House of X n°4 : Jonathan Hickman massacre les X-Men (littéralement) ! [avis]

House of X
(image © Marvel Comics)

Avec House of X n°4, nous abordons la 2e moitié de la saga. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que le scénariste Jonathan Hickman n’y va pas avec le dos de la cuillère ! Dans un épisode complètement orienté action, il effectue ici un véritable jeu de massacre. Mais tout cela est-il bien réel ? C’est en tout cas une réminiscence impeccable des génocides mutants.
■ par Doop

House of X
(image © Marvel Comics)

Décimation

House of X n°4 est la suite directe de l’épisode précédent, ce qui peut sembler logique mais pas si évident que ça, tellement le scénariste Jonathan Hickman nous a habitué à des récits non linéaires et souvent décousus. Nous retrouvons donc les X-Men après l’explosion de leur vaisseau et il y a eu des dégâts. Ce qui reste de l’équipe va donc tenter, dans une mission suicide, de finalement envoyer l’ébauche du Moule initial dans le soleil. Et c’est à peu près tout. House of X n°4 est certainement le numéro qui se lit le plus vite, tellement il est linéaire. Pour ceux qui seraient à la recherche d’indices, il y a finalement très peu à se mettre sous la dent. Après, on pourra reprocher encore une fois une certaine froideur et un manque d’émotion dans le récit de Jonathan Hickman mais les évènements sont tellement gros que forcément le lecteur ne peut y croire. À moins que… House of X n° 4 nous propose en tout cas de faire un retour sur les plus grands génocides mutants d’une manière extrêmement brillante. Et c’est surtout là que réside l’émotion. On pourra encore une fois remarquer la prestation toujours impeccable de Pepe Larraz, qui tient toujours le rythme bimensuel et qui réussit parfaitement à restituer toute l’action.

 

//////////// Attention, partie spoilers et hypothèses ////////////

 

House of X
(image © Marvel Comics)

E pour extinction

House of X n°4 commence par une scène totalement bizarre sur Krakoa, où Xavier et quelques X-Men fusionnent leurs esprits pour entrer en connexion avec les mutants partis dans l’espace. Et j’ai véritablement eu une impression de décalage absolu. Les dialogues et les situations sont écrits comme dans les années 60 et ne correspondent absolument pas à ce que l’on pourrait attendre dans un comics. Cela donne une impression bizarre, qui plonge directement le lecteur dans une sorte de surréalisme. Comme dans les précédents épisodes se déroulant sur Krakoa, on sent que quelque chose ne tourne pas rond. C’est encore pire lorsque la totalité du groupe (composé je le rappelle de Cyclope, Wolverine, Archangel, M, Diablo) est exterminée. Oui, tous les mutants les plus importants de l’univers se sacrifient pour sauver le futur ! Bien évidemment on n’y croit pas une seconde, mais ce que j’apprécie, c’est que J. Hickman ne nous le survend pas non plus. Ces morts sont certainement un indice de plus à associer à la toute première scène de House of X n° 1 où des mutants sortaient de leurs cocons. A noter toutefois la réaction de Xavier, véritablement affecté par la mort des personnages, ce qui pourrait faire penser que ce ne sont pas non plus des clones sans âme remplaçables à l’envi. Ou alors peut-être que tout ce qui se passe n’est que virtuel. Mais là où le scénariste réussit particulièrement son coup, c’est son retour sur les différentes extinctions mutantes.

 

House of X
(image © Marvel Comics)

 

No More Mutants

Car oui, s’il y a un thème fort dans cet épisode de House of X n° 4, c’est celui du génocide mutant. Tout au long du comics, le scénariste nous rappelle inlassablement tous les génocides commis par les humains envers les mutants, et il n’oublie personne. Que ce soit Graydon Creed ou Cameron Hodge, tous ceux qui ont participé à la mort de mutants sont cités et le décompte de leurs crimes s’étale sur plusieurs pages. J’ai trouvé cet aspect totalement réussi et finalement beaucoup plus dérangeant que la mort des personnages principaux. J’ai véritablement hâte de savoir où le scénariste va bien pouvoir nous amener maintenant. Il faudra attendre certainement deux semaines car je suppose que l’épisode de Powers of X n° 4 reviendra sur les notions de conscience collective et de futurs alternatifs, un peu laissés de côté depuis quelques temps. Mine de rien, on commence à comprendre un peu plus le concept des deux mini-séries qui n’en font qu’une. Toujours un vrai bonheur. ■

House of X
(image © Marvel Comics)




A propos Doop 236 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.