côté « composite » se fait sentir. Normal, me direz-vous, c’est lié au parcours inhabituel du héros, passé au fil des années par plusieurs éditeurs et qui semble avoir trouvé le bon terrier chez Komics Initiative et le dynamisme de Mickaël Géreaume. Mais on aurait aimé un peu plus de liant entre chaque aventure. Le fil rouge qu’on devine lié au ROAyaume et au fameux fakir Dotki (anagramme d’un certain Steve… Ditko, rien n’est jamais laissé au hasard chez Laurent Lefeuvre). Et justement cet aspect « cosmique » et méta des choses revient en force dans les dernières pages de l’album – dantesques, on s’attendrait presque à voir le personnage d’Éternité de Marvel débarquer – qui laisseront le lecteur sur un cliffhanger, dans la plus pure tradition du comics, mais terriblement frustrant ! Alors, la suite ? La campagne Ulule des tomes 2 et 3 a commencé le 28 avril 2020 et on va évidemment revoir rapidement Fox-Boy. D’ici là, les 1ers visuels disponibles sur le blog de Laurent Lefeuvre laissent déjà présager du meilleur. ■

Fox-boy troisième souffle
(image © Laurent Lefeuvre, Komics Initiative)

Fox-Boy, tome 1 : « Troisième Souffle » est un comics publié en France chez Komics Initiative.

 

À LIRE AUSSI : Rover Red Charlie de Garth Ennis : un comics choc qui a du chien !

Rover Red Charlie Garth Ennis
(image © Avatar Press)




A propos Stéphane Le Troëdec 475 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.