Critiques Doopiennes, le marathon comics : semaine 12 !

X-Ray Robot

(Mike Allred/Laura Allred)

critiques doopiennes
(image : ©Dark Horse, Mike & Laura Allred)

X-Ray Robot : ça raconte quoi ?

Max Wilding est un scientifique qui vient de mettre en place le tout 1er robot qui peut voyager à travers la fabrique de la réalité et les dimensions multiples. Malheureusement, l’expérience tourne mal et Max se retrouve avec un autre robot, qui ressemble en tout point au 1er mais qui prétend être…lui-même, de 277 ans dans le futur ! Il va falloir désormais que Max et son équipe aillent de dimension en dimension pour arrêter « le nihiliste » : une créature qui veut éradiquer toute l’humanité en la ramenant à son état d’avant le Big Bang !

Du Allred pur jus !

Si vous ne connaissez le génial Mike Allred que par ses prestations graphiques, par exemple sur le Silver Surfer ou les 4 Fantastiques, vous ne savez pas qu’au départ, il est aussi scénariste ! Il a d’ailleurs commencé avec sa propre création, Madman, que l’on croisera d’ailleurs dans ce récit au fil de quelques pages. Ce qu’aime Mike Allred, ce sont avant tout les récits totalement déjantés, pop et déstructurés. Avec des designs rétro-modernes. Et si vous aimez ce qu’il produit dans ce style, X-Ray Robot est fait pour vous ! Vous y retrouverez tous les éléments qui font le succès de cet artiste. Des décors totalement psychédéliques, des costumes sortis des années 50 ou 60, des histoires abracadabrantesques de multivers et de dimensions parallèles. Mike Allred s’y déplace comme un poisson dans l’eau, même si le lecteur peut sembler parfois un peu paumé !

Il faut s’accrocher

Car effectivement, l’intrigue de Mike Allred, tout du moins ce que doivent réaliser les protagonistes de l’histoire pour empêcher la fin de cet univers sont assez obscures, voire un peu tarabiscotées. On est dans un délire pop, où un personnage dit « il faut faire ça ! » et où tout le monde le suit (même le lecteur) sans se poser de questions. À un moment du comics, on nous dit même qu’il ne faut pas non plus essayer de tout rationnaliser. Mais comme l’énergie de l’artiste est communicative, ça n’est pas si gênant que ça. C’est dingue de voir à quel point il arrive à faire passer les idées et les points de scénarios plutôt saugrenus sans aucun problème !

Mike Allred ? Il ne se renie jamais !

De fait, et je trouve que c’est plutôt une force, Mike Allred propose depuis le début uniquement ce qu’il a envie de faire et reste toujours dans ses thèmes de prédilection ! C’est peut-être un peu trop facile diront certains, mais je trouve qu’il arrive quand-même toujours à se renouveler un peu. Et on sait à chaque fois ce que l’on trouvera dans un comics signé Mike Allred tout en étant toujours un peu surpris. Après, en toute honnêteté, il ne révolutionne pas grand-chose avec cette histoire, qui si elle est originale sur le fond, n’arrive toutefois pas assez à se démarquer du lot. C’est sympathique, c’est magnifiquement dessiné et mis en couleurs par Laura Allred mais cela peut être très vite oublié. Un petit bonbon sucré qui procure du plaisir le temps de sa dégustation, et c’est déjà pas si mal.

critiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocolicritiques doopiennes brocoli

X-Ray Robot contient les épisodes n°1 à 4 de la mini-série éponyme, publiée par Dark Horse Comics et encore inédite en France.

critiques doopiennes
(image : ©Dark Horse, Mike & Laura Allred)

 

Daredevil en Enfer, c'est page suivante !

LIRE AUSSI :X-Force et X-Statix : pourquoi ces séries mutantes déjantées énervent les fans ! (1re partie)

(image © Marvel Comics)

 




A propos Doop 368 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*