Les Danger Girls sont de retour dans des aventures inédites ! [Tric-traque à Shanghaï, avis]

Danger girl
(image © IDW)

Les héroïnes de Danger Girl sont de retour dans des aventures inédites ! Andy Hartnell, le co-scénariste de la série originelle, et Harvey Tolibao concoctent 4 épisodes virevoltants, bourrés d’action et de charme. Quand on aime ce style, difficile d’y résister…
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Abbey Chase et les aventurières de Danger Girl se lancent dans une nouvelle mission ! Direction la Chine, ou plus précisément Shanghaï. Nos héroïnes de choc et de charme doivent récupérer une attaché-case au contenu des plus mystérieux. Leur adversaire ? « Dragon Lady », une guerrière ninja tout aussi douée pour le combat que les Danger Girls ! C’est le top-départ à une course-poursuite échevelée et trépidante à travers Shanghaï ! Les 23 millions d’habitants de Shanghaï survivront-ils à la confrontation ? Et Abbey Chase découvrira-t-elle ce que contient la mystérieuse mallette ? Rien n’est moins sûr !

 

Danger girl
(image © IDW, Graph Zeppelin)

 

Action ! Action ! Action !

Le moins qu’on puisse dire, c’est que Tric-traque à Shanghaï fonce à 1 000 à l’heure ! Cette aventure inédite de Danger Girl ne perd pas un instant et plonge immédiatement le lecteur dans un film d’action à grand spectacle. Tout au long de ces 4 épisodes, Abbey Chase, ses copines et Dragon Lady courent, sautent, et foncent à vive allure en moto, en camion ou en hélico pour récupérer un puissant artéfact. Ce n’est pas pour rien qu’en VO, cette aventure s’intitule « The Chase ! » (la poursuite !). Andy Hartnell, le co-scénariste du Danger Girl originel, n’a pas son pareil pour réanimer une ambiance rappelant beaucoup évidemment Drôle de Dames, mais dans une version sexy et survitaminée. Dans Tric-traque à Shanghaï il ne faut pas chercher de scénario à tiroirs ni d’intrigues trop compliquées. La mallette tant convoitée n’est qu’un prétexte à mettre en scène une succession de scènes d’action folles. Dans ce sens, Danger Girl est un comics très « limité » par les codes du genre (en gros, tous les clichés de James Bond, Mission : Impossible et Drôles de Dames, donc), mais il fait très bien ce qu’on attend de lui. On ne voit pas le temps passer, ça explose dans tous les coins et les filles sont toutes jolies. Que demander de plus ?

 

Danger girl
(image © IDW, Graph Zeppelin)

 

Sans J. Scott Campbell, mais avec toujours autant de panache

Après la fin de la 1re série Danger Girl (rééditée il y a peu chez Graph Zeppelin), on aurait pu penser qu’Abbey, Sydney et cie allaient disparaitre. Danger Girl, c’était LA série phare de J. Scott Campbell, qui a depuis levé le pied pour se consacrer aux couvertures alternatives. L’artiste avait imprimé sa marque de fabrique à base de petites pépées simili-cartoon. Pourtant, les espionnes de Danger Girl ont su résister au temps. Tric-traque à Shanghaï est une aventure relativement récente, parue en 2013 aux États-Unis. Aux dessins, c’est Harvey Tolibao qui se retrouve en charge de faire oublier J. Scott Campbell. Pas de soucis : il respecte le cahier des charges, et l’anatomie pulpeuse des héroïnes ne s’est jamais aussi bien portée. Harvey Tolibao travaille consciencieusement et livre des planches détaillées sans que cela ne nuise ni à la compréhension ni au rythme. Tout au plus, on regrettera quelques visages moins réussis que d’autres, et une impression générale de « froid », mais pas de quoi se priver du plaisir de retrouver les héroïnes de Danger Girl.

 

Danger girl
(image © IDW, Graph Zeppelin)

 

Côté édition, Graph Zeppelin assure comme toujours

Tric-traque à Shanghaï c’est encore une fois l’occasion de constater que chez Graph Zeppelin, la qualité est au rendez-vous. Grand format, beau papier glacé, couverture avec vernis sélectif, cahier graphique avec une sélection de plusieurs planches encrées et les couvertures alternatives. L’éditeur français est aux petits soins avec les miss de Danger Girl. De quoi se réjouir, d’autant plus que Graph Zeppelin annonce les prochaines sorties de 2 nouveaux albums de la série : Back in Black (une réédition) et Mayday (un inédit). Pas de doutes : en si charmante compagnie, on a déjà hâte de plonger dans le feu de l’action ! ■

Danger girl
(image © IDW, Graph Zeppelin)




A propos Stéphane Le Troëdec 270 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.