11 représentations du sida dans les comics

Chapel (Youngblood et Spawn)

(image © Image Comics)

Membre des Youngbloods dans le 1er volume de la série, le personnage de Chapel est surtout l’assassin d’Al Simmons, l’homme qui deviendra Spawn. Les supérieurs de Chapel lui injectent le VIH à son insu afin de pouvoir le contrôler. Cette révélation a finalement peu d’effet dans l’histoire, le lien avec Spawn disparaissant lors de la séparation des studios Image. La révélation surfe sur le succès des histoires de conspirations en vogue dans les années 90, le sida s’avérant ici être un outil du gouvernement.
À lire en VF dans Youngblood (éditions Semic) et Spawn (editions Delcourt)

 

 

Harbinger, Jet et Extraño (The New Guardians)

(image © DC Comics)

L’équipe des New Guardians est créée lors de Millenium, un crossover DC. Les New Guardians sont présentés comme le jalon vers un nouveau stade d’évolution de l’espèce humaine. Ses membres viennent de divers horizons et cultures. Les personnages qui nous intéressent ici sont Harbinger, créée à l’occasion de Crisis on infinite Earths, Jet, de Jamaïque, et Extraño, d’Amérique du Sud. L’équipe est attaquée par « Hemo-Goblin », une créature décrite comme un « vampire porteur du sida », créé par un antagoniste de l’équipe (un « afrikaner »). On découvre que Jet, Extraño et Harbinger ont pu être contaminés lors de l’attaque. Cela donne l’occasion à Steve Englehart d’aborder ce sujet particulièrement sensible à l’époque dans un comics mainstream, ce qui est l’objectif avoué de la série New Guardians.
Inédit en VF

 

 

Amy Beitermann (The Spectre)

(image © DC Comics)

Amy Beitermann contracte le virus du sida par le biais de son mari infidèle. Comme elle s’est vengée en couchant avec d’autres personnes, elle a elle-même transmis à son insu la maladie à ses amants. Apprenant sa condition et ses conséquences, Amy tente de s’amender en devenant assistante sociale dans un hôpital. Elle finit par rencontrer Jim Corrigan, alias le Spectre. Celui-ci lui révèle qu’elle est destinée à mourir seule dans une ruelle, aux mains d’un tueur. Rapidement, il s’avère que ce tueur vise les personnes atteintes du sida. Le destin d’Amy permet notamment de mettre en avant la solitude provoquée par les réactions à la maladie : le Spectre abandonne Amy en cédant à la vengeance, un autre est gagné par la peur de la contamination et fuit. Cependant Madame Xanadu accompagne Amy dans ses derniers instants.
Inédit en VF

Lisez la suite page suivante




A propos JB 57 Articles
Lecteur de comics depuis 30 ans, pinailleur Marvel, râleur DC et nostalgique des séries Valiant des années 90.