Comics, fanboys et réseaux sociaux [En vert en contre tous n°22]

En vert et contre tous

La sortie de la série Titans sur Netflix a engendré pas mal de débats. Certains fans de comics ont en effet reproché le traitement de Dick Grayson, assez incohérent avec le personnage. Et ils se sont fait la majorité du temps traiter d’intégristes et de fanboys par ceux qui ont aimé la série mais qui ne connaissent pas la bande dessinée. Pas de doute, nous sommes dans la merveilleuse période d’internet et des réseaux sociaux !
■ par Doop

 

Le meilleur forum du monde

Il y a 6 mois, Stéphane le Troedec m’a contacté pour participer à l’aventure Top Comics. Je vous avoue que j’ai été forcément flatté mais assez circonspect. Une question me taraudait quand-même pas mal, à savoir celle de ma légitimité pour écrire et donner mes avis sur les comics au grand public. Stéphane a beau eu me rassurer, ce n’est quand même pas évident. On est toujours beaucoup moins légitime qu’un autre. Pour ceux qui ne me connaitraient pas (et ils sont très très nombreux), je viens d’un forum plutôt fermé (Buzzcomics, le meilleur forum du monde) où la grande majorité des intervenants est composée de personnes qui ont non seulement une connaissance pointue des comics mais aussi un style d’écriture et une certaine mesure dans les discussions. J’ai passé et je passe toujours beaucoup de temps sur ce forum, qui a été certainement pour moi le moyen de faire évoluer ma passion, de découvrir des tonnes de nouveaux comics mais aussi de débattre et d’échanger, certes parfois de manière un peu excessive, mais toujours avec des arguments face à des personnes qui ont lu autant voire plus de comics que moi. La qualité des résidents qui ont fait vivre Buzzcomics ces 20 dernières années est incomparable, d’ailleurs, certains d’entre eux (JB et Ben Wawe) ont rejoint Top Comics et fournissent des articles d’une grande richesse. A l’époque où les TPB et les rééditions n’étaient pas monnaie courante, où les téléchargements illégaux n’existaient pas, on passait des heures à scanner nos comics pour donner la suite d’une histoire inédite en VF ou montrer aux autres des points importants dans la vie d’un personnage. Quelle joie lorsque au bout d’un an ou deux Xavier Lancel (le rédacteur en chef du magazine Scarce, alors membre très actif de Buzzcomics) m’avait appris que je passais de simple « forumer » à « généalogiste sénile », un statut particulier qui me donnait certains droits de modération et qui était destiné surtout aux contributeurs de la section rétro. En gros je faisais partie de la troupe, mes avis et mes commentaires apportaient quelque chose au forum et donc aux autres. Les 10 ou 15 années qui ont suivi m’ont permis non seulement de lire des tonnes de comics, mais aussi de progresser dans le domaine de la review et de la critique. J’ai proposé durant plusieurs années d’affilée une chronique hebdomadaire (les fameuses « critiques doopiennes ») où chaque semaine je critiquais et analysais au minimum 5 comics. Sans interruption (au moins sur les 2 premières années). Ça fait globalement plus d’un millier de critiques, sans compter les articles divers.  Bénévolement bien sûr, comme tous les articles que je rédige pour Top Comics. Mais c’était un forum fermé, c’est-à-dire avec une grosse modération et un ticket d’entrée assez difficile à obtenir. Et surtout un forum où le moindre intervenant excessif et sans argument était dégagé aussi sec ! En dehors de ça, je ne connaissais rien d’autre et j’étais un gars qui vivait au fond de sa grotte, qui n’allait pas aux conventions, qui ne connaissait personne dans le milieu sinon les autres intervenants du forum.

 

(image © DC Comics)

 

La « comicsphere » et internet

Quelle ne fut pas ma surprise lors des 1re réunions de rédaction de Top Comics, qui réunissaient des gens venus d’horizons différents (les forums, les blogs, les sites internet) de constater que les gens non seulement se connaissaient personnellement mais participaient à des évènements où ils rencontraient d’autres personnes. J’ai véritablement découvert qu’il existait une « comicsphère » ! Moi qui n’étais jamais sorti de ma « Doop-cave » et qui ne partageait qu’avec un nombre restreint de lecteurs ! Bon, je vous avoue que j’y suis encore très très bien et que les réunions et les conventions, c’est pas mon truc. Mais pas du tout ! Peut-être encore pour des questions de légitimité.
Puis j’ai découvert les fameux réseaux sociaux et les commentaires à l’emporte-pièce. Ce n’est pas compliqué, en 6 mois de Top Comics j’ai eu droit à plus d’insultes et commentaires désagréables qu’en vingt ans de Buzzcomics. C’est ce qui m’a en fait le plus surpris. Pour moi, un commentaire doit toujours être argumenté. On peut avoir des positions tranchées mais toujours être capable de pouvoir les justifier et de les développer. Ce n’est pas du mépris ou du snobisme, juste de la bienséance. J’ai rarement vu un post où après une discussion et un échange, l’un des intervenants dit que l’autre à raison et qu’il s’est trompé. Alors que cela devrait être monnaie courante. Ou alors des « merci pour cette remarque ». A la place, des assertions, des axiomes distribués de manière péremptoire par des personnes qui au final n’ont rien à dire et qui ont développé leur argumentaire en regardant une vidéo. Est-ce que cela veut-dire qu’ils n’ont pas droit à la parole ? Non, chacun est libre de s’exprimer, tant qu’il accepte la contradiction et qu’il assume de ne pas tout connaître du sujet. Je ne me définis pas en tant qu’expert des comics, loin de là. Mon expertise ne se résume pas au nombre de comics que je possède ou que j’ai critiqué ou au nombre de films que j’ai vu. En revanche, je pense qu’en toute humilité, j’ai quelque chose à apporter aux gens qui découvrent les comics, aux personnes qui sont ouvertes et prêtes à sortir un peu de leur zone de confort. C’est peut-être aussi pour ça que j’ai accepté de rejoindre Top Comics, pas pour gagner de l’argent (je rappelle que tous les contributeurs de ce site sont des bénévoles), mais simplement pour faire partager ma passion, comme d’autres avant moi l’ont fait. Bref, pour redonner un peu aux comics tout ce qu’ils m’ont apporté ces quarante dernières années. Un vœu pieux pour 2019 ? Un peu plus de mesure et plus de débats !




A propos Doop 208 Articles
Doop lit des comics depuis une quarantaine d'années. Modérateur sur Buzzcomics depuis plus de 15 ans, il a écrit pour ce forum (avec la participation de Poulet, sa minette tigrée et capricieuse) un bon millier de critiques et une centaine d'articles très très longs qui peuvent aller de « Promethea » à « Heroes Reborn ». Il a développé une affection particulière pour les auteurs Vertigo des années 90, notamment Peter Milligan et Neil Gaiman.