Flash Rebirth tome 4 : à dévorer plus vite que l’éclair [avis]

(image © DC Comics)

Ce 4e tome de Flash Rebirth explore les relations complexes entre les personnages principaux et met en scène l’un des plus terribles ennemis de l’éclair écarlate : un Nega-Flash plus haineux et revenchard que jamais !
■ par Sonia Dollinger

 

(image © DC Comics)

 

Le protecteur de Central City a eu fort à faire ces derniers temps avec le gang des Lascars qui a sévi au cœur de la cité et avec l’apprentissage de Kid Flash que l’homme le plus rapide du monde doit former. Les relations entre Flash et son sidekick ne sont pas au beau fixe, Wally accusant son mentor de dissimuler son identité secrète à Iris West.

 

(image © DC Comics)

 

Flash, l’homme qui court toujours après son destin

Dans ce 4e volume de Flash Rebirth, Barry Allen est rempli de doutes. Le scénariste Joshua Williamson s’intéresse encore un peu plus aux répercussions de l’identité secrète du héros sur sa vie quotidienne et ses relations personnelles. Pas facile de mentir aux personnes qu’on aime, même si c’est pour les protéger, pas évident de justifier ses absences, ses retards ou son air préoccupé. Toutes les difficultés auxquelles Flash est confronté rejaillissent sur Barry Allen qui devient nerveux et finit par s’enfermer dans ses soucis sans parvenir à trouver de solution. La descente aux enfers du personnage est lente mais très réussie. Paradoxalement, l’homme le plus rapide du monde a toujours un train de retard que ce soit dans sa relation amoureuse, dans ses échanges avec le jeune Wally West ou lorsqu’il tente de travailler en équipe au sein de son labo. Joshua Williamson transforme son héros en individu esseulé et parfois un peu pathétique, le rendant finalement beaucoup plus humain par ses faiblesses et ses doutes, montrant également que le costume de héros ne permet pas de s’affranchir des difficultés que connaît tout être humain dans ses interactions sociales, bien au contraire.

 

(image © DC Comics)

 

Le Nega-Flash ou l’éternel ennemi

Flash Rebirth tome 4 marque aussi le retour de l’ennemi le plus récurrent de Flash, sa nemesis, Eobard Thawne ou Nega-Flash. Même si les affrontements entre les 2 bolides sont nombreux tout au long de l’histoire de Flash, Joshua Williamson sait, là encore, explorer la psychologie des 2 antagonistes afin de mieux comprendre pourquoi Eobard déteste Flash. L’auteur montre comment une admiration sincère se transforme en véritable haine. Nega Flash agit comme un fan déçu par son idole. L’affrontement de Flash et Nega Flash a de graves conséquences sur la relation amoureuse de Barry mais aussi sur les rapports de Flash avec la force véloce qu’il ne parvient plus à maîtriser et qui peut entraîner de véritables catastrophes. Le héros doit apprendre à se passer de ses pouvoirs qui en font un être dangereux et, si le sujet n’est pas forcément neuf, Joshua Williamson sait l’exploiter avec justesse.

 

(image © DC Comics)

 

Un tome 4 qui se lit à la vitesse de l’éclair !

L’œil de Joshua Williamson sur Barry Allen et son alter ego Flash permet de se régaler des péripéties et des états d’âme de l’Éclair écarlate. Loin d’être une simple succession de combats, ce 4e tome de Flash Rebirth alterne avec bonheur les scènes d’action et les moments d’introspection, faisant ainsi progresser le personnage de Barry. Sur le plan graphique, pas moins de 8 dessinateurs se succèdent dans cet épais volume. Si cela ne m’a pas vraiment gênée, la transition entre les styles est parfois un peu brutale. On peut passer du style très anguleux, vif et tranché de Carmine Di Giandomenico au dessin beaucoup plus cartoony de Neil Googe, les 2 s’entremêlant parfois au sein d’un même chapitre. Si je ne devais avoir qu’un seul regret, ce serait celui de voir ces dessinateurs se succéder à un rythme un peu trop dense, même si chacun sait mettre en valeur à sa manière l’homme le plus rapide du monde. Flash Rebirth tome 4 marque un tournant important dans l’histoire personnelle de Barry Allen et voit les pouvoirs de Flash subir des altérations majeures. Joshua Williamson a su faire rebondir son récit intelligemment tout en enrichissant la psychologie des personnages. ■

(image © DC Comics, Urban Comics)

Flash Rebirth tome 4 est un comics publié en France par Urban Comics.




A propos Sonia Dollinger 13 Articles
Sonia est tombée amoureuse de Jean Grey à l'âge de six ans et lit des comics depuis bientôt quarante ans. Créatrice du blog Comics have the Power, elle participe également au collectif LesComics.fr et au podcast les GG Comics. Son gros problème est qu'elle ne sait pas choisir et qu'elle lit tous les titres qui lui passent sous la main en gardant une affection particulière pour tout ce qui touche aux X-Men.