Sexe, alcool, injures : 7 scènes du MCU dorénavant interdites !

« Fuck ! »

(image © Marvel Studios)

Dans Iron Man 2, le gouvernement américain et plus particulièrement le sénateur Stern veulent mettre la main sur la technologie d’armement de Tony Stark. Au cours d’une audience, le riche playboy se défend et finit par tourner en ridicule la commission. Excédé, le sénateur Stern balance à Tony un « Va te faire voir ! » (« Fuck you, Mr. Stark. Fuck you, buddy ! » en VO). Ironie de sort, c’est ce même Stern qui décorera Stark et James Rhodes à la fin du film… Les grands studios américains utilisent très peu les injures dans les films tout public. On se souvient encore du « Yipikaï, Motherfu— » de Die Hard 4 – Retour en enfer. Pas sûr qu’on réentende de sitôt un « Fuck ! » dans un film du MCU !

 

 

Le doigt d’honneur de Star-Lord

(image © Marvel Studios)

Dans Les Gardiens de la galaxie, Peter Quill alias Star-Lord est un bandit de l’espace, un mauvais garçon intergalactique. Il croise sur sa route Gamora, Rocket, Drax et Groot. Tous ensemble, ils vont devenir les Gardiens de la Galaxie. Au début du film, Peter Quill est arrêté et emprisonné. Après son arrestation, lors de son identification, il s’amuse à faire un joli doigt d’honneur pour provoquer ses gardiens. Dans la bande annonce du film, ce geste injurieux est flouté de façon assez maline, d’ailleurs. Aux USA, la censure n’est pas la même pour les bande annonces que pour les films. Mais le doigt d’honneur est bel et bien présent dans le film. Gageons que le traitement loufoque de James Gunn et le fait que les Gardiens sont quasi inconnus en 2014 ont permis de faire passer ce geste. On le retrouve dans Avengers : Infinity War, quand Star-Lord affronte Thanos avec Dr Strange, Iron Man, et cie. Mais pas sûr qu’on puisse revoir un doigt d’honneur aussi facilement dans un film d’un autre perso du MCU…

Page suivant : Du sexe explicite, du lap dance et Natasha




A propos Stéphane Le Troëdec 356 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.