Joe Shuster, un rêve américain : l’histoire du Papa de Superman [critique]

(image © Papercutz)

Superman est l’un des personnages le plus emblématique et sans doute le plus connu au monde. Sa naissance coïncide avec celle des comics de super-héros, une industrie florissante aujourd’hui. Mais qui est à l’origine de la naissance du héros kryptonien ? Julian Voloj et Thomas Campi retracent dans Joe Shuster : Un Rêve américain le parcours extraordinaire du dessinateur de Superman.
■ par Sonia Dollinger

 

Joe Shuster, un rêve américain (image © Papercutz)

 

La vie de Joe Shuster, un rêve américain ?

L’ouvrage s’ouvre sur la triste vision d’un Joe Shuster âgé, dormant sur un banc et n’ayant pas mangé depuis des jours. Il se voit offrir un repas par le policier qui l’a trouvé et raconte à ce dernier comment il en est arrivé là. De cette scène dramatique jaillit alors toute son existence et celle de sa famille issue de l’émigration juive européenne poussée vers les Etats-Unis par les pogroms et la pauvreté. Le parcours de Joe Shuster est emblématique de celui des nombreuses familles poussées à s’exiler et à se reconstruire dans un monde nouveau. On voit Joe Shuster évoluer peu à peu, rêver de devenir dessinateur, travailler dur pour arriver à ses fins. Mais Julian Voloj évoque aussi la rencontre décisive de Joe Shuster avec Jerry Siegel, un jeune homme ambitieux, passionné de Science-fiction. Leur alliance donnera, après bien des péripéties, naissance à Superman. C’est donc l’ascension des deux jeunes hommes, leur travail acharné dans un contexte familial difficile que l’ouvrage décrit.

 

Joe Shuster, un rêve américain (image © Papercutz)

 

Le tableau d’une industrie sans pitié

À LIRE AUSSI : 9 aventures de Superman indispensables
Pour Julian Voloj, scénariste de ce très bel ouvrage, il s’agit certes de dresser le portrait de Joe Shuster, le dessinateur originel de Superman mais également de brosser un tableau de l’industrie des comics de sa naissance aux débuts des années 1980. C’est d’ailleurs un portrait sans concession que l’auteur nous propose puisqu’il montre à la fois la joie sincère et naïve de Joe Shuster et Jerry Siegel quand ils touchent leur chèque pour leur histoire de Superman et l’achat de leur personnage mais aussi les désillusions successives de ces 2 artistes qui peinent à vivre de leur création tandis que les éditeurs empochent les royalties. C’est donc aussi le lent combat des auteurs et dessinateurs de comics que Julian Voloj raconte à travers l’histoire à la fois magnifique et pathétique de Joe Shuster, rappelant ainsi la cruelle réalité : les comics sont aussi une économie qui peut générer de juteux profits mais pas toujours pour les créateurs.

 

Joe Shuster, un rêve américain (image © Papercutz)

 

Un portrait à la Norman Rockwell

À LIRE AUSSI : Young Romance : du Jack Kirby sans baston ni spandex [critique]
Raconter la vie d’un dessinateur de bande dessinée aussi important que Joe Shuster à travers un roman graphique est un sacré défi. Thomas Campi a su se hausser à la hauteur du sujet en retraçant avec talent cette histoire américaine dans un style très inspiré de l’art de Norman Rockwell tout en y ajoutant sa touche personnelle. Thomas Campi sait insérer au cœur de ses cases toutes les influences qui ont nourri Joe Shuster, du cinéma de Fritz Lang au Little Nemo de Winsor McCay. Thomas Campi offre un regard plein de tendresse sur cette vie intense mais rude que fut celle des papas de Superman.
Avec Joe Shuster, un rêve américain, Urban Comics propose une biographie à la fois très documentée mais écrite et illustrée avec amour et poésie par Julian Voloj et Thomas Campi qui rendent un hommage appuyé mais sans concession à cet artiste majeur et à toute l’industrie des comics qui nous fait tant rêver. Si vous avez envie de savoir qui se cache derrière Superman, l’histoire de Joe Shuster va vous passionner car, après tout, on connaît par cœur la vie de Clark Kent ou de Loïs Lane mais qui sont vraiment les créateurs de ce héros légendaire dont la naissance a bouleversé le neuvième art à jamais. ■

Joe Shuster, un rêve américain (image © Papercutz)
Inhumans : Tour d'Ivoire : le meilleur comics de l'été !
FOCUS

Inhumans : Tour d’Ivoire

par Doop dans Comics 0

Panini Comics réimprime dans la collection Marvel Deluxe la mini-série Inhumans : Tour d’ivoire. Ce titre remarquable série n’avait été publié que dans le magazine Marvel Knights en 1999 et 2000. Une injustice enfin réparée pour [...]




À LIRE AUSSI

Inhumans : Tour d'Ivoire : le meilleur comics de l'été !
Comics

Inhumans : Tour d’Ivoire

Panini Comics réimprime dans la collection Marvel Deluxe la mini-série Inhumans : Tour d’ivoire. Ce titre remarquable série n’avait été publié que dans le magazine Marvel Knights en 1999 et 2000. Une injustice enfin réparée pour [...]
A propos Sonia Dollinger 10 Articles
Sonia est tombée amoureuse de Jean Grey à l'âge de six ans et lit des comics depuis bientôt quarante ans. Créatrice du blog Comics have the Power, elle participe également au collectif LesComics.fr et au podcast les GG Comics. Son gros problème est qu'elle ne sait pas choisir et qu'elle lit tous les titres qui lui passent sous la main en gardant une affection particulière pour tout ce qui touche aux X-Men.