Softcovers Panini : les 5 points forts et les 5 points faibles des périodiques Panini !

Moins : Le rédactionnel

On avait promis aux lecteurs plus de rédactionnel. Panini a tenu sa promesse et a ajouté du texte en page 2 de ses softcovers. Seulement voilà : on avait espéré un rédactionnel plus complet, comme le fait par exemple Urban Comics dans ses périodiques. Vouloir présenter un perso, une série ou des auteurs, c’est un effort louable. Mais les textes proposés sont vraiment trop courts et manquent d’analyse et de précision. Et à l’heure d’internet, chaque lecteur peut retrouver facilement l’histoire de tel ou te perso.

 

 

Plus : La remise de 5 %

Le prix a augmenté, OK. Mais le passage des périodiques en librairie a une conséquence intéressante. Les librairies peuvent appliquer une remise de 5 % sur le prix des livres. Certaines librairies ou espaces culturels pratiquent cette réduction systématiquement. Ainsi, le prix à l’unité d’un softcover à 7,50 € passe à 7,12 €, soit 38 centimes d’économisé par périodique. Ce n’est pas fabuleux, mais c’est toujours ça de gagné dans son budget !

 

La suite ? Tout de suite !




A propos Stéphane Le Troëdec 280 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.