Avengers Fresh Start 1 à 6 : Avengers vs Célestes ! [avis]

Avengers fresh start
(image © Marvel Comics)

Pour relancer la série Avengers, il fallait du beau monde. Et c’est le cas avec 2 artistes adorés par les fans, j’ai nommé Jason Aaron et Ed McGuinness. Le duo renvoie aux heures les plus emblématiques des Avengers, nous proposant une composition d’équipe classique et originale et une menace cosmique digne de ce nom. Même si tout n’est pas parfait, c’est enthousiasmant.
■par Doop

 

Avengers fresh start
(image © Marvel Comics)

 

Alors que Captain America, Iron Man et Thor se retrouvent autour d’un verre, discutant de l’éventuelle reformation des Avengers, voici que la totalité des Célestes s’écrase sur Terre, décimée par une menace encore plus grande, déjà venu sur terre il y a des millions d’années ! Les Célestes sont une race de créatures en armure de la taille d’un building et font partie des créatures les plus puissantes de l’univers Marvel. Nos 3 héros montent alors une alliance de fortune avec d’autres personnages Marvel. Les Avengers sont de retour. Mais que fait Loki ici ?

 

Avengers fresh start
(image © Marvel Comics)

Avengers Assemble

Qui pour écrire ce Fresh Start d’Avengers ? Au vu de la pénurie d’auteurs de renom chez Marvel, le choix de Jason Aaron semblait assez logique, voir le seul possible. En effet, citez-moi un grand scénariste, une personne reconnue et qui a pas mal d’expérience derrière elle pour relancer le plus gros titre de la maison. Mark Waid ? À mon sens, il s’est planté en beauté lors de la dernière incarnation de l’équipe, comme tout ce qu’il a écrit depuis son retour chez Marvel il y a 10 ans en dehors de son Daredevil. Bendis, Fraction, Hickman sont tous partis. Donny Cates ? Je sais bien qu’il est la coqueluche du moment mais concrètement, on ne donne pas les clefs du camion à quelqu’un qui vient juste d’avoir son permis. Lors de la prochaine incarnation ou reboot, ce sera certainement lui. Il ne faut pas se leurrer : il n’y a plus personne chez Marvel pour donner une ligne directrice. La méthode Disney s’applique à plein et ne s’intéresse qu’aux franchises, laissant largement les créateurs de côté pour mieux faire place aux directeurs du marketing. Quel est le dernier créateur important à avoir signé chez Marvel ? Aucun. Il n’y a pour le moment que Jason Aaron qui résiste, et on sent qu’en plus il est fan du groupe des Avengers.

 

Avengers fresh start
(image © Marvel Comics)

 

Arron+McGuinness+… Paco Medina ?

Ce qui est bien avec Jason Aaron, c’est que non seulement le scénariste propose des idées toujours intéressantes, mais surtout qu’en dépit de son attrait pour les comics au ton indépendant (Scalped), il montre un réel amour pour les comics de superhéros. Il n’y a qu’à voir ses X-Men ou son Thor. Avec Jason Aaron sur les Avengers, on se dit que les personnages sont entre de bonnes mains et que l’équipe va enfin nous proposer des aventures dignes de ce nom. Qu’Aaron va respecter l’esprit de la série originale tout en la modernisant. Et ne nous y trompons pas, c’est exactement ce qu’il réussit à faire dans ces 6 premiers numéros qui fleurent bon le blockbuster. Aux dessins, c’est son compère d’Amazing X-Men, Ed McGuinness qui tient la barre. Et c’est peut-être un peu décevant. Comme pas mal d’artistes, je trouve que le trait d’Ed McGuinness, très reconnaissable lors de ses débuts, s’est un peu dilué. C’est le problème des grands éditeurs et de Marvel en particulier : dès qu’un dessinateur a un style un peu différent, on le gomme au fil du temps afin de coller à une charte graphique plus neutre, qui ne divisera pas les gens. Les exemples sont légion. Et c’est malheureusement le cas ici ! Ce n’est pas que les dessins sont moches ou ratés, Ed McGuinness est un dessinateur de grande qualité qui propose des pages cohérentes, lisibles et bien construites, mais cela manque d’originalité. Pour tout vous dire, Ed McGuiness est aidé par Paco Medina, alias le dessinateur bouche-trou, celui qu’on peut placer partout durant la moitié des épisodes… Sans qu’on voit la moindre différence ! Les dessins ne sont donc pas mauvais mais tellement passe-partout que l’on peut inter changer les artistes à volonté.

 

Avengers fresh start
(image © Marvel Comics)

 

Du blockbuster pur et dur

Non seulement Jason Aaron aime les Avengers, mais il connaît aussi parfaitement ses classiques et les attentes du lecteur. Il joue donc avec les références, les idées à échelle cosmique et nous propose une composition d’équipe qui contente tout le monde. On y trouve les classiques de la série (Cap, Thor, Iron Man, Black Panther), des personnages tirés des films (Captain Marvel, Dr Strange) et 2 invités surprises (Miss Hulk et le Ghost Rider en voiture) qui permettent de donner un peu de piment au récit. À mon sens c’est la meilleure idée pour une série Avengers et c’est ce qui a donné les meilleures aventures au fil des décennies. Vous prenez des gros morceaux adorés des fans et que vous ne pouvez pas trop toucher ou développer, et vous leur adjoignez des héros de seconde zone, qui pourront développer sans souci l’intrigue interne de l’équipe. Et c’est le cas ici puisque les 2 derniers membres (Miss Hulk et Ghost Rider) se détachent complétement du reste du groupe en prenant toute la lumière. Jason Aaron se focalise sur ces 2 personnages, qu’il peut utiliser sans restriction, contrairement aux autres et cela marche : on a enfin une histoire crédible pour le nouveau Ghost Rider, il était temps !

 

Avengers fresh start
(image © Marvel Comics)

 

Échelle planétaire

Pour sa 1re aventure sur Avengers, Jason Aaron livre vraiment une aventure à échelle planétaire. De plus elle modifie en profondeur les origines de la terre Marvel. Et j’ai vraiment beaucoup aimé. C’est typiquement ce que j’attends d’une série de ce type : une menace réelle, des héros débordés, une connaissance en profondeur de l’univers Marvel et une volonté de faire bouger un peu les lignes de l’histoire telle qu’on la connaît. Tout n’est pas parfait, il y a quelques points faibles. Je pense à tout ce qui tourne autour des Avengers préhistoriques, qui ne sont là à mon sens que pour faire parler les fans lors de previews, ou encore du traitement de Loki, que j’ai trouvé introduit au bazooka dans l’histoire. Mais il faut bien faire une référence à Avengers 1 des années 60 puisque c’est ce dernier, rappelons-le, qui est à l’origine de la création de l’équipe. On regrettera aussi les rôles mineurs de certains membres de la nouvelle équipe, qui ne servent quasiment à rien : Carol Danvers, Dr Strange, Captain America. Mais il y a de bonnes idées, c’est bien exécuté et pensé, l’histoire est cohérente. Jason Aaron nous livre quelques idées vraiment sympathiques comme le Celeste Ghost Rider. Tout ceci prend vie sous les pinceaux de Ed McGuiness (ou Paco Medina) pour un des arcs les plus enthousiasmants de la dernière décennie. À lire ! ■

Avengers fresh start
(image © Marvel Comics)




A propos Doop 244 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.