Doctor Star : Jeff Lemire pourrait bien vous bouleverser d’émotion ! [avis]

Doctor Star
(image © Dark Horse Comics)

J’ai déjà dit sur Top Comics tout le bien que je pense du monde super-héroïque de Black Hammer créé par Jeff Lemire. Mais ça, c’était avant de lire Doctor Star et le royaume des lendemains perdus ! Désormais, je crie juste au génie tant cette œuvre est génialissime pour ne pas dire magistrale !
■ par Dragnir

(image © Dark Horse Comics)

 

Être un héros a un prix !

À LIRE AUSSI : Black Hammer : 5 bonnes raisons pour lesquelles vous devez découvrir les super-héros de Jeff Lemire !
Le Doctor Star fut l’un des plus grands héros de Spiral City et a fait partie de l’Escadron de la liberté, ce groupe de superhéros parti combattre le nazisme durant la Seconde Guerre mondiale. Le Doctor Star, alias James Robinson chercheur émérite, possède pouvoir de contrôler une énergie émanant de la mystérieuse para-zone. Ce don, il le doit à un travail acharné pour lequel il a sacrifié énormément, y compris sa propre famille. Au hasard de ses pérégrinations, il s’est retrouvé un jour à sauver un peuple extraterrestre d’une créature qui vivait au bord d’un trou noir. Cet exploit lui couta encore plus. Les lois de la physique se rappelèrent cruellement à lui et alors que ce combat ne dura que quelques instants pour lui, il s’écoula plus de 18 ans pour le reste de l’univers. À son retour sur Terre, son fils n’était plus un enfant et sa femme n’était plus que l’ombre de ce qu’elle avait été. Aujourd’hui, le Doctor Star a vieilli, loin de cette famille perdue qui l’a rejeté mais il lui reste encore un devoir : celui d’être un père malgré tout.

 

(image © Dark Horse Comics)

 

De ce que peut être un comics culte

À LIRE AUSSI : Dans Sherlock Frankenstein et la Ligue du mal, Jeff Lemire développe son nouvel univers de super-héros [critique]
Pourquoi lit-on ?
Pour le voyage ou pour l’aventure ? Non, nous lisons l’émotion que cela suscite ! Ce sont bel et bien les ressentis les plus forts qui nous font vibrer. Cela explique d’ailleurs que chacun n’a pas forcément la même approche des œuvres et ce qui bouleverse les uns laisse les autres indifférents. Il y a pourtant certains récits qui sont tellement universels que finalement tout le monde s’y retrouve et c’est ce qui fait que certaines histoires deviennent cultes. Je suis intimement convaincu que Doctor Star et le royaume des lendemains perdus est de ceux-là ! Bien évidemment et comme avec chaque série Black Hammer, il y a des clins d’œil très appuyés à la culture comics et le personnage de Jeff Lemire est un hommage déclaré au Starman de James Robinson. On peut aussi aisément faire un parallèle entre Doctor Star et Reed Richard pour le côté scientifique qui délaisse sa famille pour les besoins de la science. Avec Doctor Star et le royaume des lendemains perdus, nous avons encore une fois une déclaration d’amour aux comics de la part de l’auteur qui est faite avec brio et talent.

 

(image © Dark Horse Comics)

 

De l’émotion, rien que de l’émotion

Mais il y a tellement plus dans les pages de Doctor Star et le royaume des lendemains perdus ! Il y a la concrétisation de l’abandon, le poids du remords que tout parent qui vit une passion a connu un jour en se demandant ce que son égoïsme de fan coutait à ceux qui l’aiment et qu’il aime. Et c’est là que Jeff Lemire est génial, car lui qui est tant attaché à sa famille met son cœur à nu et nous expose justement ces craintes qui le troublent lui aussi. Et il le fait incroyablement bien ! J’ai pleuré à la lecture de Doctor Star et le royaume des lendemains perdus, et même je sens encore l’émotion me submerger en écrivant ces lignes. Peut-être est-ce parce que je suis père ou peut-être est-ce parce que j’ai toujours eu peur de l’abandon que ce Doctor Star me parle. Mais finalement je me fiche de la raison qui me pousse à ressentir ça. Non, ce qui est important c’est justement ces émotions et que cela me rende encore plus humain. Doctor Star et le royaume des lendemains perdus me rend meilleur et c’est pour ça que j’estime avoir lu une œuvre majeure. Une de mes meilleures lectures de ces dernières années. Inutile de continuer à vous détailler à quel point ce comics est sublime d’humanité. Alors tout comme je l’ai fait lorsque j’ai tourné la dernière page de ce livre, je vais finir cette chronique, me rendre dans la chambre de mes enfants pour les serrer dans mes bras et ne jamais avoir à moi aussi arpenter le royaume des lendemains perdus… ■

À LIRE AUSSI : Black Hammer : 5 bonnes raisons de découvrir les super-héros de Jeff Lemire !

(image © Dark Horse Comics, Urban Comics)




A propos Dragnir 44 Articles
Dragnir , c'est 120 kilos d'amour des comics ! Lecteur depuis plus de 40 ans, il est désormais muni d'un cal au pouce de plus de 9 cm a force de tourner les pages des comics indépendants voire underground US ou UK dont il s'est fait une spécialité.