15 SUPER-SOLDATS Marvel parmi les plus DANGEREUX (autres que Captain America)

Luke Cage

(image © Marvel Comics)

À LIRE AUSSI : Par où commencer… Luke Cage ?
Luke Cage est un super-héros créé par Marvel afin de profiter de la blaxploitation des années 70. Carl Lucas est emprisonné pour un crime qu’il n’a pas commis. Pour profiter d’un allègement de peine, il accepte d’être le cobaye d’un traitement expérimental qui vise à recréer un Super-Soldat. Malheureusement, l’expérience tourne mal à cause de l’irruption d’un gardien sadique. Luke Cage se voit alors doté d’une super-force et d’une peau à toute épreuve. Il s’enfuit et prend le nom Power Man, le héros à louer. Au début, Luke Cage est l’archétype même du héros noir, mais progressivement il devient un des personnages les plus populaires de Marvel. Il devient un membre important des Avengers et il se marie avec Jessica Jones, avec qui il aura un enfant.

 

 

Master Man

(image © Marvel Comics)

Dans l’Univers Marvel, ils sont 3 super-vilains a avoir porté le nom de Master Man. Parmi eux, concentrons-nous sur Wilhelm Lohmer, apparu en 1975 dans Giant-Size Invaders 1 de Roy Thomas et Frank Robbins. Ce sympathisant nazi accepte de se soumettre à une expérience. Le traitement confère même à Master Man une force, une vitesse et une endurance supérieures à celles de Captain America. Pour faire simple, Master Man, c’est Captain America version nazi. Sauf que plus tard, dans un numéro de Cable, on apprend que Lohmer regrettera ses actes passés et se sacrifiera pour sauver Cable.

 

 

Mockingbird

(image © Marvel Comics)

Mockingbird alias Barbara « Bobbi » Morse est à la fois une biologiste brillante et une gymnaste d’exception. Elle est recrutée pour intégrer l’équipe des agents du SHIELD. Sa vie est particulièrement tumultueuse : espionne, puis partenaire de Ka-Zar, puis super-héroïne sous le nom de Mockingbird ! Dans New Avengers 13, en 2011, on apprend que pour la sauver d’une mort certaine, on lui injecte une version du sérum du Super-Soldat ET de la formule de l’Infini. Elle obtient ainsi un facteur auto-guérisseur, une super-force et une agilité hors du commun.

 

 

Jack Monroe

(image © Marvel Comics)

À LIRE AUSSI : En 1972, Steve Englehart et John Buscema introduisent dans Captain America 155 un nouveau personnage appelé Jack Monroe. Pourquoi ? Il s’agit de remplacer rétroactivement le Bucky des années 50, dont les aventures au contenu raciste posent problème à Marvel. On explique donc que ce Bucky était en réalité Jack Monroe, un ersatz mentalement instable de Steve Rogers. Il prend ensuite l’identité de Nomad, puis du vilain appelé Scourge. Bien plus tard, c’est le Soldat de l’hiver qui supprime définitivement Jack Monroe.

La suite ? Tout de suite, page suivante !




A propos Stéphane Le Troëdec 475 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.