New Mutants n°1 : un comics sympathique qui nous permet de retrouver nos personnages préférés !

(image © Marvel Comics)

Jonathan Hickman, Ed Brisson et Rod Reis réunissent à nouveau l’équipe originelle des Nouveaux Mutants dans un comics plutôt agréable ! En les emmenant dans l’espace, on découvre au fur et à mesure les nouvelles personnalités de nos héros dans ce qui semble être, tout du moins au départ, une continuation du style de l’histoire développée dans House of X, avec les mêmes succès et, malheureusement les mêmes défauts.
■ par Doop

 

(image © Marvel Comics)

 

Sur Krakoa et puis dans l’espace

Ce New Mutants, assez long puisqu’il compte environ 40 pages, est clairement découpé en deux parties. Via une grande discussion entre Karma et Rahne Sinclair, fraîchement ressuscitée, on en apprend un peu plus sur ce qui se passe sur Krakoa. On voit clairement le principe des résurrections et la difficulté pour certains nouveaux à s’adapter à cette nouvelle donne. C’est plutôt intéressant et totalement cohérent avec ce que l’on a pu voir dans House of X, même si l’aspect extasié et paradisiaque de ce qui se passe sur Krakoa est un peu plus atténué. On pourrait cette fois-ci presque y croire. D’ailleurs, nos mutants ne vont pas se faire prier pour quitter l’île à la 1ère occasion, à savoir aller chercher un de leurs amis au cœur de l’empire Shi’ar. Nous entrons alors dans une 2e phase, avec un peu plus d’aventure mais aussi quelques indices sur ce qui se passe sur Krakoa. Coupés de l’île, il semblerait que les mutants commencent à réaliser que quelque chose ne colle pas vraiment. Ce n’est pas clairement explicité, mais toutefois évoqué, notamment en ce qui concerne les projets de Krakoa. Après, nous avons droit à quelques scènes de bataille où nos héros sont lâchement abandonnés au cœur de l’empire spatial par les Starjammers, ce qui m’a un peu choqué. Je peux comprendre que ce sont des pirates de l’espace, mais j’ai quand-même un peu de mal à croire que le père de Scott Summers laisse des gens en danger de mort sans aucun scrupule. Ce point-là me gêne un peu.

 

(image © Marvel Comics)

Des personnalités un peu exagérées

On a souvent reproché à Jonathan Hickman de ne pas donner de personnalité à ses personnages dans House of X et Powers of X. Autant vous dire que ce n’est pas du tout le cas dans ce New Mutants puisque nous avons des héros qui développent de véritables sentiments et des interactions nombreuses. Malheureusement, ils restent encore très caricaturaux. Si certains d’entre eux sont presque totalement oubliés (Mirage, Doug Ramsey, Chamber) d’autres voient leurs traits de caractère un peu trop accentués. Par exemple, Illyana Raspoutine n’est quasiment décrite que comme une folle colérique. En fait, Ed Brisson et Jonathan Hickman ne nous dévoilent et n’exploitent souvent qu’un seul trait de la personnalité de leurs héros et c’est un peu dommage, comme Roberto Da Costa dans son rôle de magouilleur. Si à la rigueur ce n’est pas gênant avec des personnages secondaires comme les Starjammers, c’est un peu plus problématique avec les héros principaux. Mais on peut comprendre que les deux auteurs mettent en place une équipe nombreuse et qu’ils sont allés à l’essentiel. Les fans de la 1e série auront quand-même un peu de mal à reconnaître les Nouveaux Mutants de Chris Claremont ou de Louise Simonson. D’ailleurs, le personnage qui a le droit au meilleur développement est Mondo, un rescapé de Generation X, ce qui peut être normal puisque c’est quand-même le moins connu de tous.

 

(image © Marvel Comics)

 

Agréable à lire

De fait, ce New Mutants n°1 reste un titre plutôt sympa à lire, assez léger et qui pourrait, par certains points apporter un peu plus de matière à l’histoire globale de Jonathan Hickman. Le scénario n’a en tout cas jamais été aussi explicite sur le fait que quelque chose ne tourne pas très rond. Après, l’aventure dans l’espace, en dehors des réactions des Starjammers, est plutôt légère et sympathique, même si pour le moment elle n’est pas exceptionnelle. Elle se lit plutôt bien, tout comme les dessins de Rod Reis. A 1ère vue, on pourrait penser que les dirigeants de Marvel ont choisi Rod Reis pour New Mutants parce que son style se rapproche un peu de celui de Bill Sienkiewicz, mais à la lecture des 40 pages, je trouve qu’il n’y a en fait pas vraiment de grosses similitudes. Je comparerais plus son trait à celui de Phil Noto par exemple. Le trait est certes un peu hachuré, il y a de très gros hommages, notamment sur le personnage d’Illyana, mais on est quand-même très loin des recherches de composition du dessinateur d’Elektra. En dehors des personnages les décors sont un peu vides mais le style d Rod Reis change quand-même beaucoup des canons actuels de chez Marvel. Et c’est appréciable.  J’attends de voir la suite mais j’ai pour le moment plutôt bien aimé.■

(image © Marvel Comics)

New Mutants n°1 est un comics publié aux Etats-Unis par Marvel Comics.




A propos La rédac' de Top Comics 30 Articles
La rédaction de Top Comics est composée de : Sonia Dollinger, Michel Dragnir Velon, Doop, Perry Jameson et Stéphane Le Troëdec.