The Fix, tome 2 : Les ripoux les plus drôles des comics sont de retour ! [avant-première]

(image © Image Comics)

Roy et Mac sont de retour ! Le 1er tome de The Fix mélangeait drôlerie, humour potache et histoire bien tenue. Il va désormais falloir que nos 2 ripoux démêlent les embrouilles qu’ils ont créées dans le volume précédent. Et c’est pas gagné !
■ par Doop

 

The FIx, tome 2 (image © Image Comics)

 

Ceux qui ont aimé et apprécié les 1ers épisodes de The Fix ne seront pas déçus avec ce 2e tome. En effet, celui-ci reprend exactement les mêmes codes et les mêmes ficelles que le 1er, ce qui est loin d’être péjoratif. Les auteurs Nick Spencer et Steve Lieber se lâchent encore un peu plus, comme s’ils avaient mis dans ce livre tout ce qu’ils n’avaient pas pu faire chez Marvel et les Superior Foes Of Spider-Man. Pour ceux qui n’auraient pas suivi ou oublié les épisodes précédents, The Fix suit les aventures totalement hors du commun de Mac et Roy, deux policiers corrompus de Los Angeles et de leurs combines foireuses. Alors que Roy doit toujours se dépêtrer avec le meurtre d’une actrice, Mac doit gérer non seulement le chien policier Pretzel mais aussi ses affaires avec l’énigmatique The Deal ! Et c’est plutôt Roy qui est le héros des ¾ du volume, même si Mac (qui a droit à la 4e partie de ce tome) a droit à l’histoire la plus touchante.

 

The FIx, tome 2 (image © Image Comics)

 

Un comics fun et déjanté, mais pas que

En dehors de la pure comédie et des blagues un peu graveleuses de The Fix, il ne faut pas oublier que Nick Spencer (oui, c’est le même que Secret Empire) et Steve Lieber sont des raconteurs d’histoires hors pair. Tout est particulièrement bien pensé, structuré et cadré. Je ne suis généralement pas un bon client des histoires délirantes, avec des blagues un peu crado ou scato, mais il faut avouer que bizarrement, sur The Fix, cela ne me dérange absolument pas ! OK, l’histoire propose des intrigues qui vont dans tous les sens basées sur des concepts improbables et qui tournent en rond au bout de quelques épisodes. Mais les auteurs proposent aussi une véritable histoire qui peut tenir très longtemps. Même si le ton et le traitement de The Fix Tome 2 est identique à ce que les auteurs nous avaient déjà proposé lors du 1er volume, ils arrivent quand même à offrir une histoire qui avance. Non seulement ils introduisant de nouveaux personnages hauts en couleurs (le maire de la ville, le combattant des rues tellement stone qu’il ne ressent plus rien), mais ils ménagent aussi de belles scènes de suspense. Par exemple,ce qui se trouve caché dans la peluche de l’actrice décédée et que tout le monde cherche est assez… Surprenant ! Ce qui est aussi très original, c’est qu’on ne sait jamais si ce que Nick Spencer et Steve Lieber nous racontent dans The Fix est à prendre au 1er ou au 2nd degré.

 

The FIx, tome 2 (image © Image Comics)

 

Des scènes très surprenantes

Démonstration faite dans le 4e épisode de The Fix Tome 2. Les 2 auteurs se concentrent sur la relation entre Mac et Pretzel. Les pages qui ouvrent le récit sont pleines de 2nd degré et l’on se dit que c’est simplement une blague, une exagération. Et pourtant, à la fin du tome, on comprend que la relation entre le chien et Mac est peut-être beaucoup plus importante et nettement moins drôle que ce que l’on pouvait nous laisser présager. L’intrigue est prenante et donne véritablement envie de lire la suite. De plus, les dessins de Steve Lieber sont toujours aussi agréables à lire. Un excellent comics. ■

 




A propos Doop 198 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.