Legion : une 1ère saison complètement démente !

Legion saison 1, une première saison complètement démente !

Pour ceux qui seraient passés à côté de ce véritable petit bijou, Legion est une série en 8 épisodes écrite et développée par Matt Hawley, (Fargo) qui raconte les aventures de David Haller, le mutant le plus puissant et le plus barré de l’univers Marvel.  La meilleure série TV comics tout simplement. Oubliez les archers verts ou autres justiciers aveugles, Legion est un véritable OVNI télévisuel, débordant d’idées les plus brillantes les unes que les autres.
■ par Doop

 

 

Legion met en scène ce personnage peu connu des lecteurs occasionnels (il est apparu maximum dans une cinquantaine de comics dont une série régulière, X-Men Legacy, plus que recommandée). Matt Hawley peut ainsi tout se permettre : il n’a aucune contrainte et même si le lien existe avec les X-Men, il n’est pas forcément mis en avant (même si certains clins d’œil raviront les fans).

 

Des scènes improbables mais magiques

Au bout de vingt minutes, les acteurs de Legion se mettent à danser Bollywood sur du Gainsbourg, ou le combat final se déroule en muet et en noir et blanc sur le boléro de Ravel ! On  se dit que cette fois-ci, on a atteint un autre niveau dans la manière de raconter une histoire de super-héros à la télé. Et s’il n’y avait que ça ! Le bande son est magistrale, avec du T-Rex, du Pink Floyd, du Bowie et même une reprise des muppets.

 

Legion saison 1 David Haller

 

Une intrigue nébuleuse qui prend tout son sens au fil des épisodes

Ceux qui s’attendent à une série du type Green Arrow risquent d’être complètement déroutés par le premier épisode de Legion qui part dans tous les sens, mélangeant le rêve et la réalité et qui est de plus raconté de manière non-linéaire ! Le scénariste/producteur ne pouvait pas retranscrire tel quel le personnage de comics (schizophrène possédant plus d’un millier de personnalités, chacune avec un pouvoir différent). Il a donc choisi d’innover plutôt sur la forme et la complexité de l’intrigue. Il faut s’accrocher mais le jeu en vaut la chandelle. En effet, ce qui est impressionnant c’est que finalement tout est écrit et pensé au millimètre et que plus on avance dans le récit, plus les différents détails prennent du sens.

 

Legion, saison 1 Sydney « Syd » Barrett

 

Des personnages charismatiques et attachants

Ce qui fait la force de la saison 1 de Legion, c’est aussi le traitement des personnages. Du héros principal (joué par Dan Stevens) à sa tonitruante nemesis, en passant par un savant cryogénisé, des frères et sœurs partageant le même corps ou encore la charmante petite amie de David (qu’on ne peut pas toucher), tous les protagonistes sont non seulement originaux, mais aussi parfaitement insérés et développés au sein de cette histoire totalement folle mais finalement très structurée. Tous les acteurs sont en plus au diapason, aucun ne livre une prestation un peu plus faible, c’est rare.

Je vous laisse donc le soin de découvrir par vous-même cette série complexe, déjantée mais absolument géniale. Et la saison 2 débarque depuis avril 2018 !

À LIRE AUSSI : Legion Trauma : ouvrez le crane du fils de Charles Xavier ! [avis]




A propos Doop 217 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.