8 couples de superhéros (vraiment) dérangeants !

(image © Marvel Comics, DC Comics, Warner Bros)

Les scénaristes ne sont jamais à court d’idées quand il faut créer des couples. Si les relations amoureuses permettent de pimenter la vie des superhéros, parfois les éditeurs poussent les limites un peu trop loin. Voici 8 relations amoureuses entre superhéros pour le moins étonnantes et bizarres…
■ par Stéphane Le Troëdec

 

 

Captain Marvel et son propre fils

(image © Marvel Comics)

Cette histoire s’est déroulée dans Avengers 200 et elle est aussi bizarre qu’elle en a l’air. Carol Danvers, qu’on n’appelle pas encore Captain Marvel mais Miss Marvel, tombe enceinte d’un homme venu d’une autre dimension. Celui-ci s’appelle Marcus et en réalité il est son propre fils ! Marcus, en réalité le fils d’Immortus, a fait un enfant à sa mère sous la contrainte pour être sûr de naitre. À la fin de cette histoire, Captain Marvel ne lui en veut pas : elle part vivre avec lui dans sa dimension d’origine. Le scénariste Chris Claremont annulera par la suite cette histoire…

À LIRE AUSSI : 7 choses incroyables qu’on aimerait voir dans le film Captain Marvel (mais qui n’arriveront probablement jamais)

 

 

Emma Frost, Jean Grey et Cyclope

(image © Marvel Comics)

Jean Grey est une des X-Men les plus populaires chez les lecteurs, mais aussi chez les mutants. Ils sont quelques-uns a avoir eu des sentiments pour Marvel Girl. Hélas pour Jean, son amour, Cyclope, n’est pas des plus recommandables, puisqu’il la trompe avec Emma Frost ! D’accord, dans un 1er temps, il ne « couche » pas vraiment avec Emma, ils ne font que vivre une relation platonique et télépathique. Jean ne pardonnera jamais totalement. Quant aux lecteurs…

À LIRE AUSSI : Le livre noir des X-Men : 15 sales petits secrets des mutants Marvel !

 

 

Hyppolyte et… un dieu

(image © Warner Bros Pict.)

Selon la légende, Hippolyte, la Reine des Amazones, était stérile, mais elle voulait un enfant. Hippolyte a alors façonné un enfant dans l’argile et pria les dieux pour lui donner vie. À son réveil, son souhait était exaucé, Hyppolite lui donna le nom de Diana, alias Wonder Woman. Ça, c’est une version communément admise des origines du personnage. Sauf qu’il y a eu d’autres versions, comme celle imaginée par Brian Azzarello dans son run du New52. On y apprend que Wonder Woman serait née de la relation entre Hyppolyte et le dieu Zeus. La série animé Justice League sous-entend même que cela a très bien pu être Arès ou même Hadès.

À LIRE AUSSI : 12 scènes érotiques ET polémiques dans les comics mainstream

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 332 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.