Spider-Punisher, Spider-May et Spider-Venom : 3 versions étonnantes de Spider-Man !

(image © Marvel Comics)

Le film d’animation Spider-Man : New Generation met en avant plusieurs versions alternatives de Spider-Man. Mais il en existe bien d’autres ! Amusons-nous avec ces 3 exemples de versions de Spider-Man étonnantes et loufoques tout droit tirées des séries What If ? de Marvel !
■ par Christophe Colin

 

Mordu par une araignée radioactive, Peter Parker obtient de cet insecte la force, l’agilité, les réflexes et un sens radar l’avertissant du danger. Un acte égoïste aboutissant à la mort de Ben son oncle bien aimé lui fait comprendre que « de grands pouvoirs impliquent de grandes responsabilités ». Peter Parker devient le héros Spider-Man. La série What If raconte ce qui se serait passé si Peter Parker avait pris une autre décision ou si les évènements se seraient passés de manière totalement différente. Ces versions alternatives de Spider-Man sont souvent surprenantes, la sortie dans les salles françaises du film d’animation Spider-Man : New Generation permettra sans aucune doute de le confirmer.

 

 

Et si… Tante May se faisait piquer par une araignée radioactive ?

(image © Marvel Comics)

C’est ici May Parker, la tante de Peter Parker alias Spider-Man qui est mordue par l’araignée radioactive et qui obtient ses pouvoirs. Tante May se crée un costume, devient une superhéroïne et en assume les responsabilités. Elle affronte même l’une des plus grandes menaces de l’univers Marvel, le sautillant et verdâtre… Homme-Grenouille. Assistant à ce combat titanesque, le fragile Peter s’évanouit et May décide de le protéger. Les 8 pages de cette histoire sont publiées dans le 23e numéro de la 1re série What If (What If Hulk had become a barbarian ?). Le scénariste Steve Skeates (Aquaman, Hawk & Dove, Thunder Agents) et le dessinateur Alan Kupperberg (Amazing & Spectacular Spider-Man, Blue Devil, Invaders) content l’un des récits les plus drôles et les plus inhabituels édité par Marvel. Ben Parker survit, mais on ne peut pas dire que Peter en sorte grandi. Il reste l’éternel adolescent fragile couvé par May et pas le jeune adulte responsable que l’on connait dans les comics mettant en scène Spider-Man. May Parker/Spider-Madam connaitra ensuite un oubli relatif avant de réapparaitre dans les pages de Spider-Verse et de sa suite Spider-Geddon.
À lire dans What if aunt May instead her nephew Peter had been bitten by that radioactive spider ? (inédit en VF)

 

 

 

Et si… Spider-Man était devenu Venom ?

(image © Marvel Comics)

De retour des Guerres Secrètes, Peter Parker ne réussit pas à se débarrasser du symbiote et en devient prisonnier. Il lui faut l’aide des Quatre Fantastiques et des Avengers pour qu’il en soit enfin libéré. Mais Peter vieillit de 50 ans et meurt très vite d’épuisement. Possédant tour à tour Hulk et Thor, le symbiote est finalement vaincu par Flèche Noire, le roi des Inhumains et tué par vengeance par Black Cat, la petite amie de Spider-Man. Ce What If, le 4e de la 2e série régulière, est écrit par Danny Fingeroth et dessiné par Mark Bagley. Danny Fingeroth a longtemps été éditeur des titres liés à Spider-Man. Il est même le scénariste de Venom : Deathtrap – The Vault, auquel nous avons déjà consacré un long article. Ce récit met en scène l’autre possesseur du symbiote extraterrestre. Il s’agit de la 1re aventure de Spider-Man dessinée par Mark Bagley, un personnage important dans sa carrière. Avec David Michelinie, il est même à l’origine de la création d’un autre symbiote pour Marvel, le terrifiant et psychopathe Carnage. Ce What If est l’un des rares récits alternatifs de Spider-Man où l’univers Marvel dans sa globalité est autant référencé car les Guerres Secrètes, la possession de Hulk par Cauchemar et son exil par le Docteur Strange ou le combat de Thor contre Surtur y sont mentionnés. Malheureusement, dans cet univers alternatif, Spider-Man n’y survit pas et Black Cat emprunte un chemin ténébreux.
What If the alien costume had possessed Spider-Man ? À lire en VF dans Strange Spécial Origines 308

 

 

 

Et si… Peter Parker devenait le Punisher ?

(image © Marvel Comics)

À la mort de son oncle Ben, Peter Parker décide de le venger et embrasse la vengeance en devenant non pas Spider-Man, mais… le Spider-Punisher. Il se forge un arsenal létal pour venir à bout de ses ennemis, les Sinistres Six et le Bouffon Vert. Seul l’amour de Gwen Stacy le tire de sa mission vindicative. Lorsque sa dulcinée est enlevée par son vert opposé mortel, Peter la sauve et le tue. Pour l’amour de Gwen, il décide d’abandonner son costume dans une ruelle. Ce dernier est récupéré par Frank Castle dont la famille vient d’être assassinée par le gang mafieux des Costa. Il n’est pas surprenant de retrouver Carl Potts au scénario de ce What If car il a souvent mis en scène les aventures du Punisher. Ce qui l’est le plus, c’est le fait que finalement Peter Parker et Frank Castle ne soient pas si différents. Peter reste quand même un personnage manichéen et son long voyage vers l’amour et la rédemption est semé d’embuches. Juanan Ramirez est un artiste qui travaille beaucoup pour Marvel car on retrouve son trait dans des projets liés aux Uncanny Avengers, aux Secret Warriors ou à Venom. Il est assisté ici par la coloriste Rachelle Rosenberg. Ils donnent un côté sombre et vengeur bienvenu à ce nouvel avatar de Spider-Man. Visuellement, son costume blanc et noir est une merveille graphique reprenant bien les codes des 2 personnages dont il est inspiré. Ce What If n’est certainement pas l’un des plus grands récits Marvel des dernières années, mais si vous appréciez Spider-Man et le Punisher, vous passerez au moins un bon moment de lecture.
À lire dans What if Peter Parker became the Punisher ? Inédit en VF.

 




A propos Christophe Colin 19 Articles
Christophe Colin lit des comics en VF et en VO depuis une petite trentaine d'années. Il est fan de science-fiction et en particulier des univers alternatifs (What If, Elseworlds) et de Doctor Who. Il a fait partie du site France-Comics pendant 12 ans et s'est spécialisé dans les personnages de comics méconnus comme l'homme tigre sans bras ou Grotesk. Il écrit des chroniques sur les comics pour le fanzine Présences d'Esprits, spécialiste de fantasy, de fantastique, de science fiction et d'imaginaire sous toutes ses formes. Il crée et anime des conférences sur les comics et la pop culture dans les conventions et festivals de bandes dessinées.