Soldat Inconnu : un reboot trop méconnu

(image © DC Comics, Vertigo)

Retour sur l’une des toutes 1res publications d’Urban Comics, Soldat Inconnu, réalisé par la même équipe créative aux commandes de UN3 publié par Bliss Comics. Et, au vu de la qualité de ce Soldat Inconnu, on attend véritablement une réédition en album.
■par Doop

 

Soldat Inconnu (image © DC Comics, Vertigo)

 

Le Soldat inconnu (Unknown Soldier en VO) est un vieux personnage imaginé en 1966 par 2 maîtres des récits de guerre, Robert Kanigher et Joe Kubert. Son nom est bien évidemment symbolique et fait référence à tous les soldats anonymes tués lors des grandes guerres. Située durant la Deuxième Guerre mondiale, Le Soldat inconnu, la série originelle, raconte les aventures d’un agent secret dont le visage a été tellement défiguré qu’il est tout le temps caché par des bandages. Passé maitre dans l’art du déguisement, il affronte les forces de l’Axe. Le Soldat Inconnu a été la tête de gondole de plusieurs revues de guerre durant près de 10 ans. En 1988, la série est relancée le temps de 12 épisodes signés Jim Owsley (nom d’emprunt de Christopher Priest). Cette nouvelle version donne une image du soldat beaucoup moins patriotique et nettement plus cynique envers la politique de son pays. Le Soldat inconnu connait ensuite une mini-série Vertigo en 1997. Puis c’est en 2008 que l’on donne carte blanche au scénariste Joshua Dysart et au dessinateur Alberto Ponticelli pour relancer le titre. Et les 2 artistes prennent une direction complètement différente de ce qui avait été fait jusqu’alors. Ils situent leur récit en Ouganda et transforment totalement le concept de départ, même si les services secrets américains sont toujours au centre de l’histoire. Cette version du Soldat Inconnu nous permet donc de découvrir la triste réalité d’un pays ruiné par ses guerres intestines et l’avarice des pays plus développés. C’est un comics engagé et très référencé, qui nous permet d’en apprendre beaucoup plus sur les conflits en Afrique. Mais si ce reboot nous propose une version totalement différente de celle de Robert Kanigher et Joe Kubert, les auteurs réussissent toutefois à créer un lien en fin de série, assez facile mais qui fonctionne.

 

Soldat Inconnu (image © DC Comics, Vertigo)

 

Qui est le Soldat Inconnu ?

Dans cette version, il s’agit de Moses Lwanga, un docteur américain d’origine Ougandaise spécialisé dans les missions humanitaires. Pacifiste convaincu et persuadé de pouvoir apporter quelque chose à son pays natal, il décide d’y retourner afin d’attirer l’intérêt des médias sur la crise que traverse la région. Mais il se retrouve très vite coincé entre des factions religieuses armées et des rebelles sans aucune morale. Rapidement, Moses Lwanga comprend que sa démarche est inutile. Pris d’un accès de violence, il s’automutile et décide d’abandonner ses proches pour traverser le pays, cachant ses blessures au visage sous des bandages. Il devient le Soldat Inconnu, véritable machine de guerre sans aucun remord. Son but ? Se débarrasser de Joseph Kony, leader des insurgés ougandais. Mais pourquoi Moses Lwanga se retrouve tout à coup victime de crises de violence et surtout d’une connaissance innée du combat ?

 

Soldat Inconnu (image © DC Comics, Vertigo)

 

Un réalisme saisissant

Désastres humanitaires, populations déplacées, enlèvements, mutilations, viols… Rien ne nous est épargné dans cette série qui se veut un reflet sans concession et sans complaisance de la situation des pays subsahariens. Soldat Inconnu est une véritable manière de braquer les projecteurs vers un pays dont tout le monde se fiche, notamment les USA. Tout compte fait, la démarche n’est donc pas sans rappeler celle de UN3, des mêmes auteurs, qui met en avant les problèmes de famine en Afrique. Joshua Dysart s’est rendu plus d’un mois dans l’Ouganda du Nord afin de pouvoir retranscrire au mieux la réalité complexe de cette zone de guerre. D’ailleurs, les premiers épisodes du Soldat Inconnu (qui en totalise au total 25, publiés en 4 tomes chez Urban Comics) proposent des récits en prose, réalisés par Joshua Dysart lui-même et intitulés « une brève histoire de l’Ouganda », ce qui nous permet bien évidemment d’aborder la série avec un contexte encore plus pointu. De fait, Soldat Inconnu nous donne de véritables éléments pour mieux appréhender les situations délicates et les liens qui peuvent unir ces pays avec les autres, les nôtres ainsi que la corruption et la cupidité présentes à une échelle mondiale. D’ailleurs c’est en lisant Soldat Inconnu que j’ai à l’époque, un peu mieux compris ce qui se passait lors de l’intervention de la France au Mali il y a quelques années.

 

Soldat Inconnu (image © DC Comics, Vertigo)

 

De véritables moments de grâce

Après presque 40 ans de lecture intensive de comics, il y a très peu de bandes dessinées qui réussissent à vous émouvoir. Ni même à vous faire penser que vous êtes en train de lire quelque chose de phénoménal, ou en tout cas d’unique. Et c’est pourtant l’impression que j’ai eue à la lecture de l’épisode raconté du point de vue d’un fusil Kalashnikov, et comment ce dernier réussit à passer d’une usine soviétique au fin fond d’un bourbier d’Afrique centrale. Dessiné par Rick Veitch, cet épisode à lui seul peut résumer la complexité du projet de Joshua Dysart sur Soldat Inconnu. Mais il ne faut pas oublier les sublimes dessins d’Alberto Ponticelli, qui signe environ les ¾ des épisodes. Au fil des mois, il commence à ajouter des textures, à tenter graphiquement des choses assez différentes mais tout aussi réussies. Certaines planches sont de véritables tableaux qui mériteraient d’être exposés. Il faut bien évidemment aussi signaler le travail de José Villarubia sur les couleurs, qui apportent une véritable dimension aux planches d’A. Ponticelli. On signalera aussi la présence de Pat Masioni (Rwanda 1994), 1er artiste d’Afrique Centrale à œuvrer sur un comics américain. Il est donc temps pour vous de vous jeter sur ce Soldat Inconnu, publié par Urban Comics en 2012 et dont le sujet reste (et restera malheureusement) toujours d’actualité. Soldat Inconnu a d’ailleurs été nommé aux Eisner Awards en 2009 au titre de « Meilleure nouvelle série ». ■

 

Soldat Inconnu est une série en 4 tomes publiée chez Urban Comics, écrite par Joshua Dysart et dessinée par Alberto Ponticelli




A propos Doop 136 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.