Les comics Jurassic Park

Jurassic Park

Depuis le 6 juin 2018 et leur sortie en salles de cinéma, les dinosaures de Jurassic World : Fallen Kingdom rugissent au sommet du box-office français. L’occasion pour Top Comics de faire le point sur les comics inspirés de cette licence !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

Dans les années 90, Topps Comics distribue des cartes à collectionner (ou trading cards en VO) depuis plusieurs dizaines d’années. En 1993, l’éditeur commence la publication de comics basés sur des licences célèbres comme X-Files ou Mars Attacks ! Et parmi les premières exploitées par l’éditeur, il y a les très appréciés dinosaures de Jurassic Park. Tour d’horizon des différents titres d’une saga très populaire au cinéma… Et beaucoup moins sur papier !
À LIRE AUSSI : Quand les trading cards Marvel Masterpieces faisaient rêver les fans de comics

 

Jurassic Park : l’adaptation officiel du film

Jurassic Park

Walter Simonson, Gil Kane et George Perez se chargent de la transposition du film en comics. Sans surprise, les 4 épisodes de cette adaptation suivent l’intrigue principale du long-métrage de Steven Spielberg. Ce Jurassic Park reprend donc les scènes cultes du film, de l’apparition des diplodocus à la scène des vélociraptors dans la cuisine en passant bien sûr par l’attaque du T-Rex sous la pluie. Par contre, le comics ne nous apprend rien de nouveau sur l’univers Jurassic Park.

 

 

Jurassic Park : Genesis et Betrayal

Jurassic Park

Publiés d’abord dans un numéro 0, puis rééditées dans le TPB de l’adaptation officielle, les 2 courtes préquelles inédites Genesis et Betrayal viennent étoffer l’intrigue principale du film. Ces épisodes sont signés Walter Simonson et Gil Kane.
Dans Genesis, on suit l’avocat Donald Genaro dans sa toute première visite du parc. Le milliardaire John Hammond lui fait faire le tour des lieux, ainsi que du centre de recherche où on assiste à la naissance du T-Rex. Comme le dit Hammond : « Un jour, ce petit gars pourrait bien vous surprendre… » !
Betrayal quant à lui précise les causes de la trahison de Dennis Nedry, l’informaticien de Jurassic Park. Nedry pensait qu’il allait travailler dans un parc d’attraction normal, avec des automates. Mais quand Hammond lui montre l’enclos des tricératops, Nedry se rend compte qu’il peut vraiment gagner beaucoup d’argent. Il demande alors une augmentation, que Hammond lui refuse. Il choisit alors de trahir Hammond et la firme InGen, et de voler des embryons de dinosaures pour les revendre à une Biosyn, une entreprise concurrente.

 

 

Jurassic Park : Raptor

Jurassic Park

Suite aux succès du Jurassic Park et de l’adaptation en comics, Topps produit en 1993 Jurassic Park : Raptor, la suite directe du premier film. Les 2 épisodes de Raptor sont dessinés par Armando Gil et Dell Barras. Steve Englehart se charge du scénario. Ce dernier bénéficie d’une grande liberté puisque la production de la suite, Le Monde Perdu, n’est pas encore commencée.
L’armée américaine doit nettoyer Isla Nublar. Le héros scientifique Ian Malcom se remettant de ses blessures à l’hôpital, Alan Grant et Ellie Slatter supervisent les opérations. Leur premier objectif est de débusquer le nid des vélociraptors. Mais en chemin, ils sont capturés par un mystérieux chasseur. L’histoire se termine sur cet étrange homme qui les oblige à monter à bord d’un avion transportant des raptors capturés (!)…




A propos Stéphane Le Troëdec 355 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.