Critiques Doopiennes, le marathon comics : semaine 12 !

Miles Morales : Spider-Man T1 : De Grands Pouvoirs

(Brian Michael Bendis/Sara Pichelli-Chris Samnee-David Lopez)

critiques doopiennes
(image : ©Marvel Comics)

Miles Morales : Spider-Man T1, ça raconte quoi ?

Peter Parker, alias le Spider-Man de l’univers Ultimate est mort ! Mais la nature a horreur du vide, et voici que le jeune Miles Morales se voit piqué lui aussi par une araignée, qui va lui transmettre des pouvoirs incroyables. Il va donc reprendre le flambeau, aidé par son meilleur ami Ganke et les anciens partenaires de Peter !

Bon ou Mauvais Bendis ?

J’étais totalement passé à côté de cette série, dans la mesure où j’avais arrêté l’univers Ultimates bien longtemps avant. De fait, la réédition de ces épisodes en petit format à pas cher, ainsi que la sortie du volume 2 m’ont donné envie de laisser sa chance à Miles Morales. Parce que finalement, quoi qu’on puisse lui reprocher (et j’en ai beaucoup à lui reprocher), Brian Bendis n’a jamais été aussi intéressant que lorsqu’il écrit du Peter Parker. Restait à savoir si l’on allait avoir le bon Bendis (celui de Ultimate Spider-Man) ou bien le mauvais Bendis (celui des Avengers ). Car adapter des aventures de super-héros adolescents, c’est très difficile et je vous avoue que je craignais un peu les dialogues débiles, les vannes foireuses comme le scénariste peut parfois en faire. Eh bien non, sans être exceptionnel, c’est du bon Brian Bendis !

2 arcs pour un bon début

Ce recueil contient 2 arcs narratifs. Le 1er est bien évidemment centré autour des origines de Miles Morales, et clairement c’est le meilleur du volume. Bendis nous établit une histoire qui tient la route et surtout des relations entre les personnages qui fonctionnent parfaitement. Les dialogues en particuliers sont réussis, je pense à une discussion entre Miles et sa mère ou entre Miles et son père. On ressent bien le côté adolescent en plein doute de Miles, surtout quand cette histoire lui tombe dessus. Ses liens avec Ganke me font aussi penser au traitement de Ned Leeds dans les films Spider-Man Far From Home ou Homecoming. J’ai un tout petit peu moins apprécié la fin de l’arc toutefois, qui finit assez rapidement avec l’apparition de Fury et de ses complices. Cela fonctionne moins bien et quitte à changer, j’aurais bien fait l’impasse sur ce sujet !

Des dessins de très grande qualité

C’est Sara Pichelli qui signe les dessins de cette première aventure et c’est vraiment très bon ! L’accent est avant tout mis sur les personnages et je pense que c’est exactement ce qu’il fallait faire. Elle est rejointe dans l’arc suivant par non seulement Chris Samnee mais aussi David Lopez pour, vous le devinez bien, une partie graphique de feu. C’est le lancement de la carrière de ce nouveau Spider-Man, ses démêlés avec la police et les vilains. Bref, c’est l’apprentissage de la vie de super-héros. On a aussi droit à une partie de l’histoire où Miles, qui n’a que 13 ans, se laisse embobiner par son oncle. Bref, c’est vraiment agréable à lire, et plutôt léger. Quelques personnages (notamment les vilains) sont peut-être un poil caricaturaux (je n’aime pas le scorpion) mais Brian Bendis arrive à développer une intrigue sympathique, qui se lit très bien et qui est à des milliers de kilomètres de certains récits un peu lourdingues dont il a le secret. Sans être exceptionnel, Miles Morales : Spider-Man est une très bonne surprise, superbement dessinée. Vite le volume 2 !

critiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocoli

Miles Morales T1 : De Grands Pouvoirs reprend les épisodes VO de Miles Morales : Ultimate Spider-Man n°1 à 11 publiées par Marvel Comics. L’édition française est publiée par Panini Comics. 

critiques doopiennes
(image : ©Marvel Comics)

 

Suite et fin du marathon avec une énorme pépite bien dérangeante : Deadman !

LIRE AUSSI :Miles Morales, tome 2 : le Spider-Man des comics Ultimate… à prix budget !

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 




A propos Doop 368 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*