Miles Morales, tome 2 : le Spider-Man des comics Ultimate… à prix budget !

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Panini Comics poursuit la réédition des 1res aventures de Miles Morales, le nouveau Spider-Man, dans sa collection Next Gen. L’occasion de (re)découvrir ce superhéros attachant, dans des épisodes très agréables signés Brian M. Bendis, Sara Pichelli et David Marquez.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Vous l’avez peut-être découvert à travers le film d’animation Spider-Man : The New Generation. Pourtant, le nouveau Spider-Man, Miles Morales, vit ses 1res aventures dans le comics Ultimate Comics Spider-Man situé dans l’univers Ultimate, une dimension alternative. Panini Comics a la bonne idée de rééditer ces aventures dans une gamme à prix tout doux : l’occasion de découvrir ce superhéros particulièrement attachant !

 

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Miles Morales choisit son destin

Aaron l’oncle malfaiteur de Miles Morales a convaincu le nouveau Spider-Man d’utiliser ses superpouvoirs pour affronter le terrible Scorpion. Sauf que Miles Morales n’entend pas devenir l’homme de main d’un criminel et, convaincu qu’il est sur une mauvaise pente, décide de lui faire face. Au même moment, May Parker, la tante de Peter Parker le précédent Spider-Man, aujourd’hui décédé, décide qu’il est temps d’avoir une discussion avec Miles. Ils ignorent encore toutes et tous qu’une Guerre Civile menace de déchirer les États-Unis…

 

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

La fin de l’origin story du nouveau Spider-Man

C’est le moins qu’on puisse dire : le scénariste Brian M. Bendis aime prendre son temps. En effet, il lui faut 12 épisodes pour boucler complétement la 1re aventure de ce nouveau Spider-Man, soit l’album Miles Morales : Spider-Man et les 2 premiers épisodes de ce recueil. Après avoir évacué rapidement l’origine de ses superpouvoirs (liés à une araignée et à Norman Osborn), Brian M. Bendis s’affaire à détailler comment Miles Morales choisit de devenir un superhéros. Alors oui, Brian M. Bendis prend son temps, mais d’abord cette longueur ne se ressent quasi jamais (l’intrigue est rythmée, le nouveau setting aide aussi beaucoup). Surtout, elle permet au scénariste d’installer le personnage, de l’approfondir : on ressent ses doutes, ses inquiétudes, ses joies… aussi grâce aux dessins réussis de David Marquez. De plus, l’origin story du Spider-Man de l’univers Ultimate varie beaucoup du Spider-Man originel. Elle se serait contentée de les recopier qu’on le lui aurait reproché. Surtout, Brian M. Bendis n’a pas son pareil pour créer des analogies en travaillant en profondeur la relation avec son oncle par exemple. Et pour cause… Au bout de 12 épisodes, donc, ce personnage de Miles Morales (tout comme son environnement) est « fonctionnel », prêt à l’emploi pour de nouvelles aventures !

 

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Un album découpé en 3 parties

On vient de le voir, les 2 premiers épisodes de Miles Morales : De grands pouvoirs… sont donc la conclusion de la saga « Le Nouveau Spider-Man ». Brian M. Bendis enchaîne avec un bloc de 6 épisodes intitulés « Divisés, nous perdons… Unis, nous vaincrons ». Là où les épisodes précédents étaient relativement autonomes du reste de l’univers Ultimate, il s’agit ici d’un crossover, s’étalant sur d’autres séries comme les X-Men ou les Ultimates. L’occasion pour Miles Morales de se frotter, physiquement et moralement, à d’autres poids lourds de l’univers Ultimate, et notamment Captain America. Autre personnage développé dans cette 2e partie, le personnage du père de Miles Morales, qui gagne en profondeur. La dernière partie du comics est consacrée à la saga « Venom attaque » mettant en scène le célèbre supervilain, et illustré par Sarah Pichelli. On s’y recentre sur l’univers urbain de Miles Morales et c’est ici que le point de l’héritage de Peter Parker se fait le plus sentir dans Miles Morales : De grands pouvoirs…

 

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

L’héritage de Peter Parker

Car Brian M. Bendis n’a pas construit le nouveau Spider-Man comme un personnage complétement autonome et détaché du précédent Spider-Man Ultimate. C’est assez malin : les aventures de Miles Morales s’inscrivent dans une continuité. On rappelle régulièrement qu’il y a eu un autre Spider-Man, qu’il est mort. Du coup, beaucoup s’interrogent sur l’identité de ce nouveau héros (et ses intentions). Et notamment les personnes qui ont connu le défunt Peter Parker comme Tante May, Gwen Stacy ou MJ. Le sentiment que l’histoire de Miles Morales s’inscrit dans un ensemble plus grand est très agréable, assure des fondations solides à l’intrigue et renforce l’impression d’immersion dans cet univers alternatif.

 

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

 

Un tout petit prix

Miles Morales : De grands pouvoirs… est une réédition des aventures de Miles Morales dans la collection à petit prix Marvel Next Gen. Jugez plutôt : 280 pages sur papier glacé et 12 épisodes pour 10,95 €, le rapport pagination/prix est bel et bien là ! Certes, pour ce prix, l’ouvrage est un peu plus petit que le format comics habituel (avec donc un lettrage plus petit) et la couverture est souple. Mais pas de quoi faire la fine bouche. Surtout que les épisodes sont correctement chapitrés, chaque aventure démarrant par la couverture US. Amateurs de Spider-Man, si vous n’aviez pas craqué pour les éditions précédentes, vous n’avez plus vraiment d’excuse pour ne pas tenter le coup ! Depuis, Miles Morales a rejoint l’univers Marvel classique, tout comme une poignée de personnages Ultimates. ■

comics Miles Morales tome 2
(image © Marvel Comics, Panini Comics)

Miles Morales : De grands pouvoirs… est un comics publié en France chez Panini Comics. Il contient Ultimate Comics: Spider-Man (2011) 11 à 22 et 16.1.




A propos Stéphane Le Troëdec 505 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*