Amazing Spider-Man (1963) n°129

Cet article consacré à Amazing Spider-Man (1963) n°129 fait partie de la chronologie Marvel Comics de l’année 1974.

Titre VO : The Punisher Strikes Twice!

Titre VF : Le Punisher frappe deux fois !

Parution VO : 30 octobre 1973 (cover date : février 1974)

Crédits :

Gerry Conway (Scénario)

Ross Andru (Dessin)

Frank Giacoia, Dave Hunt (Encrage)

Dave Hunt (Couleurs)

Parution VF : album Intégrale Spider-man 1974 paru chez Panini Comics

Première apparition : Le Punisher (Frank Castle), le Chacal (Miles Warren)

Résumé et notes de lecture :

Le Punisher et le Chacal ensemble contre Spider-Man

L’épisode Amazing Spider-Man (1963) n°129 s’ouvre sur 2 nouveaux personnages que nous découvrons pour la 1re fois et qui auront beaucoup d’importance par la suite : le Chacal et le Punisher. De nos jours, la scène parait bizarre, car on imagine mal Frank Castle se faire rouler par un type en costume de Chacal, mais passons… Ces deux-là veulent la peau de Spider-Man, mais pas pour les mêmes raisons. Le Chacal est un dément qui veut conquérir New York, tandis que le Punisher est un justicier solitaire, un vigilante. Persuadé que Spider-Man est un dangereux criminel (tout le monde le soupçonne d’avoir tué Norman Osborn), dans sa vendetta contre le crime le Punisher ne veut rien moins que l’éliminer !

Peter Parker et son quotidien morose

Nous retrouvons Spider-Man après une scène classique de braquage qui tourne court grâce à son intervention. Pas de quoi cependant oublier la vie privée morose de Peter Parker : sa petite amie Gwen est décédée et son ami Harry Osborn est au fond du trou après la disparition de son père. De passage au Daily Bugle, JJ Jameson lui commande des photos du Punisher, le justicier à sensation qui « défi la pègre ! » à en croire la une du journal !

Embuscade !

Et coup de chance, enfin façon de parler, Spider-Man est immédiatement pris en embuscade par le Punisher ! Alors que le Punisher le guettait au fusil sniper, Spidey ne doit son salut qu’à son sens d’araignée. Le combat s’engage et c’est l’occasion pour Gerry Conway de souligner à quel point le Punisher est véritablement obsédé par sa lutte contre le crime tout en gardant un certain sens de l’honneur (il ne veut pas que son ennemi meure d’un accident). Mais le Punisher ne parvient pas à vaincre Spider-Man. Le Chacal surgit alors dans le dos de ce dernier et blesse le héros à coup de griffes. Il parvient de justesse à se tirer de cette situation.

Séance couture

De retour sur le lieu de l’affrontement, Spider-Man découvre un indice : l’arme du Punisher avec, coup de chance, le nom de l’armurier inscrit sous la crosse. Spider-Man rentre chez lui pour rafistoler son costume déchiré par les griffes du Chacal. En pleine séance de couture, Peter Parker ne se rend pas compte que son ami Harry Osborn manque de lui rendre visite. Mais celui-ci, en pleine crise de paranoïa, tourne les talons pour s’en aller sans parler à son ami (parce qu’il lui doit 3 mois de loyer ?).

Round 2

Peu après, nous retrouvons le Punisher et le Chacal en pleine discussion. Le torchon brûle entre les deux personnages : le Punisher n’est plus tout à fait certain de la franchise de son allié. Il se rend chez son armurier pour remplacer son fusil à lunette. Il y retrouve Spider-Man. Tous les 2 constatent que l’armurier est mort. En réalité c’est le Chacal qui l’a tué et qui tente de se débarrasser du Punisher et de Spider-Man en les faisant s’entretuer.

Un supervilain pas comme les autres

Le combat s’engage entre les 2 hommes. Mais Spider-Man vient à bout assez facilement du Punisher et lui fait entendre raison en lui démontrant le plan du Chacal. Comprenant que le Punisher est tout aussi victime du Chacal que lui, Spider-Man libère le Punisher avant l’arrivée de la police. Il le regarde s’enfoncer dans une ruelle sombre en se disant que ce type a des soucis bien plus graves que les siens. De son côté, le Chacal observe la scène de loin, et jure de prendre bientôt sa revanche.

Impressions

Dès sa 1re apparition, on sent bien que le Punisher n’est pas un vilain tout à fait comme les autres. Le concept de justicier solitaire combattant le crime selon son propre code moral fonctionne ici très bien, même clairement le personnage n’est qu’à peine esquissé. De l’aveu de Gerry Conway, le Punisher n’était pas destiné à revenir, mais il a eu un tel succès que finalement… Le scénariste dit s’être inspiré de Mack Bolan, le héros de la série de romans L’Executeur (Conway voulait appeler le personnage L’Assassin, mais Stan Lee lui préféra le Punisher). C’est John Romita qui imagine le design du costume du Punisher. Le Chacal fait un peu ridicule en comparaison. À noter une référence à la Spider-Mobile en cours de réparation (voir les épisodes 126 à 128). ■




A propos Stéphane Le Troëdec 612 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.