Avec ou sans superpouvoirs, et avec un line up différent : 3 versions étonnantes des 4 Fantastiques !

Et si… Les 4 Fantastiques n’avaient pas eu de superpouvoirs ?

(image © Marvel Comics)

John Byrne réécrit ici une scène se passant avant le vol dans l’espace qui dans notre réalité a donné leurs pouvoirs aux Quatre Fantastiques. Dans What if the Fantastic Four had not gained their powers ?, Reed Richards écoute Ben Grimm et décide de ne pas partir tout de suite dans l’espace. Le vol se fait beaucoup plus tard, en sécurité et sans Susan et Johnny. À leur retour sur Terre, Reed Richards crée sa propre entreprise dans le domaine de la technologie. De mystérieux tremblements de terre avec apparition de monstres géants le font enquêter sur l’Île aux monstres. Dans ses cavernes, les Quatre amis découvrent une civilisation souterraine menée par l’Homme-Taupe et son désir de conquérir le monde de la surface. Il est heureusement vaincu par le quatuor. En travaillant aux origines des personnages et sur une trame finalement assez linéaire, John Byrne, scénariste et dessinateur de Superman, des X-Men et des Fantastic Four, délivre quelque chose de surprenant. Il abuse cependant un peu des scènes de cette réalité alternative faisant miroir à celles qui se sont passés dans l’univers originel des Quatre Fantastiques. Sans leurs pouvoirs, on retrouve cependant le quatuor car leurs caractères sont bien campés et écrits, Johnny restant une tête brulée et Ben, un baroudeur.
À lire dans What if the Fantastic Four had not gained their powers ? à lire en VF dans Spidey 58.

 

 

Et si… Le Docteur Fatalis était devenu la Chose ?

(image © Marvel Comics)

Dans What if Doctor Doom had become the Thing ?, Victor Von Fatalis réussit à évincer Ben Grimm du vol spatial. Ce méchant avait prévu l’exposition aux rayons cosmiques due à une erreur de calcul de Reed Richards. Il compte bien en profiter pour être le seul à revenir sur Terre et profiter des découvertes scientifiques. Fatalitas ! Tout l’équipage survit et hérite de superpouvoirs et Von Fatalis devient une chose orange rocailleuse. Il assomme et emmène Reed sur le terrain du test de la bombe gamma de Bruce Banner, l’endroit où travaille Ben Grimm. Ben sauve Reed mais est exposé aux rayons gamma qui font de lui Grimm, un monstre vert fort et puissant. What if Doctor Doom had become the Thing ? de Karl Kesel et Paul Smith est malheureusement inédit en France. Les autres numéros de la même année, 2005, ont pourtant été traduits en français par Panini Comics. Sur une idée de départ assez simple, ces 2 auteurs écrivent une histoire fun et agréable. Le style graphique de Paul Smith ressemble beaucoup à celui de Jack Kirby mélangé avec une pince de celui de Steve Ditko pour les morphologies des personnages. Ce comics revisite de manière marrante les débuts des Quatre Fantastiques et de Hulk.
À lire dans What if Doctor Doom had become the Thing ? Inédit en VF.




A propos Christophe Colin 30 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.