DCeased n°2 : L’Apocalypse zombie commence à faire des victimes ! [avis]

DCeased
(image © DC Comics)

Tom Taylor et Trevor Hairsine proposent un numéro 2 de DCeased bien meilleur que le 1er. Plus de tout pour un bien meilleur moment de lecture ! Et déjà des victimes chez les superhéros !
■ par Ben Wawe

 

DCeased
(image © DC Comics)

 

Plus de personnages et plus d’émotion

DCeased 2 vient faire oublier un 1er épisode trop sérieux, trop « cadré » pour expliquer l’origine de l’infection ; bref un début trop sage… Si Superman sauve Lois, de leur côté Jon et Robin, Harley Quinn et Poison Ivy sont confrontés à un Joker infecté. En parallèle, Aquaman est lourdement menacé par des marins infectés. Tandis que Hal Jordan/Green Lantern râle auprès de Black Canary et Green Arrow dans un moment de camping… et finit par être zombifié ! La suite surprend par son extrémisme, notamment pour le destin de Batman, qui a dû affronter des proches infectés à la fin du n°1.

 

DCeased
(image © DC Comics)

 

Plus de rebondissements, plus de dynamisme

Ce nouveau DCeased va plus vite et propose plus d’évènements ; la lecture est plus agréable. Le scénariste Tom Taylor multiplie autant les personnages concernés que les émotions auxquelles ils sont confrontés. Une bonne idée pour rendre le numéro plus dynamique et plus terrible. L’auteur n’hésite pas à heurter violemment ses personnages. Le tout est fait rapidement, sèchement même, sans que l’auteur ne s’appesantisse trop longtemps sur les réactions de chacun. Cela donne une impression de sobriété, mais aussi de grand dynamisme, avec constamment un saut vers la prochaine crise ; vers le prochain drame.

 

DCeased
(image © DC Comics)

 

Plus de changements pour l’univers, plus de cohérence graphique

Tom Taylor est connu pour écrire les comics Injustice, où il n’hésite pas à étendre le concept du jeu pour révolutionner l’univers DC ; il fait de même ici. Il sacrifie plusieurs personnages importants et aimés, et transforme l’un d’entre eux pour lui donner une nouvelle capacité… un nouveau rôle dans l’univers ! D’autant que la fin de DCeased n°2 implique une petite révolution pour les personnages, dans un final émouvant et surtout très bien dessiné. Le 1er numéro a été critiqué pour plusieurs changements graphiques au fil des pages, mais il n’en est rien ici. Trevor Hairsine dessine tout et très bien dans son style réaliste, un peu sec mais efficace. La conclusion, notamment, est un beau moment de tension et d’émotion.

 

À LIRE AUSSI : Crossed, l’intégrale : le jour des fous vivants [avis]

 

DCeased
(image © DC Comics)

 

L’Apocalypse zombie est là !

Après un commencement trop sage, Tom Taylor se reprend en proposant une suite plus nerveuse, plus dynamique, plus terrible aussi par des choix déjà extrêmes. DCeased gagne ainsi en intérêt, notamment en se déconnectant définitivement de Marvel Zombies, grand point de comparaison. Pas d’humour, ici, mais un traitement sérieux et sec de l’évènement. L’apocalypse zombie est là, et fait déjà des victimes ! Vivement la suite ! ■

À LIRE AUSSI : DCeased 1 : des zombies qui manquent de mordant ! [avis]

DCeased
(image © DC Comics)