Sentry : le Superman de Jeff Lemire ne décolle pas ! [critique]

(image © Marvel Comics)

Lorsque Marvel a annoncé l’arrivée d’une mini-série sur The Sentry, j’étais assez intrigué. Que faire avec un personnage sur lequel Paul Jenkins et Jae Lee ont déjà tout dit (et bien dit) ? Surtout que depuis le personnage n’a eu droit qu’à des adaptations pourries (merci Bendis). Mon intérêt pour la série s’est toutefois agrandi lorsque Jeff Lemire, créateur indépendant de Sweet Tooth, Gideon Falls ou encore Black Hammer, a été annoncé au scénario. Il n’arrive pourtant pas à appliquer sur cette mini la qualité qu’on lui connaît.
■par Doop

 

Sentry (image © Marvel Comics)

 

Bob Reynolds est Sentry, le personnage le plus puissant de l’univers Marvel ! Malheureusement, il a un problème : lorsqu’il se transforme en Sentry, il libère aussi son inconscient maléfique : Void, une entité encore plus puissante et totalement incontrôlable ! Pour ce faire, le Docteur Strange et Iron Man ont mis au point un « bidule » télépathique qui lui permet de se transformer en Sentry (et donc en Void) dans un univers imaginaire de poche dans lequel rien ne peut se passer. Seule contrainte : Bob doit y aller toutes les 24 heures sous peine d’être remis en prison par Iron Man et Misty Knight. On retrouve au début de cette mini-série Bob en train de vivre une vie tranquille comme cuisinier dans un burger avec son ancien sidekick, Billy. Sa vie est paisible, rythmée entre un travail pas très passionnant et des aventures fantasmées dans son univers imaginaire de poche. Sauf que son « bidule » disparait et qu’un ancien ennemi refait surface !

 

Sentry (image © Marvel Comics)

 

Sentry : un scénario sans surprise

Je dois vous avouer que j’ai été assez déçu par le Sentry proposée par Jeff Lemire. Bien évidemment, le scénariste a suffisamment de qualité pour nous livrer une intrigue potable et lisible. Les dialogues sont bons, le scénario est cohérent mais malheureusement il n’y a aucune surprise. On voit les rebondissements arriver 10 pages avant qu’ils ne se produisent et de fait, l’intérêt est assez vain. Jeff Lemire n’arrive pas à sortir du concept de base Sentry/Void. Finalement, on a déjà l’impression d’avoir déjà vu ça de nombreuses fois et en mieux. Donc nous voilà encore une fois avec une énième confrontation entre Sentry, Bob et Void, les méchantes annexes n’étant qu’un faux prétexte pour arriver à cette situation. Après, ce n’est pas mauvais, juste très superficiel et décevant quant on sait que c’est Jeff Lemire aux commandes. C’est de l’écriture automatique. La fin est malheureusement assez rapide et sans grand intérêt non plus. En fait, on a réellement l’impression d’une mini-série de commande, demandant à l’auteur d’amener le personnage de Bob (de Sentry et de The Void) d’un point A à un point B sans vraiment qu’on se soucie de la manière. C’est toujours un peu dommage de voir que finalement, cette mini-série et ses 5 épisodes peuvent se résumer en 2 ou 3 lignes.

 

Sentry (image © Marvel Comics)

 

Des dessins un peu trop caricaturaux

Quant à la partie graphique de Sentry, je dois avouer que mon impression est elle aussi assez mitigée. Je ne connaissais pas Kim Jacinto et Joshua Cassara. Force est de reconnaitre que ce n’est pas fulgurant. Sans être mauvais (la lisibilité est correcte, la narration est plutôt bonne), c’est surtout dans la représentation des personnages que les 2 dessinateurs pêchent. En effet, les visages sont vraiment mal dessinées et souvent mono-expressifs, avec des nez pincés et des dents serrées. C’est dommage parce que sinon le reste est correct, mais parfois on a l’impression d’avoir sous les yeux un clone indépendant de Rob Liefeld, notamment avec ce qui concerne les expressions des personnages. Sentry est donc une mini-série largement dispensable, qui relance certes le personnage dans une nouvelle direction et qui permettra aux autres scénaristes de l’utiliser sans trop se casser la tête, mais dont l’intrigue est trop classique et les dessins moyens. ■

(image © Marvel Comics)
FOCUS

Beyond ! : la suite oubliée des Guerres Secrètes [critique]

par Stéphane Le Troëdec dans Comics 0

La mini-série Beyond ! est présentée comme la suite des célèbres Guerres Secrètes de Marvel. En réalité, il s’agit simplement d’un prétexte à faire s’affronter des personnages de moindre envergure. Un plaisir coupable, en somme, avec [...]




A propos Doop 136 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.