Quand Venom fait du skate ! (Venom : The Hunted 1-3)

Venom est accusé d’avoir sauvagement mangé le cerveau de plusieurs civils. Est-il devenu fou ou est-ce quelqu’un se faisant passer pour lui ?
■ par Doop

 

Une scène qui ne sert à rien (image © Marvel)

 

Venom est-il un mangeur de cervelle ?

Le détective Clark et sa nouvelle coéquipière Steen tombent sur une vidéo d’un personnage attaquant une jeune femme à la sortie d’une boîte de nuit, lui dévorant le cerveau. Les images, pourtant très floues, peuvent faire penser à une attaque de Venom ! Si Clark n’est pas convaincu (ce n’est pas dans les habitudes de l’anti-héros d’attaquer n’importe qui), Steen semble beaucoup plus formelle. Elle contacte les docteurs Kafka et Pazzo (vous vous souvenez, celle de Carnage Unleashed) pour une analyse plus approfondie de la psyché de Venom. Les 2 psy sont très divisées elles aussi. Eddie est quant à lui désespéré. Il n’a plus d’argent, plus d’endroit où vivre depuis que les policiers ont envahi son repaire sous les égouts et le voici qui atterrit au café où travaille Ben Reily. Avant que ce dernier ne s’en rende compte, Eddie quitte le café. Autant vous prévenir : cette scène ne sert à rien dans l’histoire, si ce n’est assurer la présence de Ben Reily sans qu’on sache trop pourquoi. Steen organise une conférence de presse : elle raconte que Venom est le tueur et que la police vient à peine d’autoriser la création d’une unité spéciale pour appréhender le criminel. Clark et Pazzo sont toujours dubitatifs : l’un pense que sa partenaire veut capturer Venom pour faire avancer sa carrière tandis que l’autre est persuadée que sa collègue veut récupérer des financements pour son institut. Il semble toutefois possible que le stress des derniers évènements ait causé chez Eddie un dédoublement de la personnalité et que celui-ci attaque au hasard des personnes sans en avoir conscience.

 

Attack of the hungry symbiote ! (image © Marvel)

 

Le retour des symbiotes

Alors que Venom est en train de s’en prendre à des criminels, une jeune femme, Zeena, est agressée à son domicile par ce qu’il semble être un symbiote. Quelques heures plus tard, Eddie est poursuivi par la fameuse unité spéciale d’intervention. Une course poursuite à lieu à travers toute la ville mais Eddie parvient à s’échapper en faisant ami-ami avec une bande de jeunes skaters. Donna, la colocataire de Zeena va chercher son ami George et le conduit sur la scène du crime. Ils semblent savoir ce qu’il s’est réellement passé et pour cause…. George et Donna sont en réalité des survivants des expérimentations de la Life Fondation durant l’attaque des symbiotes qui a eu lieu quelques mois plus tôt (l’event Planet Of The Symbiotes). Ils savent que c’est une créature extraterrestre, un Xénophage dévoreur de symbiote qui a parcouru toute la galaxie pour pouvoir se nourrir. C’est à ce moment-là que la créature surgit et tue Georges, qu’elle trouve plutôt à son goût. Elle capture Donna et décide de la garder pour le dessert. En ville, la police déclenche l’opération décibel : il s’agit d’allumer toutes les sirènes en même temps afin de débusquer Eddie, qui ne peut plus se défendre et se retrouve capturé par la police au moment pile où le Xénophage attaque. Ce dernier attaque Eddie avec une toxine qui le paralyse et le capture, tout ça sous les yeux de Clark et Steen.

Les amis skaters d’Eddie le suivent à travers la ville (c’est plus petit qu’il n’y paraît, New-York) et tout ce petit monde termine dans le métro.

 

Venom est arrêté (image © Marvel)

 

La ruse de Venom

Durant ce laps de temps, Steen et Clark apprennent via le médecin légiste que toutes les victimes étaient des hôtes de symbiotes. Ils se rendent avec les soldats de l’unité spéciale à la prochaine station pour attaquer la créature et les symbiotes avec des grenades au phosphore. Sur la rame de métro, la bagarre entre Eddie, Donna (le symbiote féminin), les petits skaters et le Xénophage est terrible. Eddie parvient toutefois à récupérer les grenades d’un des soldats tandis que Donna est grièvement blessée en tentant de protéger les skaters. Il ne reste plus que Venom, qui se fait littéralement arracher la tête par la créature ! Mais c’était une ruse : Eddie avait utilisé les propriétés de son costume pour se créer une nouvelle tête dans laquelle il avait placé les grenades. Le Xénophane explose et Eddie s’enfuit, protégé par ses copains skaters.

 

Venom perd la tête (image © Marvel)

 

Mon avis sur Venom The Hunted

Venom The Hunted, si elle n’est pas exceptionnelle, est toutefois de meilleure facture que la précédente… Ce qui n’est pas non plus un réel exploit. Le scénario tient cette fois-ci un peu plus la route (même si l’idée d’un Venom en skate est assez nulle et sans intérêt) et propose une histoire bien orientée action, ce qui semble fonctionner le mieux avec Larry Hama. Le Xénophage est très caricatural et peu développé mais cela fait toutefois plaisir de revoir le symbiote féminin de Lethal Protector. Les dessins sont signés Duncan Rouleau, que j’apprécie beaucoup et qui livre de bons designs. En revanche, ses compositions sont un peu trop brouillonnes et nuisent à la lisibilité de l’histoire. On ne comprend pas toujours ce qui se passe, surtout quand le Xénomorphe mange Venom. Les personnages féminins ont aussi tendance à trop se ressembler, ce qui fait qu’il est par exemple difficile de savoir qui est qui entre le docteur Kafka et la policière Steen. Plus maîtrisé que d’habitude pour une mini-série Venom. C’est un progrès. ■

(image © Marvel)

 




A propos Doop 236 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.