10 PETITS BOULOTS étonnants des superhéros de DC et Marvel Comics !

The Ray : Mascotte publicitaire

(image © Marvel Comics)

The Ray n’est pas forcément le héros le plus connu. Il a cependant eu son moment de gloire dans les séries du Arrowverse, lors du crossover Crisis on Earth-X. Ray Terrill vient de la même réalité que Arrow ou Flash, mais a été transporté sur Terre-X, un monde conquis par les nazis. Il rejoint alors la résistance. Ceux qui ont découvert The Ray par ce biais seront probablement surpris de découvrir son modèle papier ! Ray Terrill est une création de Jack C. Harris et de Joe Quesada, mais c’est surtout Christopher Priest, ancien rédacteur en chef Marvel, qui va écrire les aventures du jeune héros. Ray Terrill a passé son enfance dans l’obscurité, persuadé que la lumière le tuerait. Lorsque celui qu’il croit être son père meurt, il apprend la vérité. Ray Terril est le fils d’Happy Terrill, héros de l’âge d’or du nom de The Ray. Cependant, cette mort laisse le jeune Ray avec les dettes de son père adoptif et des pouvoirs solaires qu’il ne contrôle que très peu ! Ray est confronté à la dure réalité. Il doit trouver un emploi sans aucune expérience. Comme Wonder Woman, il trouve un boulot dans un fast-food, le Clucky Chicken. Contrairement à l’Amazone, il ne trouve pas son job glorieux. En effet, tout employé en retard doit jouer les publicités vivantes dans la rue, dans un costume de poulet à l’effigie de la mascotte du Clucky Chicken. Et combattre le crime le met souvent en retard. Autant dire que Ray Terrill n’est pas ravi d’apprendre que sa situation financière est une manipulation de son véritable père, qui veut ainsi lui inculquer que le pouvoir implique des responsabilités !

 

 

Peter Parker : Barman

(image © Marvel Comics)

Les séries Spider-Man écrites par Howard Mackie à la fin des années 90 sont très mauvaises. L’auteur, en collaboration avec John Byrne, fait disparaître Mary Jane, et tente vainement de convaincre le héros et les lecteurs qu’elle est morte. Alors que Peter Parker doit accepter sa supposée perte, sa situation financière se dégrade. L’agent de Mary Jane détourne la fortune de sa cliente et disparaît. Peter Parker se retrouve criblé de dettes et expulsé de sa résidence. Le laboratoire pour lequel il travaille le renvoie pour ses absences répétées, et J. Jonah Jameson refuse dorénavant de publier des photographies de Spider-Man. Parker doit donc trouver des petits boulots. Dans Spider-Man Annual 2000, son nouveau colocataire, Randy Robertson, est trop malade pour se rendre au travail. Il rappelle donc à Peter qu’il a 3 semaines de retard sur son loyer et le persuade de le remplacer au pied levé. Peter Parker se retrouve donc à imiter le personnage de Tom Cruise dans Cocktail ! Il travaille en effet au Rodeo Bar en tant que barman. Pour une fois, notre héros semble s’amuser, mais cela ne dure pas. Bounty, une chasseuse de prime cosmique, n’est pas satisfaite de sa boisson et expédie le pauvre Peter à travers la salle ! Parker attire Bounty à l’extérieur et esquive ses coups jusqu’à ce qu’il découvre les raisons de son agressivité. En effet, Bounty boit pour oublier une peine de cœur car elle est éperdument amoureuse de Ben Grimm, La Chose ! ■

 

LIRE AUSSI : Spider-Man : 10 pouvoirs méconnus de l’Araignée de Marvel !

Spider-Man pouvoirs méconnus
(image © Marvel Comics)




A propos JB 174 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*