Lucifer Saison 5 : l’Enfer a bien un nom

Lucifer saison 5
(image © Netflix)

Attendu avec impatience par les fans, le retour de Lucifer, le plus démoniaque des anges déchus, est malheureusement catastrophique. Acteurs pas concernés, intrigues nulles, personnages perdus. Point de salut pour Lucifer saison 5 en dehors des 2 derniers épisodes. Pour l’instant, c’est la plus mauvaise saison du show.
■ par Doop

 

lucifer saison 5
(image : © Netflix)

 

Des acteurs en bout de course pour des personnages en perdition

Après avoir repris de manière plutôt réussie Lucifer, Netflix propose depuis fin août 2020 la suite de la série avec la 1ère moitié de la 5e saison (8 épisodes).  Et ce qui m’a le plus surpris c’est le manque d’investissement des acteurs. C’est pourtant ce qui sauve la série depuis le début. QU’on ne s’y trompe pas, Lucifer est au mieux une série médiocre, mais qui a le mérite d’être porté par quelques acteurs flamboyants, dont bien évidemment son personnage principal. Et là, on a vraiment l’impression que cela ne marche pas. Tom Ellis cabotine à mort, ce qu’il fait bien évidemment depuis le début, mais cette fois-ci ça ne passe pas. Je ne saurais dire pourquoi ? A-t-on trop attendu entre la 4e et la 5e saison ? Les acteurs ont-ils oublié les liens qui créaient toute la saveur de la série ? Possible. Il faut dire qu’ils ne sont pas non plus gâtés par le traitement qui est infligé à leurs personnages. En effet, et disons-le clairement, les scénaristes n’ont strictement aucune idée de quoi faire de la quasi-totalité du casting. Lucifer est parti en enfer, on nous propose donc un double maléfique, son frère jumeau Michael qui va jouer le méchant de service durant 2 épisodes. Et c’est là qu’on se rend compte que Tom Ellis n’est peut-être l’acteur que d’un seul personnage. Dès qu’il endosse le rôle de Michael, à qui il donne un accent américain et dont il essaye de modifier la démarche, cela ne fonctionne pas. C’est mal joué. Et de fait, après le retour du vrai Lucifer, sa relation avec Chloé ne fonctionne plus. Le charme est totalement rompu. Et le reste du casting est encore plus mal traité ! Cela fait 3 saisons que les auteurs ne savent plus quoi faire de Mazikeen, qui fait ici un caca nerveux totalement exagéré et monté de toute pièce pour lui donner un peu d’intérêt. De plus, le personnage de Linda ainsi que celui d’Amenadiel deviennent totalement caricaturaux avec la naissance de leur enfant. En gros, ils passent les ¾ des 8 épisodes à s’occuper du bébé qui pleure. Je ne parle même pas du personnage de Daniel, foiré depuis la toute 1ère saison. On peut à la rigueur sauver le travail de Aimée Garcia en Ella Lopez, qui ressort un peu du lot, mais c’est bien peu. Aucun des personnages n’avance durant 6 épisodes d’une longueur éprouvante.

 

lucifer saison 5
(image : © Netflix)

 

Des intrigues sans intérêt

Soyons clair : les enquêtes policières n’ont jamais été le point fort de la série. Et c’est ce qui nous est livré durant près de 6 heures (les 6 premiers épisodes). Des enquêtes pas passionnantes du tout, qu’on a déjà vu des centaines de fois. Cela va du meurtre d’un DJ en passant par une enquête ayant lieu dans le passé. Le reste, je l’ai déjà totalement oublié tellement c’est insipide. De plus, si chaque enquête essaye de proposer un parallèle avec la situation sentimentale entre Lucifer et Chloé, cela n’aboutit souvent pas à grand-chose. Histoire de corser un peu le tout, les scénaristes essayent de proposer quelques rebondissements sur la forme, avec un épisode en noir et blanc d’une longueur inégalée ou sur le fond. Comme avec la passation des pouvoirs entre Chloé et Lucifer ou bien lorsqu’Amenadiel prend la place de Lucifer pour mener une enquête. Mais ces quelques sursauts tombent immédiatement à plat et semblent totalement forcés. On sent que les producteurs et scénaristes de la série ont tenté de changer quelques éléments car ils n’avaient tout simplement plus d’idées. Et pourtant, comme souvent, la fin de la 1ère moitié reprend du poil de la bête.

 

lucifer saison 5
(image : © Netflix)

 

Une fin qui remonte le niveau

Un peu à l’instar de la saison 3, la saison reprend des couleurs quelques épisodes avant la fin. Les épisodes 7 et 8 proposent enfin une intrigue qui nous intéresse un peu, avec un tueur en série qui va s’en prendre aux proches de Lucifer. Alors qu’on était dans l’ennui le plus profond, voici que ces épisodes changent brutalement de rythme. Et Lucifer redevient une série telle qu’on a déjà pu l’apprécier. Les évènements qui s’enchaînent sont très nombreux. Les machinations de Michael fonctionnent et les ennuis de la pauvre Ella sont touchants, même si on sentait bien que quelque chose clochait dès le départ. Il y a des bouleversements pour une grande partie des personnages et la toute fin est véritablement surprenante. Nous avons une bataille d’anges dans le bureau de la police véritablement bien filmée et quelques trahisons qui, si elles sont un peu téléphonées, fonctionnent. Les dernières images nous proposent en plus en de découvrir un personnage important de la série que l’on n’avait encore jamais vu ! Cela ne suffit malheureusement pas pour sauver cette 1ère moitié de 5e saison. On espère toutefois que les prochains épisodes (en 2021) sauront plus s’inspirer de la fin que du début, absolument imbuvable.  ■

 

lucifer saison 5
(image : © Netflix)

Lucifer saison 5 est une série produite par Netflix, diffusée sur la plateforme depuis le 21 août 2020.

 

LIRE AUSSI :Lucifer : la série tv peut-elle plaire aux fans du comics ?

(image © Warner Bros. Television)




A propos Doop 337 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.