Dark Knight Returns The Golden Child : Frank Miller revient à Batman dans un récit ultra-politisé !

dark knight returns golden child frank miller
(image © DC Comics)

Le oneshot The Golden Child se déroule dans le même univers que Dark Knight Returns. L’occasion pour Frank Miller d’un passage de témoin d’une génération d’artistes à une autre et de héros de papier à l’autre. Et il en profite également pour s’opposer frontalement à Donald Trump.
■ par Christophe Colin

 

dark knight returns golden child frank miller fille superman wonder woman
(image © DC Comics)

 

Frank Miller, Dark Writer Returns ?

Après des suites peu inspirées à Dark Knight Returns, Frank Miller semble être revenu aux affaires de fort belle manière. Il propose ici un récit politisé mettant en scène la dernière génération de héros de son univers. Épaulé par le Joker, Darkseid tente de prendre le pouvoir lors d’une élection et trouve sur sa route, Lara et Jonathan, soit la fille et le fils de Wonder Woman et de Superman. Carrie Kelley, sous son avatar de Batwoman, vient aussi lui barrer la route. The Golden Child est classique mais, en le politisant, Miller le rend intéressant. Cet auteur montre clairement qu’il n’est pas un partisan farouche de Donald Trump, le Joker étant accoutré d’une veste aux motifs du drapeau américain, reprenant même les gimmicks du locataire actuel de la Maison Blanche.

 

dark knight returns golden child frank miller joker donald trump darkseid
(image © DC Comics)

 

Passage de relais intergénérationnel

En opposant les vieux vilains emblématiques de DC Comics à cette jeune garde, l’air de rien, Frank Miller passe le relais d’une génération à l’autre. Il n’est pas surprenant de retrouver Greta Thunberg, jeune militante écologiste suédoise pour la lutte contre le réchauffement climatique sur l’une des cases de la dernière page de ce comics. En seul point négatif minime, Frank Miller use et abuse de ses tics d’écriture. On trouve parfois dans cet ouvrage de nombreux pavés narratifs descriptifs, ce qui nuit malheureusement un peu aux cases d’action.

 

dark knight returns golden child frank miller gaufrier
(image © DC Comics)

 

Rafael Grampa, le bon élève de Frank Miller ?

La partie graphique n’est pas assurée par Frank Miller, mais par le jeune artiste brésilien Rafael Grampa (Mesmo Delivrery). Sans surpasser le maitre, l’élève a au moins un trait égal au sien. Dans les cases de Rafael Grampa on trouve une familiarité saisissante avec celles de Frank Miller. L’exemple le plus frappant est l’affrontement final entre le Joker et Batwoman. L’une de ces pages contient même un gaufrier de 16 cases, ce qui est étonnant mais apporte une intensité dramatique particulière. Ces 2 artistes représentent leurs personnages de la même façon : on trouve une parenté plus qu’évidente entre les Darkseid et Supergirl de Miller et Grampa. Par ses poses et sa façon de se mouvoir, Batwoman illustrée par Rafael Grampa aurait également pu l’être par Frank Miller. Dans les planches de ces 2 dessinateurs, on retrouve la même énergie communicative et un sens du mouvement et des combats cataclysmiques proches de grands maitres de l’art graphique comme Jack Kirby, Gene Colan ou Neal Adams, tous 3 ayant illustré les exploits du détective de Gotham à différents moments de sa carrière dans les séries Batman, Detective Comics ou Super Powers. Pour conclure, comme d’autres l’ont fait avant lui, Frank Miller passe le relais à Rafael Grampa comme Batman le fait envers Batwoman, Supergirl et Jonathan Kent, l’enfant doré en titre des pages de The Golden Child. ■

dark knight returns golden child frank miller couverture
(image © DC Comics)

Dark Knight Returns : The Golden Child est un comics publié aux États-Unis par DC Comics.




A propos Christophe Colin 48 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.