Marvels Epilogue n°1 : Alex Ross de retour aux dessins dans un épisode malheureusement anecdotique [avis]

(image © Marvel Comics)

Pour les 25 ans du Marvels de Kurt Busiek et d’Alex Ross, la Maison des Idées publie une histoire complète de ce duo mythique, censée servir d’épilogue. Certes, on éprouve un certain plaisir à retrouver les 2 artistes. Mais cela reste un comics bien anecdotique…
■ par Doop

 

(image © Marvel Comics)

 

Dans Marvels Epilogue, on retrouve les personnages centraux de Marvels, Phil Sheldon et ses filles, au cœur d’une aventure emblématique de l’univers Marvel. Ici, les protagonistes évoluent au beau milieu d’Uncanny X-Men 98 ! Soit l’épisode de Noël scénarisé par Chris Claremont et dessiné par Dave Cockrum. Les X-Men sont autour d’une patinoire et Jean Grey va se faire enlever par une sentinelle ! D’ailleurs c’est cet enlèvement qui sera à la base de la transformation de Jean en Phénix ! Comme d’habitude, on assiste à cette bagarre du point de vue des humains et la fin permet de faire le bilan de toute la série. C’est plutôt bien vu, mais cela reste un schéma classique.

 

(image © Marvel Comics)

 

Alex Ross au top !

Et c’est vrai qu’Alex Ross est quand même un grand artiste. Sincèrement, je ne sais pas depuis combien de temps il n’a plus dessiné des intérieurs et au vu de ses dernières couvertures (toujours hyper-colorées), on pouvait se poser des questions sur la qualité graphique de ce Marvels Epilogue. Que l’on se rassure, Alex Ross propose des planches magnifiques, avec des personnages qu’il a très peu dessinés, à savoir les X-Men période classique. Sa Tornade est tout simplement magnifique et il n’a rien perdu de son talent. Même les couleurs sont très bonnes. Encore une fois pas de surprise, il reprend des éléments de l’épisode de base en rajoutant quelques éléments et quelques clins d’œil « à la Alex Ross ». Cela me fait dire que j’aimerais vraiment le retrouver sur un projet un peu plus ambitieux. Car Marvels Epilogue ne fait malheureusement que 15 pages !

 

(image © Marvel Comics)

 

Le cri du pigeon

Car oui, ce Marvels Epilogue ne contient en tout et pour tout que 15 pages de comics. C’est peu. Elles sont complétées par une double page humoristique sans intérêt et une bonne grosse interview des 2 auteurs qui fait une dizaine de pages. Forcément, on reste un petit peu sur sa faim. L’interview en soi est sympathique, mais rien de bien spécial non plus. De plus, l’impact de l’histoire et le fait de retrouver Phil Sheldon n’est pas non plus un grand évènement puisque Kurt Busiek avait commis il y a quelques années, avec la collaboration de Jay Anacleto, un Marvels 2 qui relativise finalement l’importance de l’histoire racontée ici. En effet, les 15 pages de comics de Marvels Epilogue se situent quelque part entre les épisodes 2 et 3 de la série précédente. L’interview étant ce qu’elle est, on a quand même l’impression d’avoir dépensé 5 $ pour uniquement 15 pages de matériel original ! Et 15 pages plutôt anecdotiques. Disons que ce qui est publié ici aurait très bien être intégré dans une nouvelle édition augmentée de Marvels. Après cela permet aussi à ceux qui possèdent déjà le recueil ou la série originale de ne pas avoir à racheter le livre pour avoir de l’inédit. Mais c’est quand même cher pour ce que c’est. Sans être trop méchant, on va dire que ce numéro de Marvels Epilogue ne propose que du matériel complémentaire pas si important que ça et uniquement 15 pages de comics pour 5$ ! Pour les complétistes uniquement (ou les gens très riches !). ■

(image © Marvel Comics)




A propos Doop 231 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.