Le Sanctuaire des hérétiques, tome 1 : Angel mène l’enquête dans un petit village des Carpathes

sanctuaire des heretiques
(image © Soleil productions)

Dans Le Sanctuaire des hérétiques, le journaliste Angel Cimarron doit élucider le mystère d’un petit village des Carpates profondes de Roumanie. Débuts d’une enquête plaisante, imaginée par Claudio Montalbano et Christophe Bec.
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Roumanie. Angel Cimarron, un journaliste d’investigation, veut se mettre au vert pour terminer son prochain livre sur des affaires de corruptions. Direction Bräncvastel, une petite bourgade de Transylvanie. Très vite, Angel comprend qu’il se passe quelque chose d’étrange à Bräncvastel. Une buse survole régulièrement le bourg, semblant annoncer d’inquiétants événements : la fontaine bénitier dégorgeant de sang ou des cadavres de chats éventrés. Mais surtout quel rapport ces exactions ont-elles avec le château qui surplombe la vallée ? Angel Cimarron devra délier les langues des villageois pour résoudre le mystère de Bräncvastel…

 

sanctuaire des heretiques carpathes
(image © Soleil productions)

 

Le charme des petits villages des Carpates la nuit…

Ne pas vous fier au titre, Le Sanctuaire des hérétiques, qui sonne comme une mauvaise copie d’un roman de Dan Brown. Le scénariste Christophe Bec et le dessinateur Claudio Montalbano installent rapidement une ambiance pesante parfaitement appropriée à leur BD. La grande réussite de ce 1er tome, c’est bien l’atmosphère qu’ils parviennent à installer. Bräncvastel dissimule certainement bien des secrets, mais Angel Cimarron aura toutes les peines du monde à les dévoiler. Car ici, tout le monde se connaît. Une ambiance opaque renforcée par les choix de Claudio Montalbano : la pluie balaie en continue Bräncvastel, et le château semble perpétuellement jeter son ombre sur le bourg. On se laisse volontiers prendre dans cette atmosphère parfaitement restituée de village perdu au fond d’une vallée des Carpates.

 

sanctuaire des heretiques brancvastel
(image © Soleil productions)

 

Vampires, vous avez dit vampires ?

Avouez, avec une action située dans les Carpates, vous vous attendez à une histoire de vampires, n’est-ce pas ? Manqué. L’autre point fort du Sanctuaire des hérétiques est justement d’éviter la facilité. Pas de chauve-souris, pas de Comte Dracula, pas d’anciennes légendes sur les vampires. Dans ce tome 1, Christophe Bec brouille les pistes. L’histoire du Sanctuaire des hérétiques verse pour le moment dans le thriller historique, même si, à la fin du 1er tome, rien n’est encore tout à fait certain.

 

sanctuaire des heretiques mystère
(image © Soleil productions)

 

Un goût de trop peu

Si Le Sanctuaire des hérétiques prend son temps pour poser l’ambiance, cela implique tout de même un défaut. J’ai refermé le tome 1 avec un sentiment de trop peu. Oui, on l’a dit, l’ambiance est posée, les personnages bien en place (mention spéciale aux illustrations qui caractérisent bien chaque personnage). Mais l’intrigue générale semble n’avancer que très très peu. Ne vous attendez donc pas à une enquête menée tambour battant. Non, tout avance doucement dans Le Sanctuaire des hérétiques. Autant que vous soyez prévenu avant de vous rendre à Bräncvastel pour une enquête prévue en 3 tomes. ■

sanctuaire des heretiques
(image © Soleil productions)

Angel – Le Sanctuaire des hérétiques, tome 1 est une bande dessinée publiée en France aux éditions Soleil.




A propos Stéphane Le Troëdec 475 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.