Chère Justice League : les superhéros répondent aux enfants, dans un comics drôle pour découvrir l’univers DC

 

Chère Justice League
(image © DC Comics)

 

Moins de message, mais plus de partage

Plusieurs comics Urban Kidz visent les plus jeunes, mais disposent de messages repérables par les adultes. Pour sensibiliser les enfants et les faire grandir, comme Diana – Princesse des Amazones, ou enclencher un débat avec les parents, notamment pour Superman écrase le Klan. Chère Justice League n’a pas cette approche : même si les scénettes ont des jolies morales, elles restent basiques. Le comics vise plutôt un moment de détente et douceur. Chère Justice League semble un comics idéal pour que des enfants viennent ensuite interroger leurs parents sur les superhéros, ou pour une lecture commune entre eux. Bref, Chère Justice League est un comics qui déclenche le partage, et doit être valorisé pour cela.

 

Chère Justice League
(image © DC Comics)

 

Un comics qui respecte ses personnages, sans trop simplifier

Le risque d’une œuvre jeunesse sur des personnages connus, aux histoires souvent plus dures, est de simplifier à outrance, de vider les héros de leur substance. Tel n’est pas le cas ici. Le scénariste Michael Northrop est un spécialiste de la littérature jeunesse, après plusieurs années à Sports Illustrated Kids. Il tient avec Chère Justice League à amener les enfants vers les superhéros, sans perdre leurs fondations. Superman commet certes des erreurs, mais demeure ce superhéros idéal et sympathique. Batman n’est pas le Chevalier Noir ultra-brutal, mais il est badass et maîtrise la peur. On peut aussi signaler la pertinence de choisir Hawkgirl, dans sa version Kendra Saunders donc métisse, mais aussi Simon Baz en Green Lantern. Même si sa religion n’est pas évoquée, la diversité existe et permet à tous les enfants de trouver « leur » superhéros. Bienvenu et sympathique.

 

Chère Justice League
(image © DC Comics)

 

Un beau comics… pour débuter les comics !

Chère Justice League est une très agréable lecture. Les quasi 160 pages se découvrent avec plaisir, via de multiples passages mignons et sympathiques. L’ensemble est dessiné par Gustavo Duarte, artiste brésilien spécialisé dans le cartoon. Il réalise beaucoup de dessins de presse, et cela se ressent dans son approche directe, avec effet humoristique ou mignon immédiat. Les personnages sont bien dessinés, les visages sont expressifs, et le tout est très agréable à découvrir. Les couleurs de Marcelo Maiolo sont douces et diversifiées, ce qui permet une ambiance fluide et entraînante, qui sert l’intrigue. Chère Justice League est ainsi une bien belle lecture, idéale pour un partage entre parents et enfants. Mais aussi idéal pour découvrir les superhéros DC, et avoir envie d’en découvrir plus !

 

Chère Justice League
(image © DC Comics)

 

Chère Justice League est un comics publié en France par Urban Comics.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*