La Ballade de Halo Jones : Alan Moore vous emmène dans les étoiles ! [critique]

La Ballade de Halo Jones
(image © Rebellion)

Les éditions Delirium, qui éditent déjà bon nombre de comics britanniques entre autres, ont l’excellente idée de publier La Ballade de Halo Jones, une œuvre absolument géniale d’Alan Moore, le grand shaman de Northampton ! Un morceau fantastique de la culture comics enfin intégralement disponible !
■ par Dragnir

La Ballade de Halo Jones
La Ballade de Halo Jones (image © Rebellion)

 

À la pointe de l’île de Manhattan flotte l’Anneau. Un bidonville high tech où les sans emploi, sans avenir sont entassés et où respirer de l’air naturel est un luxe pour certains et une phobie pour les autres ! Ici vivent diverses espèces : humains mais aussi extraterrestres. Tous ont pour point commun la misère et bon nombre d’entre eux se retrouvent embrigadés dans des sectes comme celle des Glombies qui s’échappent du quotidien en écoutant non stop des tambours différentiels implantés dans leurs cerveaux. C’est dans ce monde misérable où faire des emplettes se planifie comme une action commando, que vit la très ordinaire Halo Jones ! Voici donc une jeune femme pleine de rêves d’aventure dans les étoiles mais que rien ne distingue des autres. Elle a bien un ersatz de famille et même un chien robotique parlant, mais vraiment rien de très extraordinaire. C’est un triste meurtre qui va pousser la jeune femme à s’enrôler dans l’équipage dans luxueux paquebot spatial qui va l’emmener dans les étoiles pour une fabuleuse ballade…

 

La Ballade de Halo Jones (image © Rebellion)

 

La Ballade de Halo Jones : un chef d’œuvre par un maitre

À LIRE AUSSI : 5 sagas cosmiques indés à lire après Avengers : Infinity War !
Le seul mot qui me vient à l’esprit c’est « fabuleux » ! La ballade de Halo Jones est une œuvre de science-fiction absolument essentielle et injustement méconnue. Dans cette série, il y a une richesse scénaristique incroyable et un humour britannique et subtil. Mais pouvait-il en être autrement de la part du grand Alan Moore ? La ballade de Halo Jones offre un exotisme plein d’imaginaire futuriste qui s’avère finalement être un véritable rite initiatique autant pour Halo Jones que pour le lecteur. Encore une fois, l’énorme Alan Moore glisse des pensées sur des tonnes de sujets sociétaux avec une finesse qui fait que cet homme est et demeure un des plus grands auteurs encore aujourd’hui. Pêlemêle, on trouvera des réflexions très critiques sur le consumérisme, sur la ségrégation sociale, sur le pouvoir religieux, militaire et même économique. Cette Ballade de Halo Jones est une démonstration incroyable de la possibilité qu’offrent les comics et la SF en terme d’expression artistique et idéologique. Un vecteur fantastique grâce auquel Alan Moore développe des concepts totalement fous et nous guide dans les méandres de sa créativité si complexe. Un délice absolu !

 

La Ballade de Halo Jones (image © Rebellion)

 

Une réussite en tout point

À LIRE AUSSI : Misty : des histoires fantastiques cultes so british
À l’origine, La Ballade de Halo Jones paraissait dans le mythique magazine anglais 2000AD sous la forme d’épisodes de 4 à 5 pages qui donnent au récit un dynamisme particulier. Une espèce de fausse lenteur qui permet à la fois une belle construction des personnages et de l’univers mais aussi d’accrocher le lecteur avec une efficacité redoutable. Et que dire d’Ian Gibons qui a réussi l’exploit dans les années 80 de produire des dessins intemporels au point que La Ballade de Halo Jones tient toujours la dragée haute aux œuvres actuelles. Les concepts visuels restent incroyables d’inventivité que ce soit sur les technologies ou les espèces aliens que l’on croise dans les pages de ce chef d’œuvre. Ajoutons que la toute nouvelle colorisation par la très talentueuse Barbara Nosenzo confère à ce livre un onirisme bienvenu et qui colle parfaitement à la poésie qu’y a instillée Moore. Quant à l’édition, Delirium fait à nouveau la preuve de son savoir-faire qui lui permet de prétendre à être un des meilleurs éditeurs, si ce n’est le meilleur, en matière de qualité de l’ouvrage dans lequel on retrouvera des entretiens courts mais bienvenus des 3 artistes. Du travail d’orfèvre que mérite cette œuvre majeure. Alors en route pour ce voyage merveilleux qu’est La Ballade de Halo Jones ! ■

Couverture de la version française publiée chez Delirium (image © Delirium)




A propos Dragnir 40 Articles
Dragnir , c'est 120 kilos d'amour des comics ! Lecteur depuis plus de 40 ans, il est désormais muni d'un cal au pouce de plus de 9 cm a force de tourner les pages des comics indépendants voire underground US ou UK dont il s'est fait une spécialité.