Danger Girl Sketchbook : les héroïnes de J. Scott Campbell se mettent à nue [avis]

danger girl sketchbook
(image © IDW, Graph Zeppelin)

Danger Girl Sketchbook dévoile les croquis et les esquisses de J. Scott Campbell lorsqu’il travaillait sur le comics Danger Girl. Un recueil qui donne autant à voir qu’à lire et qui surtout souligne la dimension multimédia de la série. Un must-have pour les fans de Danger Girl !
■ par Stéphane Le Troëdec

 

danger girl sketchbook
(image © IDW, Graph Zeppelin)

 

Entre décembre 1997 et février 2001, J. Scott Campbell publie les 8 épisodes originels de Danger Girl dans le label Cliffhanger d’Image Comics. Danger Girl raconte les aventures trépidantes d’Abbey Chase et ses amies mi aventurières mi espionnes dans une ambiance légère qui rappelle autant Drôles de Dames que James Bond (leur chef est un sosie de Sean Connery) en passant par Mission : Impossible. Le scénariste Andy Hartnell parvient à concentrer l’esprit de ces œuvres pop, et le dessinateur J. Scott Campbell apporte son trait sexy et cartoon. L’éditeur français Graph Zeppelin a publié début 2019 leurs dernières aventures publiées en France, « Tric traque à Shanghai ».

 

danger girl sketchbook
(image © IDW, Graph Zeppelin)

 

À la planche à dessin de J. Scott Campbell

On ne juge pas un livre à sa couverture, dit-on souvent. N’empêche. Celle de Danger Girl Sketchbook est particulièrement représentative de son contenu. Comprendre qu’il ne s’agit pas d’un artbook, une succession de belles illustrations pleines pages, mais bien un carnet d’esquisses. Dans le cas de J. Scott Campbell, l’esquisse prend tout son sens car l’artiste possède un style très dynamique. Preuve en est, anecdotique mais amusante : il y a un petit flipbook en bas des pages paires et impaires ! L’étude de ses croquis permettra certainement aux dessinateurs débutants d’y trouver quelques inspirations techniques. Quant aux simples admirateurs de J. Scott Campbell, ils auront le sentiment, très agréable, de lever le voile sur les coulisses de l’atelier à dessin et les « secrets de fabrication » de l’artiste.

 

danger girl sketchbook
(image © IDW, Graph Zeppelin)

 

À voir mais aussi à lire

Danger Girl Sketchbook donne autant à voir qu’à lire. En effet, Graph Zeppelin, l’éditeur français, a eu l’intelligence de traduire toutes les petites notes qui parsème ces feuilles d’esquisses. Une manière de renforcer l’immersion, mais aussi de souligner la précision et la méticulosité de J. Scott Campbell. Certains détails nous sautent aux yeux quant à la conception graphique des personnages, J. Scott Campbell donnant des conseils sur l’anatomie ou la construction des visages des héroïnes de Danger Girl. Si bien que Danger Girl Sketchbook évite le syndrome de l’artbook qu’on feuillète rapidement une fois puis qu’on repose sur l’étagère de sa bibliothèque. Ici, on se surprend à lire les notes de J. S. Campbell, la « bible » graphique, et on se délecte de la myriade de renseignements et des quelques anecdotes divulguées par l’artiste.

 

danger girl sketchbook
(image © IDW, Graph Zeppelin)

 

La dimension multimédia de Danger Girl

Danger Girl Sketchbook permet aussi de se rappeler que Danger Girl était imaginée comme une série multimédia. Il y a bien évidemment le comics que tout le monde connait. Mais on ignore souvent qu’il y a eu des figurines à l’effigie d’Abbey Chase et ses copines, mais aussi un projet d’adaptation au cinéma et un jeu vidéo sorti sur Playstation en 2000. Dans Danger Girl Sketchbook, on retrouve d’ailleurs le storyboard impressionnant du générique du jeu vidéo. J. Scott Campbell revient d’ailleurs sur ce dernier, sur les conditions de l’adaptation et les changements qu’il a fallu apporter (l’introduction d’un nouveau personnage). Du coup, au-delà du simple recueil de dessins, Danger Girl Sketchbook se transforme en une véritable plongée dans les coulisses de Danger Girl et toutes ses facettes. Rarement on aura eu autant l’occasion de s’y plonger, toute série confondues. À noter enfin l’adaptation française de Graph Zeppelin, absolument parfaite comme toujours chez cet éditeur (on se souvient encore de sa magnifique édition des strips du Tarzan de Russ Meyer). ■

danger girl sketchbook
(image © IDW, Graph Zeppelin)

Danger Girl Sketchbook est un livre publié en France par Graph Zeppelin.




A propos Stéphane Le Troëdec 268 Articles
Stéphane Le Troëdec est spécialiste des comics, traducteur et conférencier. En 2015, il s'occupe de la rubrique BD du Salon Littéraire. Puis en 2017, il rejoint l'équipe de Boojum, l'animal littéraire, dont il devient le responsable de la rubrique pop culture. Ses autres hobbys sont le cinéma fantastique et les jeux. Enfin, et c'est le plus important : son chiffre porte-bonheur est le cinq, sa couleur préférée le bleu, et il n’aime pas les chats.