Old Man Byrne [En vert et contre tous (les humeurs comics de Doop) n°2]

Old Man Byrne (En vert et contre tous 2)

Tous les mercredis, Doop vous fait part de son humeur comics. Coups de gueule, coups de cœur, réactions à chaud sur l’actualité, tout y passe. Aujourd’hui : le retour de John Byrne chez Marvel ?
■ par Doop

 

Alors que l’actualité comics se fait de plus en plus rare (et ce n’est pas les dernières conventions qui nous diront le contraire) et les annonces de plus en plus sporadiques, voilà qu’une simple photo a réussi la semaine dernière à réveiller l’intérêt des lecteurs.

Old Man Byrne (En vert et contre tous 2)
La photo de C.B. Cebulski et de John Byrne (image © Chris Ryall)

Pour ceux qui à qui cela aurait échappé, il s’agit simplement d’une photo où C.B. Cebulski, le nouveau rédacteur en chef de Marvel, serre la main de John Byrne, ce dernier affirmant que la Maison des Idées était entrée en contact avec lui. Il n’en a pas fallu plus pour qu’une grande partie des lecteurs voient le retour aux affaires d’un des artistes les plus importants de la firme. Retour de Byrne sur la future série Uncanny X-Men ? Projet d’envergure concernant les mutants ou simple série anonyme ? On n’en a pour l’instant aucune idée ! Ce qui ne va pas nous empêcher d’en parler.

 

Qui a lu John Byrne’s Stowaway to the Stars ? Nous ! Perry Jameson vous en parlait dans les flashs VO #8 ! (image © IDW)

 

Heroes Return

Personnellement, je ne pense pas que les éditeurs de Marvel puissent confier une série régulière à John Byrne. La raison est simple : il ne supporterait pas les contraintes éditoriales inhérentes à ce type de série. Je suis l’un de ceux qui croient que le succès des films a un impact énorme sur les comics, empêchant encore plus toute évolution des héros iconiques. Pour ne surtout pas y toucher, on leur trouve généralement des substituts (s’ils sont issus d’une minorité visible, c’est encore mieux) ou on relance la série tous les 10 mois. Je suis bien conscient que faire évoluer des personnages de comics est très compliqué, chaque lecteur ayant tendance à vouloir lire « sa » version du héros et rien d’autre. Souvent les coups de pied dans la fourmilière sont l‘oeuvre de quelques scénaristes aventureux qui sont « retconnés », ou tout simplement oubliés, lors d’un prochain relaunch (la magie ou les bulles de réalité restent toujours une solution pour les moins imaginatifs). Force est de reconnaitre que depuis le succès des films, le caractère iconique des personnages est gravé dans le marbre. S’il y a changement, celui-ci ne dure que très peu de temps. Et du coup, mettre John Byrne sur une série régulière et intégrée dans la continuité me semble totalement impossible. Le caractère bien trempé de Byrne et sa volonté de changer le statu quo impliquerait forcément un départ fracassant au bout de quelques mois à peine. Si je ne vois sincèrement pas ce que John Byrne peut apporter en termes de scénario, le monsieur conserve toutefois un sacré coup de crayon ! Quand on le compare au niveau graphique très médiocre (en étant gentil) de certaines séries, ce serait carrément une amélioration. À mon sens, le seul moyen de faire un coup est de lui accoler un auteur star, genre Mark Millar, Warren Ellis ou Grant Morrison. Ce qui n’arrivera pas. Après Je pense qu’au mieux on se dirigera vers une mini-série déconnectée de la continuité genre X-Men Forever. Il y aura un peu de buzz mais ça s’arrêtera là.

 

Old Man Byrne (En vert et contre tous 2)
X-Men : Hidden Years, une des dernières incursions de John Byrne dans l’univers mutant de Marvel au début des années 2000. (image © Marvel)

 

Days of future past

La franchise X-Men est à mon sens celle qui a le plus pâti des films Marvel, qui ont poussé vers l’avant les Avengers. Passée de numéro 1 des ventes à une flopée de séries au mieux anecdotiques, la ligne mutante est devenue le parent pauvre des chiffres de vente. Et même si on ne peut pas dire que Marvel ait tout fait pour mettre en avant ces titres, on a quand même eu droit à du Bendis, du Lemire, du Aaron ou du Immonen. Alors pourquoi l’arrivée d’un dessinateur/scénariste légendaire certes, mais qui n’a plus connu de succès depuis 20 ans enflamme t’elle autant la toile ? Le pire, c’est que John Byrne en sauveur de série, on y a déjà eu droit, et cela n’a rien donné ! Rappelez-vous, au départ de Claremont, c’est Byrne qu’on avait rappelé en urgence pour signer les dialogues de Lee et de Portaccio sur les X-Men bleus et or. Cela avait duré 4 mois à peine et encore ! Sinon, on peut toujours parler de Spider-Man Chapter one. Généralement le retour d’anciennes gloires ne donne rien de bon. C’est ce qu’on appelle la jurisprudence Chris Claremont (ou Mark Waid). Pourquoi donc aurait-on tendance à penser que ce serait mieux cette fois-ci ? Peut-être parce que John Byrne reste un nom emblématique, et je pense que les gens ont besoin de ça(tout du moins ceux qui lisent des comics depuis longtemps).

 

En réalité John Byrne n’en est qu’une volonté fantasmée.

 

Future Imperfect

On a connu une époque où un dessinateur pouvait vendre des millions de comics sur son nom, une époque où les scénaristes étaient devenus rois. Et qu’a-t-on aujourd’hui ? La plupart du temps des scénaristes sans aucune aspérité, ayant connu un succès critique sur des séries indés mais qui ne tentent rien, accompagnés de dessinateurs qui se ressemblent tous et qui changent tous les trois épisodes. Oui, ce n’est pas gentil de parler de Charles Soule, Pepe Larraz, Cullen Bunn de cette manière. Vous pouvez me donner le nom du dernier dessinateur de X-Men Bleu ou X-Men Or ? Me parler de son style ? Attention, je ne dis pas que c’était mieux avant, il y a de bonnes pépites chez Marvel et DC, mais pas dans les titres les plus importants. C’est peut-être pour ça que l’on a tendance à vouloir revenir à un passé plus glorieux : en réalité John Byrne n’en est qu’une volonté fantasmée. Même si on sait que cela ne donnerait rien, qui n’aurait pas envie de croire, ne serait-ce qu’un moment, que cela pourrait fonctionner (surtout parmi ceux qui ont connu la grande époque des mutants) ? ■




A propos Doop 244 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.