Le Règne des superhéroïnes : 70 ans de girl power et de comics explorés dans un superbe documentaire diffusé sur Toonami !

documentaire règne des superhéroïnes
(image © Toonami, DC Comics)

De Wonder Woman à Captain Marvel, comment les justicières ont-elles réussi à s’imposer dans les pages des comics comme sur les écrans de cinéma et de télévision ? Les invité(e)s du documentaire Le Règne des superhéroïnes retracent 70 ans d’évolution et de girl power façon superhéros !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Les superhéroïnes sont parvenue à s’imposer sur les écrans. Et pourtant, c’était loin d’être gagné d’avance ! Pendant des décennies, on a souvent répété que les superhéroïnes ne pouvaient pas connaître le succès au cinéma. Les échecs artistiques de films comme Supergirl, Elektra ou Catwoman confirmaient invariablement cet adage. Et puis au milieu des années 2010, les choses ont commencé à bouger, au cinéma comme dans les séries TV. Wonder Woman puis Captain Marvel ou la Sorcière Rouge de la série tv WandaVision ont fini par démontrer que le grand public était aussi friand des superhéroïnes. Le phénomène n’est pas nouveau puisque dans les comics des années 70, les femmes ont commencé à s’imposer doucement. Le documentaire Le Règne des superhéroïnes revient sur ces décennies qui ont vu éclore des superhéroïnes, d’abord dans les pages des comics puis sur les écrans !

 

 

Des superhéroïnes à la conquête des comicbooks !

Le Règne des superhéroïnes raconte dans un ordre chronologique la conquête des comics par les femmes. Le documentaire a une approche très pédagogique, comprendre que même si vous ne connaissez pas ou très peu les comics, vous ne restez pas sur le bord de la route. Le projecteur est évidemment braqué sur les superhéroïnes, en commençant par les pionnières des années 1940, Miss Fury et Wonder Woman. Le documentaire s’intéresse ensuite à la nouvelle génération apparue dans les années 1960 et 1970 comme Supergirl, Vampirella, les X-Women Jean Grey et Tornade. Et plus récemment des superhéroïnes comme Miss Marvel ou bien encore Jane Foster qui succède pendant plusieurs années à Thor. Le Règne des superhéroïnes s’intéresse ensuite à leurs consœurs du cinéma et des séries télévisées : Captain Marvel, Batwoman ou Jessica Jones. Cette approche chronologique, agrémenté de témoignages, permet à tout le monde de bien comprendre les différentes étapes de l’émergence des superhéroïnes dans les comics et sur les écrans.

 

 

 

Un large casting de choix

Du côté des intervenant(e)s invité(e)s, Le Règne des superhéroïnes fait le choix de la variété et de la complémentarité. Les réalisateurs, Xavier Fournier et Frédéric Ralière, auraient pu inviter les principaux artistes des comics actuels. Ils font un pari différent, qui consiste à offrir des approches différentes. Le Règne des superhéroïnes a bien évidemment ses vedettes, comme Trina Robbins, 1re femme à dessiner Wonder Woman ; Chris Claremont, scénariste des X-Men pendant plus de 15 ans ; ou bien encore l’australienne Nicola Scott, l’espagnol David Lopez, la française Stéphanie Hans ou l’italienne Emanuela Lupacchino. Oui, le doc vous fera voyager, de Paris à Rome, de Brooklyn à San Francisco. Et toutes et tous apportent leur point de vue d’artistes de l’industrie des comics, à des époques différentes. À cela s’ajoute d’autres invité(e)s comme plusieurs cosplayeuses, Katchoo du blog The Lesbian Geek, la chercheuse Mélanie Boissoneau, le réalisateur Simon Astier et même un propriétaire de comicshop. En 1 h 20, Le Règne des superhéroïnes alterne les approches, permet à chacun d’expliquer d’une part son intérêt pour les superhéroïnes, et d’autre part pourquoi elles finissent par s’imposer au même titre que les superhéros.

 

 

Des visuels soignés

Le Règne des superhéroïnes est un documentaire aux visuels particulièrement soignés. Construit comme une succession d’extraits d’entretiens, il fallait tout à la fois créer une homogénéité visuelle sans lasser le spectateur. Xavier Fournier et Frédéric Ralière rythment leur documentaire par l’insertion de planches de comics, de couvertures, ou de statuettes. L’éclairage des intervenants et intervenantes permet de donner du peps tout en restant raccord avec l’univers graphique coloré des comics. Les séances des cosplayeuses apportent évidemment un plus graphique notamment grâce à leurs costumes. Au final, la forme du documentaire Le Règne des superhéroïnes est aussi réussie que le fond : un bel écrin pour des justicières qui n’ont pas fini de conquérir nos comics et nos écrans ! Et pour prolonger votre découverte de ce documentaire, écoutez notre interview des réalisateurs qui reviennent sur les coulisses du Règne des superhéroïnes. ■

documentaire règne des superhéroïnes
(image © Toonami, DC Comics, Marvel Comics)

Le Règne des superhéroïnes est un documentaire réalisé par Xavier Fournier et Frédéric Ralière. Il est diffusé sur Toonami à partir du 24 mai 2021.

 

LIRE AUSSI : Les coulisses du documentaire « Le règne des Superhéroïnes » racontés par les réalisateurs Xavier Fournier et Frédéric Ralière
documentaire le règne des superhéroïnes

(image © Toonami)




A propos Stéphane Le Troëdec 526 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*