Venom dans le pire des années 90 [Venom : Nights of Vengeance 1 à 4]

Venom : Nights of Vengeance (© Marvel)
image © Marvel

Dans Venom : Nights of Vengeance (Les Nuits de la vengeance, en VF), le symbiote s’associe avec l’anti-héros Vengeance afin d’éradiquer de la surface de la terre une race extraterrestre, les Stalkers. Un récit inspiré de Predator aux personnages caricaturaux qui ne fait pas dans la dentelle…
■ par Doop

 

 

Venom : Nights of Vengeance
Venom ne craint pas les balles (image © Marvel)

 

Sean Knight, un sans-abri, est poursuivi par Michael Badilino, un agent fédéral. Ce dernier est intercepté par Venom, qui n’a pas compris ce qui se passe. Après avoir assommé le fugitif et son poursuivant, Eddie les ramène dans la ville souterraine, où Beck lui reproche encore une fois d’avoir été trop violent. Sean Knight se réveille et semble avoir récupéré. Il faut dire qu’Elizabeth, le docteur de la ville mais aussi amoureuse d’Eddie, s’en est bien occupé. Sean Knight explique qu’il est un agent du gouvernement sous couverture qui a infiltré un groupe de mercenaires appelé « The Stalkers ». Lors d’un accident d’avion, le groupe est entré en contact avec une forme de vie extraterrestre qui a commencé à fusionner avec eux. Sean Knight s’est enfui et depuis il est poursuivi.

 

Venom : Nights of Vengeance
Venom et Vengeance contre les Stalkers (image © Marvel)

 

Venom et Vengeance contre les Stalkers

Michael Badalino confirme les dires de Sean Knight au moment où les Stalkers arrivent. Ils affrontent Venom, et bientôt notre héros se trouve en bien mauvaise posture. C’est le moment que choisit Badilino pour se transformer en Vengeance, un ersatz de Ghost Rider qui peut projeter des flammes infernales. Alors que les 2 héros mettent les 4 Stalkers à terre, une transformation se produit. Les consciences alien qui s’étaient greffées à leurs corps prennent le contrôle des chasseurs ! Ils annoncent que maintenant qu’ils ont trouvé en Venom et Vengeance deux formidables adversaires, ils vont commencer une chasse, ce qui est un rituel sur leur planète. Pour être sûrs que les 2 héros se prêtent au jeu, ils prennent une partie de la ville souterraine en otage (dont Elizabeth et Beck) !

 

©Venom et ses deux intérêts amoureux !

Chasse macabre

Avec l’aide de Sean Knight, Venom et Vengeance vont essayer de retrouver la base des Stalkers. Cette dernière se cache au cœur d’une montagne. Quel est but des Stalkers ? Après s’être occupé de Venom et Vengeance, éradiquer l’humanité ! Les 2 héros arrivent sur les lieux et délivrent les otages. Mais les Stalkers, devenus désormais de véritables êtres techno-organiques, utilisent Beck et Elizabeth pour lancer la chasse. Nous voici alors dans la forêt sud-américaine où les 2 héros sont poursuivis par les Stalkers. Venom semble avoir été tué et projeté du haut d’une falaise. De son côté, Vengeance s’en sort plutôt bien car les Stalkers ne reconnaissent pas sa forme humaine. Alors que les 2 héros tuent 3 des Stalkers, Sean Knight (qui a beaucoup de ressources et de gadgets) libère Beck et Elizabeth du cœur de la montagne. Pourtant ces trois-là se font capturer par la technologie alien qui commence à se greffer à eux. Dans la jungle, le 4ème Stalker prend la force de ses 3 camarades abattus, ce qui ne suffit pas pour venir à bout de Venom et Vengeance. Les 2 compères pensent le travail accompli et retournent à la montagne.

 

Venom : Nights of Vengeance
Venom et Vengeance en pleine frénésie de destruction (image © Marvel)

 

Destruction !

Venom et Vengeance retrouvent Sean Knight, Beck et Elizabeth. Les 2 héros comprennent que s’ils veulent enrayer le processus de transformation de leurs amis, ils doivent détruire la montagne. Ils défoncent alors tout sur leur passage, faisant exploser la montagne au passage et libérant les 3 otages de toute trace de virus extraterrestre pour de bon. Ils retournent dans la ville souterraine où Badilino a une discussion avec Eddie. Il lui soutient qu’il devra choisir entre Beck et Elizabeth. Ce dernier lui avoue qu’il n’ose aimer aucune des deux car il est trop instable et dangereux. C’est le moment que choisit le dernier Stalker pour débarquer. Eddie et Michael décident de l’attirer en haut, dans le parc de San Francisco, pour que la ville souterraine et ses habitants ne soient pas affectés. Venom s’apprête à tuer le Stalker mais ce dernier lui dit qu’ils ont un point commun: une relation symbiotique qui les rapproche, qu’il a vu d’autres symbiotes dans la galaxie. Venom tue toutefois le Stalker mais reste pensif sur le fait que d’autres symbiotes comme lui existent dans l’univers.

 

Venom : Nights of Vengeance
Tout est bien… (image © Marvel)

 

Mon avis sur Venom : Nights of Vengeance

Venom : Nights of Vengeance est une nouvelle histoire moisie qui nous livre le pire des années 90. Le scénariste Howard Mackie essaye de nous livrer un récit qui surfe sur le film Predator, tout en nous infligeant l’un des personnages les plus caricaturaux de ces années. Vengeance ressemble à une sorte de Ghost Rider sous amphétamine. À l’époque, ce dernier est lui aussi un anti-héros et a connu un bref succès durant une petite année. L’histoire de Venom : Nights of Vengeance est très superficielle, sans grand intérêt et avec un développement limité. L’introduction d’Elizabeth, nouveau personnage et du triangle amoureux formé avec Beck et Eddie aurait pu être sympathique s’il n’avait été amené à coups de truelle. Les dessins quant à eux sont corrects mais sans saveur : c’est Ron Lim qui réalise la partie graphique et ce dernier est en mode automatique. La médiocrité des dessins est renforcée par l’encrage fadasse d’Al Milgrom. Venom : Nights of Vengeance est à oublier de toute urgence. On se demande bien pourquoi Semic avait décidé à l’époque de réunir la série dans un Récit Complet Marvel, et de ne pas la publier dans la version intégrale Venom. Peut-être pour rattraper son retard sur la VO ou pour faire un lien avec l’arche narrative Spirits of Venom qui voit notre héros s’allier avec le Ghost Rider et Spider-Man contre le Bouffon Noir (et qui a été publiée quelques mois plus tôt). La fin annonce l’arc Planet of the symbiotes, qui sera publié quelques mois plus tard, avec les symbiotes venus d’une autre planète.
Vous voulez lire Venom : Nights of Vengeance en VF ? Vous devrez vous procurez le Récit Complet Marvel 47 de 1995 aux éditions Semic.

 

Venom : Nights of Vengeance
couverture de Venom : Nights of Vengeance 4 (image © Marvel)




A propos Doop 199 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.