Invisible Kingdom : un titre à découvrir à l’occasion du Free Comic Book Day France !

Invisible Kingdom Free Comic Book Day
(image © Hi Comics, Dark Horse Comics)

Deux femmes. L’une en pleine quête spirituelle, sur un pèlerinage qui doit lui permettre de rejoindre les Sœurs de la Rigueur. L’autre assure les livraisons de la plus importante des entreprises commerciales. Mais le spirituel et le matérialisme se rencontrent lorsque chacune découvre que leurs univers respectifs cachent de dangereux secrets. Découvrez à l’occasion du Free Comic Book Day France cette intrigante histoire.
■ par JB

 

Crash
(image © Dark Horse Comics)

Lux est partout. Entreprise marchande assurant également la livraison de ses produits, elle optimise la satisfaction de ses clients, parfois au détriment des employés. L’entretien des vaisseaux de transport est mis au 2d plan, mais les colis doivent être livrés en temps et en heure. Mais un accident force Grix, la capitaine de l’un de ces vaisseaux à inspecter sa cargaison. Elle y découvre les traces d’un détournement. Ailleurs, la jeune Vess quitte ses proches, sa maison, sa planète afin de rejoindre le Royaume Invisible. Malgré le racisme de certaines membre des Sœurs de la Rigueur, elle se sent enfin chez elle. Mais, chargé des archives, elle découvre des liens entre  son ordre et Lux.

 

Grix, Vess
(image © Dark Horse Comics)

Une introduction habile

Je dois avouer que je ne serais pas spontanément allé vers Invisible Kingdom. Je connais déjà l’écriture de G. Willow Wilson par sa série Air, mais je suis rarement satisfait des séries SF dans les comics. Pourtant, ce 1er numéro a réussi à accrocher mon intérêt. La présentation parallèle des 2 personnages principaux y est pour beaucoup. J’ai trouvé la construction en miroir très intéressante. D’un côté, un outil du matérialisme. De l’autre, une quête spirituelle. Le crash de la 1re est mis en vis à vis avec la marche douloureuse de la 2de. Grix est en position d’autorité avec son équipage. Nouvelle arrivée, Vess n’est qu’une initiée mais attire l’attention de Mère Proxima. La Capitaine tombe sur le secret en transgressant les règles, la jeune archiviste ne fait que son devoir lorsqu’elle découvre le scandale.

 

 

Pèlerinage
(image © Dark Horse Comics)

Une beauté insidieuse

Le graphisme d’Invisible Kingdom m’a d’abord laissé froid. J’avais trouvé la série Ody-C de l’artiste, Christian Ward, très difficile à suivre visuellement. Mais l’artiste sait ici construire des ambiances variées. Le pèlerinage de Vess se fait à travers une ville d’abord bariolée, vulgaire. Lorsqu’elle saigne, ce sont des rues froides et désertes qu’elle parcourt avec dans le ciel, l’espoir d’un monde meilleur. Mais en arrivant enfin auprès des Sœurs, la nature finit par paraître. Au sommet du monastère, les fenêtres donnent sur des lumières célestes. A contrario, Grizz alterne entre un espace aussi clinquant  que celui de Kirby et le décor dépouillé et vide de l’intérieur de son vaisseau. Dans Invisible Kingdom, Christian Ward souligne avec talent le jeu de ressemblance et d’opposition entre les 2 personnages

 

(image © Dark Horse Comics)

Un teaser efficace

Au bout du compte, ce fascicule d’Invisible Kingdom m’a convaincu. J’ai envie de connaître le secret que découvre Vess et son rapport avec celui que met à jour Grizz. Quelles seront les conséquences de cette découverte pour l’équipage du vaisseau de Lux ? Vess va-t-elle garder secrète ses découvertes ? Au delà de l’intrigue, le jeu des comparaisons entre Lux et un groupe comme Amazon m’intéresse, et est plus que jamais d’actualité. La retraite des Sœurs de la Rigueur laisse également envisager des intrigues de couloirs à travers des sourires sinistres et des remarques racistes. Tout un univers entrevue à travers ces quelques pages qui donnent envie de suivre Invisible Kingdom dont l’album paraît en octobre 2020. ■

 

Invisible Kingdom : Free Comic Book Day France est un comics publié en France par Hi Comics. Il contient : Invisible Kingdom Volume One: Walking the Path 1.

(image © Hi Comics, Dark Horse Comics)




A propos JB 124 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.